Jeunes : peut-on changer d’orientation pendant ou à la fin de ses études ?

jeune-changer-d-orientation_©toutpourchangerEn plein cursus scolaire ou universitaire, ou à l’issue de vos études, vous vous rendez compte que votre orientation ne vous convient pas. Est-il raisonnable de changer de voie illico ? Comment s’y prendre ?

« J’aimerais savoir s’il est possible de changer d’orientation lorsqu’on n’a pas d’expérience. Doit-on attendre ou pas avant d’agir ? » Comme Madrine qui m’a écrit, beaucoup s’engagent dans une filière sans trop y avoir réfléchi avant. En cours de route, on se dit qu’on s’est trompé et on craint de rater la suite de son parcours. Si votre orientation initiale ne vous convient pas, que faire ? Devez-vous vous obstiner dans cette voie en attendant un miracle ou assumer vos frustrations et réagir au plus vite ?

Vous d’abord

La question cruciale à se poser : qu’avez-vous envie de faire ? Faites le point sur ce qui vous intéresse vraiment. Vous adorez pratiquer une activité culturelle ou sportive. Dès que vous pouvez rendre service, vous aidez ou vous fuyez. Donner un coup de main au jardin ou à la cuisine vous ravit. Jouer avec les chiffres vous amuse. Vous préférez respirer l’air de la campagne ou au contraire les activités urbaines vous conviennent mieux. Bref, toute motivation ou centre d’intérêt doit vous aiguiller. Vos proches vous connaissent bien et peuvent aussi vous indiquer quelques pistes. C’est seulement après cette étape que vous mettrez en place les moyens et les démarches pour avancer.

Autour de vous

Etape suivante, lâchez votre ordi pour partir à la découverte des possibles. Ouvrez grands les yeux et les oreilles ! Quels sont les études suivies ou les métiers exercés autour de vous ? Famille ou amis peuvent vous raconter la réalité de leur quotidien. Forcez-vous à aller au-delà du descriptif succinct. Si quelque chose éveille votre intérêt, notez-le. Puis creusez pour comprendre ce qui vous intéresse. Cinéma, vidéos, programmes télé, jeux… tout peut vous donner des idées. Par ailleurs, des salons dédiés aux études ou aux métiers organisés à travers la France ouvrent vers d’autres pistes. Visitez, regardez, écoutez… Les solutions ne manquent pas, mais où mènent-elles ? Dès qu’un cursus scolaire ou universitaire ou un métier suscite de l’intérêt, retournez tapoter sur votre clavier afin de trouver les informations complémentaires clés sur votre moteur de recherche. A quoi sert tel ou tel diplôme ? Faites un tour sur les sites incontournables : onisep.fr, cidj.com, orientation-pour-tous.fr, letudiant.fr, studyrama.com

Jouez les explorateurs

Dès qu’une piste sort du lot, n’en restez pas là. Confrontez l’idée à la réalité pour en vérifier la pertinence. Comment ? Tout d’abord en vous informant auprès de professionnels du secteur. Sollicitez vos proches si nécessaire afin qu’ils vous aident à entrer en contact avec la personne qui exerce le job ou poursuit les études qui vous intéressent. Ensuite, repérez les formations en lien et renseignez-vous sur les conditions et modalités pour les suivre. Profitez aussi des périodes en entreprises, jobs et stages proposés pour tester les pistes. C’est le meilleur moyen de vérifier que le projet est compatible avec votre profil afin de ne pas se tromper de voie. Oui, vous avez droit à une nouvelle chance. Que représente une réorientation aujourd’hui par rapport à tout ce qui vous attend à l’avenir ?

Où se renseigner ?

Présents dans toute la France, des lieux d’information et de conseil d’orientation vous aident. Les C.I.O. (Centre d’information et d’orientation) accueillent en priorité des jeunes scolarisés et informent sur les études, les qualifications et les professions. De leur côté, les P.A.I.O. (Permanences d’accueil, d’information et d’orientation) et les Missions locales guident tous les jeunes de 16 à 25 ans dans leur choix de formation, notamment les cursus en alternance. Côté université, les S.C.U.I.O. (Services communs universitaires d’information et d’orientation) proposent aux étudiants doc et infos sur les filières et conseils pour l’orientation. Enfin, les CIDJ (Centre d’information Jeunesse) informent tous les jeunes sur les domaines qui concernent, entre autres, la formation et l’emploi.

Leave a Comment