Françoise Gri change de genre

À l’instar d’autres blogueurs et blogueuses, je m’étonnais  dans un récent billet que Françoise Gri, femme et dirigeante de Manpower, soit présentée sur son blog comme “Président” et non “Présidente” de l’entreprise. Suite à ces réactions, elle a finalement décidé de changer le genre de sa fonction.

On peut lire sur son blog :”Quelques billets et commentaires (…) s’étonnent que figure sur la bannière de ce blog l’accroche «Président de Manpower ». Il me serait trop facile pour répondre de m’appuyer sur la seule position de l’Académie française qui précise que « seul le genre masculin, qui est le genre non marqué (il a en effet la capacité de représenter les éléments relevant de l’un et de l’autre genre), peut traduire la nature indifférenciée des titres, grades, dignités et fonctions. » Plus loin, elle poursuit : “Par ailleurs, ayant fait l’essentiel de ma carrière dans des sociétés internationales, où ces questions de force symbolique de genre grammatical n’existent pas, je n’imaginais pas soulever tant d’interrogations, et parfois même de récriminations…”.


Un exemple à suivre

Suite à ces “récriminations” donc, Françoise Gri affiche une nouvelle bannière et précise : “Il me semble aujourd’hui plus simple et plus normal d’entendre ce que les uns et les autres me disent : je vais donc modifier ce “Président” en “Présidente“. Dont acte. On ne peut que se réjouir de cette décision. Je note cependant que si personne n’avait fait preuve de volontarisme sur ces questions, et s’il fallait toujours respecter scrupuleusement la loi sans en dénoncer ses travers, aujourd’hui encore, les femmes n’auraient ni le droit de vote, ni le droit de décider de leur destin professionnel. En outre, je ne crois pas qu’il soit juste de ne se référer qu’à l’Académie française quand, par exemple, les auteur(e)s des travaux sur la féminisation des noms dont le guide est édité par la très officielle Documentation Française soulignent : “Les dénominations au féminin, déjà en progression constante, reflètent l’évolution de la société.” Je maintiens que pour changer les mentalités, c’est à Françoise Gri et aux femmes dirigeantes en général de montrer l’exemple.

4 Comments

  1. lania

Leave a Comment