Démission : se rétracter ou percevoir l’allocation chômage

labyrinthe-vegetal_toutpourchanger“J’ai démissionné de mon poste en CDI il y a quelques jours car j’étais certaine de retrouver un autre emploi après, écrit Marie à toutpourchanger.com. Rien n’est sûr finalement. Du coup, je me demande quels sont les leviers possibles pour toucher des allocations en cas de démission ? Puis-je me rétracter ? Puis-je faire un abandon de poste durant ma période de préavis ?”

Marie, pour répondre à votre question concernant la remise en cause de votre démission, sachez que “l’employeur n’est pas tenu d’accepter la rétractation du salarié”. C’est ce que précise le site Servicepublic.fr. Qui ajoute par ailleurs : “Toutefois, si elle est donnée sous l’emprise d’une émotion, de la colère ou de l’énervement, la démission peut être réversible, à condition de la remettre en cause rapidement.” Après un jour, deux jours, une semaine ? Cela n’est pas précisé. Il semble cependant que dans votre cas, le délai est dépassé.

Cas de démission qui ouvre droit à indemnité

Vous vous dites que si vous démissionnez, vous n’avez droit à rien. C’est vrai la plupart du temps. Et vous devrez attendre 4 mois et justifier d’une recherche active d’emploi pour demander le réexamen de votre situation.

Il est toutefois possible de bénéficier de l’allocation d’assurance chômage dans certains cas. En particulier lorsqu’il y a changement de résidence :

  • Si le salarié a moins de 18 ans et qu’il rompt son contrat pour suivre ses parents.
  • Si le salarié suit son conjoint qui change de lieu de résidence pour exercer un nouvel emploi.
  • Si l’union du salarié, PACS ou mariage, entraîne un changement de lieu de résidence.

Autres possibilités
D’autres motifs vous permettent de percevoir l’allocation chômage :

  • Si le salarié est victime du non-paiement de ses salaires de la part de son employeur.
  • Si le salarié est victime d’actes délictueux et après avoir déposé une plainte auprès du procureur de la République.
  • Si le contrat de travail dit “de couple ou indivisible” comporte une clause de résiliation automatique dans le cas où le conjoint est licencié ou mis à la retraite par l’employeur.
  • Si le contrat en CDD (Contrat à durée déterminée) arrive à expiration et à condition d’avoir travaillé pendant une durée minimum de quatre mois ou 676 heures au cours des huit mois qui ont précédé la rupture du contrat de travail.
  • Si vous êtes journaliste et que vous faites jouer la clause de conscience
  • Si vous démissionnez pour vous lancer dans des activités de volontariat d’une durée d’un an ou plus
  • Si la démission est dite “forcée”. Il faut alors avoir recours à la justice pour faire qualifier la démission en licenciement. Attention, la démarche est longue et coûteuse.

Comment éviter de démissionner ?

Pour éviter d’en passer par la démission quand la situation de travail devient intenable ou que vous avez un nouveau projet professionnel, sachez que vous pouvez négocier un licenciement. Attention, cette démarche à la limite de la légalité nécessite le conseil d’un avocat spécialisé.
Préférez la solution du départ négocié. Si les deux parties sont d’accord, la rupture conventionnelle du CDI (Contrat à durée indéterminée) s’effectue “à l’amiable”.

Abandon de poste ?
Enfin Marie, à la dernière question que vous posez, “puis-je faire un abandon de poste durant ma période de préavis ?”, lisez attentivement l’article publié récemment sur Toutpourchanger.com. Difficile d’imaginer que l’employeur entreprenne une laborieuse procédure de licenciement à votre encontre alors que votre démission est en marche.

Quoi qu’il en soit, si vous n’entrez dans aucun des motifs qui permettent de percevoir une allocation chômage, le mieux est donc de tenter de négocier votre retour avec votre employeur. Tenez-nous au courant de la suite…

Chers lecteurs de toutpourchanger.com, n’hésitez pas à donner votre avis à Marie. Un coup de main bienvenu comme vous pouvez l’imaginer.

8 Comments

  1. bilou91
  2. alaan
  3. jojo
  4. Family
  5. Kaba
  6. Martine

Leave a Comment