Interview de Corinne Lepage : « Des gens qui se contentent de penser entre eux… ça suffit ! »

corinne-lepageCorinne Lepage, députée européenne parle de son “désir de faire émerger des solutions nouvelles”. Son ambition : s’appuyer sur l’expérience de ceux qui ont décidé de vivre autrement. “Vivre autrement“, un slogan qu’elle connaît bien puisqu’elle est l’auteure d’un ouvrage éponyme. Avant son départ à Copenhague, interview pour toutpourchanger.com.

TPC : Que signifie concrètement pour vous le concept “vivre autrement” ?
Oser se poser les bonnes questions en matière de vie courante : transport, consommation, production, construction, et plus largement d’organisation de la société, de la gouvernance, de la justice… C’est le meilleur moyen de trouver les réponses appropriées afin de réussir à changer la mécanique de notre société.

TPC : Pourquoi ne semble-t-il pas possible de décliner cette façon d’appréhender les problèmes par le biais des partis politiques ?
Je me suis posé la question et j’ai fait le constat qu’au sein des partis on n’y arriverait pas. Parce que ce sont des instruments de conquête du pouvoir. On ne peut donc pas traiter ces questions concrètement, les partis ne sont pas prévus pour ça. C’est pourquoi je lance Terre Démocrate, un réseau social à but politique. L’idée est de montrer comment des gens qui changent des aspects de leur vie quotidienne peuvent mettre leur expérience en commun. C’est le nouveau projet auquel je vais m’atteler dans les mois à venir.

TPC : Comment faire en sorte de changer la vie des citoyens pour que la société change dans son ensemble ?
Il faut permettre à ceux qui ont changé d’expliquer ce qu’ils ont mis en place pour qu’ensuite les uns et les autres appliquent ces nouveaux modèles si cela les intéresse. Il faut imaginer de nouvelles pratiques et mettre en cohérence toutes ces actions dans des domaines très différents afin que l’ensemble fonctionne. C’est un mouvement citoyen pour favoriser le changement. Il faut que ça fourmille d’idées et surtout de réalisations. Ce qui m’intéresse c’est l’action, parce que des gens qui se contentent de penser entre eux à longueur de temps, ça suffit !

TPC : Et de votre côté, que faites-vous pour appliquer ce principe du “vivre autrement” ?
Il y a des choses que je préserve, du temps avec mon mari ou avec mes enfants et mes petits-enfants, pour la lecture… Tout mon temps libre est en famille, c’est ce qui m’équilibre. Après, le reste se met en place : les contraintes vis-à-vis des gens qui me font confiance, les clients de l’étude par exemple, les dossiers que je défends, mes activités politiques. Je prends mon métier de députée européenne très à cœur. Je travaille énormément. Je ne compte pas mon temps. Puis je n’ai pas tout fait simultanément. J’ai été ministre quand mes enfants étaient déjà grands. Je n’ai aucune vie mondaine, et je ne pratique pas le lèche-vitrines par exemple. J’ai un certain nombre d’objectifs dans ma vie et je construis les moyens d’y parvenir. J’essaye de concilier les différentes sphères personnelles et professionnelles.

Vivre autrement
Dans son ouvrage sorti au printemps 2009, Corinne Lepage propose de changer le monde. Pour elle, la crise est une chance unique de refonder notre système dans sa globalité permettant ainsi de garantir le respect des générations futures dans tout choix politique, énergique, écologique… Ni croissance ni décroissance mais “évolution soutenable”, “mutualisation énergétique”, “bio-mimétismes”.
Vivre autrement, Corinne Lepage, Grasset, 9 €.

3 Comments

  1. Changer le monde !
  2. DAN24000

Leave a Comment