Le changement de métier, c’est maintenant !

capture-chronique-vocatis_17.jpgNombre d’enquêtes soulignent le désir de reconversion des Français. D’autres études identifient les difficultés de recrutement à venir et aident à repérer les besoins de main d’œuvre. L’occasion pour tous ceux qui souhaitent changer de métier de choisir une orientation porteuse de débouchés.

On a beaucoup entendu parler changement ces derniers mois. C’est même le mot de l’année 2012 du dernier Festival du mot organisé chaque année à La Charité-sur-Loire (Nièvre). Les actifs de France se mettent au diapason de cette tendance.
Quand près de la moitié des Européens souhaitent exercer le même métier jusqu’à la fin de leur carrière, de leur côté, les Français préfèrent évoluer. C’est ce que soulignent les résultats du dernier sondage réalisé par StepStone dans sept pays. “Les Français n’ont pas envie de faire la même chose toute leur vie, décrypte Valérie Vaillant, Directeur Général de StepStone France. Cette ambition pousse certains à rester dans la même entreprise pour profiter d’une évolution interne, et les autres à sauter sur les opportunités qui se présentent ailleurs”. Cette volonté, une autre enquête menée par TNS Sofres et publiée en février dernier l’indiquait déjà. 57 % des salariés des grandes entreprises françaises y font part de leur aspiration à changer de carrière.

Des tendances prometteuses

D’autres études ont justement vocation à éclairer les candidats au changement professionnel. Deux d’entre elles en particulier donnent des pistes pour pouvoir s’orienter vers de nouvelles directions. La première, réalisée par ManpowerGroup, repère les pénuries de “Talents en France et dans le monde”.
La seconde, intitulée Besoins en main-d’œuvre (BMO) et réalisée par le Pôle Emploi et le Credoc, a pour objectif de mesurer les intentions de recrutement des employeurs pour l’année 2012 dans chaque région. L’analyse des résultats de ces deux enquêtes fait ressortir quelques informations clé et pointe notamment les profils les plus recherchés. Et les surprises ne manquent pas.

Prévisions d’embauche

“En France, 29 % des employeurs éprouvent des difficultés de recrutement, contre 34 % dans le monde”, relève ManpowerGroup. Par rapport à l’an dernier, le résultat reste inchangé au plan mondial alors qu’il croît de 9 points en France. L’étude insiste sur une tension “qui se renforce sur le marché de l’emploi et, ce, en dépit d’une progression du taux de chômage dans notre pays depuis plusieurs années”.
Selon l’enquête BMO, les prévisions en matière de recrutement progressent de 4,3 % pour cette année. Les employeurs chiffrent à 1 608 700 les projets d’embauches en métropole et dans les départements d’Outre-mer, soit 66 300 de plus qu’en 2011. D’après l’enquête, plus de la moitié des postes proposés sont des CDI ou des CDD de six mois ou plus.
Pour découvrir des pistes de métiers précises, accédez à la suite de l’article.

Découvrez les tribunes de Yves Deloison sur Vocatis, le site qui s’adresse aux actifs en quête d’évolution de carrière et de réussite professionnelle.

2 Comments

  1. Fongecif
  2. pakaloma

Leave a Comment