“C’est le processus de reconversion réussie que je souhaite transmettre dans ce livre”

aide-aux-profs_changer-de-jobRémi Boyer du site Aide aux profs interviewe Yves Deloison, auteur de Réussir sa reconversion (Héliopoles)

Pourquoi ce livre ?

La reconversion est un tel investissement personnel que, dans l’idéal, il faudrait pouvoir s’appuyer sur l’aide d’un service d’orientation professionnelle ouvert à tous, quels que soient le statut, l’expérience, le niveau de formation. Cette structure n’existe pas. Toute l’ambition de ce livre est de proposer une démarche globale de reconversion, une méthodologie complète et une batterie d’une trentaine d’exercices qui permettent de se poser les bonnes questions et de trouver des réponses pour avancer au mieux. Il a vocation à servir de guide quel que soit le profil de la personne. C’est une première car ce type d’ouvrage est souvent destiné aux cadres. Je l’ai adapté à l’aune des retours d’expériences au cours de ma précédente carrière et des témoignages du site que j’ai créé, toutpourchanger.
L’apport d’Héliopoles dans ce travail, éditeur de l’ouvrage, a été essentiel pour produire un contenu de qualité répondant le plus possible aux besoins de lecteurs en quête de changement. Ce livre aide à se repérer et à permettre d’utiliser des leviers qui répondent aux objectifs de chacun, mais également d’aiguiller vers les bons relais, les ressources fiables.

Pourquoi faire son bilan de compétences est-il si important pour chercher à évoluer professionnellement ?

Pour structurer sa démarche, un bilan s’avère indispensable. La première étape de ce bilan : savoir ce qu’on veut, ce qu’on a envie de devenir, faire émerger ses envies : quels sont vos goûts, vos centres d’intérêts ? Bien se connaître se révèle indispensable. On doit procéder à un état des lieux de ses aspirations, de ses traits de personnalité et de ses capacités et potentiels grâce entre autres à une analyse approfondie de son parcours. Ce bilan permet de prendre la main sur son projet. C’est l’unique garantie pour s’approprier le projet afin de lui donner la chance d’exister.

Tu as toi-même évolué professionnellement depuis plusieurs années : passer d’une vie salariée à celle d’indépendant, comment le vis-tu ?

J’ai changé radicalement de métier. De formateur, puis consultant en bilan de compétences, je suis devenu journaliste. J’ai connu quelques déconvenues professionnelles qui m’ont donné envie de tout envoyer balader. Je ne savais pas comment rebondir. Je ne voulais plus de chef tordu ni de contraintes horaires imposées. Je rêvais de nouveauté. J’ai cherché pendant un bon moment en menant moi-même la démarche de reconversion. J’ai avancé étape par étape en me posant les questions que se posent les personnes en quête d’une nouvelle orientation professionnelle, en affrontant le même type d’angoisses. Jusqu’à la révélation lorsque m’est apparue l’envie de devenir journaliste. Aujourd’hui, je me réjouis de vivre de mon métier de l’écriture et d’être autonome. C’était une motivation majeure. Je ne me suis pas trompé. C’est ce processus de reconversion réussie que je souhaite transmettre dans ce livre.

Quels conseils principaux donnes-tu à ceux qui sont tentés par cette aventure du changement professionnel, dans un contexte de crise et de chômage élevé ?

Quelle que soit l’évolution envisagée, les choix s’opèrent grâce à un travail approfondi mais qui, in fine, se révèle positive. Il s’agit ici de construire son projet en toute connaissance de cause après l’avoir vérifié et ficelé sérieusement. Bien préparer chaque étape diminue les risques. Plus on maîtrise le cours des choses et plus on se sent à l’aise face aux changements professionnels à venir. Comme j’ai pu le constater auprès des personnes en reconversion, l’un des facteurs de réussite réside dans une donnée simple : il existe des étapes incontournables, qu’il convient de franchir l’une après l’autre. C’est cette méthodologie que propose le livre Changer de job : la méthode pour réussir.

Sommes-nous tous égaux face au changement professionnel selon l’âge ? Que conseilles-tu aux plus de 50 ans, à moins de 12 ans de leur départ en retraite par exemple ?

De plus en plus de personnes de plus de 50 ans entreprennent une reconversion. L’espérance de vie croissante et la perspective d’une retraite de plus en plus tardive contribuent à ce choix. Les atouts que représente l’âge offrent des avantages. En général libérés des contraintes familiales et souvent en forme physiquement, ils d’accomplir ce qu’ils n’ont pas eu le temps de réaliser jusque-là. Être conscient des difficultés liées au marché de l’emploi, ne doit pas empêcher de se lancer. Beaucoup le font avec succès.
Lire la suite…

Leave a Comment