Créer un magazine à la campagne, ça marche !

maison-habitat-naturelGwenola Doaré a quitté Paris pour une fermette écolo située dans le Poitou, où elle a fondé le magazine Habitat Naturel.  Elle a réussi le pari de concilier confort de vie, innovations, économies et respect de l’environnement. Elle témoigne.

J’aime Paris et sa perpétuelle ébullition. Mais on y manque de silence, de verdure, de temps de vivre… J’y habitais depuis sept ans, avec un rythme effréné, lorsque le projet a pris forme. Celui de créer un magazine sur l’éco-habitat et les énergies renouvelables. J’ai donc démissionné de mon confort salarié pour me jeter dans l’aventure et la liberté. Un projet un peu fou à l’époque et tout à créer.

La galère du début

Que je quitte Paris pour m’enterrer dans un coin perdu en a étonné plus d’un. Pourtant, cette fermette achetée trois ans auparavant pour accueillir un cheval et y respirer le week-end présente beaucoup d’avantages. La vie y est moins chère, c’est une région dynamique sur le plan de l’environnement, et c’est l’occasion d’expérimenter des matériaux, des techniques et des équipements. Un véritable laboratoire pour ce magazine !
Après une traversée du désert de neuf mois dans un confort très relatif, Habitat Naturel sort enfin, entraînant avec lui une drôle de vie, en mouvement perpétuel. Des salons, des reportages, des réunions… Il faut trouver des solutions pour la jument, le chat et les poules en mon absence. Le renard s’occupera radicalement de ces dernières !

Prouver qu’on peut vivre autrement

Dans ce coin paumé aux orages violents, pas d’adsl et il a fallu changer trois fois d’opérateur pour capter avec un téléphone portable. La poste est à 7 km, tout comme le plus proche commerce. Le magazine existe quand même. Mieux, il augmente sa diffusion. Aujourd’hui, après six années de “travaux”, la fermette bicentenaire commence à offrir un confort digne de notre siècle : capteurs photovoltaïques puis thermiques, chaudière automatique à granulés. Un confort qui sera d’autant plus apprécié que le seul chauffage de la maison était jusqu’ici un insert à bois, qui avait la mauvaise habitude de laisser refroidir la maison en mon absence. La maison est aujourd’hui isolée avec des isolants naturels, laine de mouton, fibre de bois, paille, terre, chanvre… chaque fois, une façon de montrer que c’est possible.

Des hauts et des bas

Il y a eu les moments forts, en général les jours de bouclage du magazine. La jument qui décide de trouver l‘herbe plus verte à 3 km, l’orage qui fait sauter courant et téléphone. Mais aussi les bons moments. Les réunions de travail qui prennent des airs de déjeuners sur l’herbe, les copains qui viennent coller les étiquettes des premiers abonnés ou tout simplement les bonheurs simples de la nature : les agneaux qui naissent dans la grange, les premières cerises, la période des foins ou celle des vendanges, la générosité de mon potager qui se débrouille tout seul !

Job et modes de vie en cohérence

La vie à la campagne, c’est un esprit d’entraide permanente. Un coin de la grange pour le voisin en échange de ses bons soins pour la jument. On y est isolé, mais jamais seul. Bref, une vie qui, en quelque sorte, me permet de joindre le geste à la parole, en essayant moi-même de réduire au mieux mon empreinte écologique. Relevés réguliers de kilowatt/heure, pesées mensuelles des cendres de la chaudière, nouveaux projets d’investissements… Tout ça a un jet de deux heures de TGV de la furie de la capitale… Il aurait fallu être fou pour s’en passer !
Le magazine Habitat naturel est disponible en kiosque !

7 Comments

  1. Camel

Leave a Comment