Comment devenir mère et réussir sa vie professionnelle ?

devenir-mere-et-reussir-sa-vie-professionnelle.jpgOn peut être mère et refuser de mettre sa carrière professionnelle entre parenthèses. Isabelle Fontaine, auteure de Devenir mère et réussir sa vie professionnelle lève le voile sur les difficultés rencontrer par les femmes et livre ici quelques précieux conseils pour faire face.


TPC.com : Pourquoi être mère reste un frein à la carrière des femmes ?
Inutile de se voiler la face. Si dans la société la maternité est valorisée, dans le monde du travail, c’est encore perçu comme un problème. Les craintes des employeurs sont nombreuses : la salariée va être absente, moins motivée, moins efficace. Même si on ne peut pas nier, de fait, qu’être maman bouleverse l’organisation de vie, et parfois même les priorités, l’immense majorité est ambitieuse, et ce, sur tous les fronts. Les femmes sont prêtes à beaucoup d’efforts pour concilier vie privée et professionnelle. Or, les aménagements qui leur permettraient de résoudre cette équation, comme le télétravail, font l’objet de vives réticences. La culture du présentéisme, qui consiste à valoriser le temps de présence au travail, est également un obstacle de fond. Dans d’autres pays, comme en Angleterre, en Suède ou aux Etats-Unis, les salariés sont jugés sur les résultats. Ce système, critiquable sous certains aspects, présente l’avantage de ne pas discriminer les mères. La question du mode de garde est aussi centrale. Face à la pénurie, et en cas de difficultés, ce sont les femmes qui assument le relais. Au final, les multiples arrêts liés au congé maternité, au congé parental, au temps partiel sont autant de ruptures qui rompent la linéarité des carrières, la ralentissent ou parfois même l’empêchent.

TPC.com : Que peuvent faire les femmes pour que ça bouge enfin ?
Impliquer son conjoint ! Lui faire comprendre que son soutien est indispensable pour y arriver. La question de la paternité en entreprise est une des clés pour faire bouger les lignes. Quand il sera perçu comme normal qu’un père prenne l’intégralité de son congé paternité, partage un congé parental à égalité avec sa conjointe, s’absente en cas de maladie de son enfant ou encore quitte le travail à 17h00 pour aller chercher son bébé à la crèche, les femmes, auront, mécaniquement, du temps de libéré pour s’occuper de leur carrière. Ces transformations sont en train de se produire, mais elles prennent du temps. Il est vrai qu’on avait espéré, dans les années 90, que cela irait plus vite, entre autre sur le partage des tâches domestiques. L’autre levier concerne l’entreprise. Il faut dépasser sa propre culpabilité et se poser en collaboratrice active. Montrer à l’équipe encadrante qu’on a conscience des difficultés engendrées. Proposer des solutions concrètes d’organisation. Leur faire comprendre qu’une femme qui devient mère est tout sauf un “boulet”. Elle s’enrichit de nouvelles compétences, de nouvelles valeurs, d’un sens accru des responsabilités.

TPC.com : Comment opère-t-on un changement d’horizon professionnel quand on est une mère ?
Il y a une tentation à vouloir changer de travail quand on réalise que la situation est sclérosée et que, quels que soient sa motivation et ses efforts, l’on est pénalisée par le fait d’être une mère. On ne pourra pas progresser, ou même ne serait-ce que conserver son poste actuel. L’équilibre vie familiale/professionnelle, crucial, s’avère impossible. Avant d’envisager un une réorientation complète, on peut déjà regarder en interne s’il n’y a pas des opportunités, en changeant simplement de service par exemple. Parfois, un supérieur hiérarchique plus ouvert peut suffire à rééquilibrer les choses. Cette question de la conciliation entre le travail et la vie privée fait l’objet, depuis quelques années, d’une mobilisation importante de la part des services de ressources humaines. Les grandes entreprises ont bien identifié leur responsabilité en la matière. Du coup, certaines s’engagent à favoriser les carrières des femmes, et des mères en particulier. Pour dénicher ces entreprises “family friendly”, on peut par exemple consulter la liste des entreprises signataires de la Charte de la parentalité en entreprise. Même si ça ne fait pas tout, c’est un signe encourageant.

TPC.com : Quels sont les obstacles et comment les lever ?
Comme dans tout projet de changement d’horizon professionnel, il faut prendre le temps d’explorer ses motivations intérieures. Et éviter d’agir sous le coup de l’émotion. Pour les mamans, le retour du congé maternité est souvent un moment délicat. Le manque de motivation –très souvent passager- qu’elles rencontrent peuvent les déboussoler et leur donner envie de tout envoyer balader. Au delà de ce moment particulier, le fait de vouloir mieux concilier vie professionnelle et personnelle peut constituer une motivation solide pour changer. Mais attention cependant à ne pas en faire le seul ressort. On pourrait alors se retrouver avec un projet qui ne satisfait qu’à moitié, donc potentiellement fragile. L’envie de réorientation doit reposer sur des arguments forts, comme celui d’un métier plus en phase sa personnalité. Beaucoup de mamans veulent de se lancer à leur compte, se disant ainsi qu’elles seront plus disponibles. On les appelle les “mompreneurs” (de l’anglais “mom”, maman et entrepreneure). Si l’argument de la flexibilité des horaires de travail est justifié, il faut souligner que créer son entreprise n’est pas de tout repos. En phase de lancement, on peut vie être submergé. Et ne pas avoir la disponibilité rêvée pour s’occuper de sa famille.

Devenir mère et réussir sa vie professionnelle, de Isabelle Fontaine, préface de Clémentine Autain aux éditions Leduc.

Diplômée de l’école de journalisme de Strasbourg (CUEJ), Isabelle Fontaine est journaliste freelance depuis une dizaine d’années. Elle a collaboré à divers titres de la presse écrite sur des sujets de société, de bien-être, de voyage, de culture. Parmi eux, TéléObs (Nouvel Observateur), Hôtel & Lodge, Paris Capitale, Femme Actuelle, La Croix, et VSD. Auteur de Devenir Mère et Réussir sa Vie Professionnelle, aux Editions Leducs, elle est également maman de trois enfants.

 Sur le même thème et en exclu sur Toutpourchanger.com
Congé maternité, ça déménage
Maman et travail : pour en finir avec la galère
Être maman et vouloir changer de job ou de métier

One Response

  1. Floranda76

Leave a Comment