Chômage subi = angoisse ?

Quand le chômage est subi, toutes les études montrent qu’il est source d’angoisse, qu’il engendre des craintes quant à l’avenir et qu’il peut entraîner son lot de problèmes de santé et de pathologies variées qui s’accompagnent même parfois de comportements à risque.

L’impact sur la vie personnelle va se ressentir que ce soit auprès de la famille, dans le couple, avec les enfants. Même les célibataires n’y échappent pas. Le changement et la peur de l’inconnu questionnent, surtout s’ils sont imposés. Ils vont générer des craintes quant à l’avenir, de l’incertitude voire un sentiment de précarité parfois insupportable.

Le chômage vécu comme un accident de parcours

Cette sensation mobilise néanmoins et incite à vous mettre en mouvement pour la suite. Pour concrétiser un projet, il faut adopter une posture d’entrepreneur disent certains. C’est parfois plus difficile pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de vivre un changement profond. Bien sûr, la question des revenus se pose même quand on a cumulé le nombre de mois de travail suffisant pour ouvrir des droits à l’allocation chômage. Il faut faire face et ça presse. Pas question donc de se reposer sur ses lauriers. Beaucoup disent a posteriori qu’entre formation, conférences, bilan, rencontres et autres salons, cette période a été l’une des plus actives de leur carrière.

En profiter pour changer

Autre problématique : le chômeur n’a pas toujours la marge de manœuvre pour chercher un emploi identique dans sa région ou décrocher un job équivalent faute de débouchés. Il n’a parfois pas d’autre choix que de réorienter radicalement sa vie professionnelle. Le licenciement perçu comme violent et inconfortable bouscule les habitudes et le contraint à envisager de profonds changements, voire à remanier de fond en comble son quotidien, et même son existence. Prudence car la période de chômage subie risque de vous placer dans une optique négative ou de vous inciter à faire un choix par défaut. C’est tout ce qu’il faut éviter.
A suivre / Le chômage n’est pas une honte

Aller directement à l’article / Chômage : passer du dépit au construit

Leave a Comment