Sophie et sa famille ont changé de vie en Provence

sophie-vagueresse_famille.jpgToute la famille est partie s’installer à Aix-en-Provence. Mais si son mari a obtenu sa mutation, qu’en est-il côté pro pour Sophie ? Que font les enfants ? Après avoir raconté son choix ici, elle évoque sa nouvelle vie sur son blog Chroniques d’une Aix-parisienne. Et répond aux questions de toutpourchanger.com.

“J’ai appris que j’étais enceinte juste après avoir démissionné de mon poste et avant d’en décrocher un nouveau. Cela faisait trois ans que mon mari et moi attendions cet événement. J’étais donc face à un dilemme : devais-je continuer à travailler et prendre le risque de compliquer la grossesse, voire de perdre le bébé ou opter pour un congé parental afin d’élever ma fille au mieux. Je pensais reprendre vite une activité professionnelle, mais mon fils est arrivé dans la foulée. Finalement, nous avons décidé de migrer. J’ai donc assurer la préparation de notre départ. Le fait d’être à la maison n’était pas du luxe. C’était d’après moi la condition pour que tout le monde aille bien. Bref, j’ai mis ma carrière entre parenthèse au moment où celle-ci décollait vraiment. Depuis, elle est toujours entre parenthèse !

Que fait le reste de la famille ?

sophie-vagueres_enfant_2Ancien ingénieur de l’armement reconverti dans l’enseignement, mon mari occupe un poste de professeur de mathématiques en classe prépa à Aix. Il a quitté son job au prestigieux lycée Saint-Louis à Paris : une pure folie selon ses collègues ! Quant à ma fille, Eléonore, elle vient d’avoir 9 ans et est en CM2. Grande lectrice, elle écrit déjà des petites nouvelles, comme Maman… Âgé de sept ans, mon fils Thibault, vient d’avoir 7 ans et est en CE2. Piètre lecteur, il préfère le tennis et les écrans, comme Papa…”

Les 6 conseils de Sophie à ceux qui souhaitent changer de région

  • N’ayez pas peur. Après tout, il ne s’agit pas de partir à Tombouctou ! Dites-vous que si vous ne vous y plaisez pas, vous pourrez toujours rentrer au bercail. Bref, que le risque -sans être nul- n’est pas si élevé que ça.
  • Calez-vous bien entre conjoints afin de prendre des décisions qui conviennent aux deux. Pas la peine par exemple de choisir un logement même grand à la campagne si l’un des deux est foncièrement urbain ou qu’il déteste conduire.
  • Partez au bon moment, surtout si vous avez des enfants. Dites-vous que c’est un nouveau chapitre de votre vie qui commence.
  • N’écoutez que votre voix intérieure car vous trouverez autant de gens qui vous encourageront que d’autres qui vous le déconseilleront.
  • Faites les choses dans le bon ordre. Vendez par exemple votre logement avant d’en acheter un autre pour éviter les galères financières.
  • Soyez ouvert aux autres et acceptez toutes les invitations, fêtes, apéros, etc.

A savoir
Attention, côté boulot, c’est moins évident qu’en Île-de-France surtout quand un des conjoints doit trouver un job correctement rémunéré  dans  un métier peu représenté dans la région de son choix : culture, presse, édition…
Quant à l’élite scolaire française, il est vrai qu’elle est plutôt concentrée à Paris.
Enfin, l’éloignement géographique avec sa famille ou ses amis peut peser. J’ai par exemple perdu mon père il y a quelques mois. Non seulement c’était une véritable expédition mais en plus, difficile de faire des petits allers et retours pour consoler ma mère.

Découvrez tous les articles en lien avec ce thème en cliquant sur la rubrique Changer de région, s’installer ailleurs

One Response

Leave a Comment