Travailler chez soi : rester motivé !

Travailler chez soi Méthodes, conseils outils d'organisationLes actifs sont paraît-il de plus en plus nombreux à travailler chez eux. En quête d’une meilleure qualité de vie, ils apprécient l’autonomie et la liberté qu’offre cette solution. Attention cependant aux écueils : manque de vie sociale, baisse de motivation, flemme qui guette… Conseils pour garder la pêche quand maison et boulot ne font qu’un.

Travailler chez soi offre bien des avantages : gérer son temps comme on l’entend, réaliser ses missions à sa guise, s’organiser en toute liberté. Que demander de plus ? Nombre d’activités professionnelles permettent de travailler chez soi. « Beaucoup de secrétariat en télétravail et des tas d’activités tertiaires bien sûr, explique notamment Carole Gamelin, auteure de l’ouvrage Travailler chez soi. Il faut toutefois faire la distinction entre les travailleurs indépendants, qui sont générateurs de leur propre activité, et les autres qui sont en télétravail pur ». Les télétravailleurs sont rattachés à une entreprise, en sont salariés. Les raisons qui motivent entreprise et salariés : « Aménagement d’horaires, difficultés techniques ou handicaps, ou même simple besoin de voir la montagne ou la campagne pour se concentrer », résume-t-elle.

Système D

Néanmoins, travailler à la maison n’est pas le paradis pour tout le monde. « C’est pourquoi ne s’engagent dans cette voie que les gens qui ont par exemple compris qu’ils ne vont pas travailler moins », lance Carole Gamelin. C’est même parfois l’inverse ! C’est pourquoi, mieux vaut être motivé car cela exige beaucoup d’énergie. Peut-être même plus qu’au bureau ou à l’atelier. Si votre ordinateur bugue, aucun technicien ne vient vous dépanner dans la minute comme souvent dans une entreprise. Si votre Smartphone vous lâche, pas d’autre solution que d’appeler un spécialiste des pièces détachées comme La Pomme Discount. On doit trouver soi-même des solutions à chaque problème qui se pose. Il s’avère indispensable d’être autonome et de disposer de compétences clés telles que le sens de l’organisation ou la rigueur. Bosser chez soi, c’est donc bosser seul. Si vous avez constamment besoin d’être stimulé par la présence de collègues, passez votre chemin !

Règles de base

Certains témoignent de cette désagréable impression, que je connais parfois moi-même, d’avoir perdu son temps entre surf à outrance sur Internet et appels téléphoniques inutiles. Rien de plus agaçant que de se dire en fin de journée que ce qu’on a réussi de mieux c’est la vaisselle ! S’il arrive à d’autres de rencontrer des difficultés pour se concentrer, sachez qu’il existe tout de même des moyens de prendre le dessus. A titre d’exemples : imposez-vous un rythme au quotidien et des horaires comme si vous étiez en entreprise. En outre, c’est appréciable de les choisir librement. Cadrez clairement vos objectifs de travail. Chaque matin avant de démarrer, notez-les et jetez-y souvent un œil pour voir où vous en êtes.

Décompression

Dans l’ouvrage 35 repères pour mieux travailler de chez soi, les deux auteures donnent d’autres judicieux conseils. Pour elles, rien de tel que de commencer sa journée par un temps pour soi avant de se lancer dans ses activités professionnelles. Cela compense notamment le temps de trajet, véritable sas entre la maison et l’entreprise, que tout actif connaît pour se rendre sur son lieu de travail. Tout est possible du moment qu’il s’agit d’une bulle de plaisir. On peut « siroter un thé devant la fenêtre, faire quelques étirements, aller chercher le pain… ». Du temps pour soi sans culpabiliser ! Un bon moyen d’éviter de passer du petit-déjeuner à l’ordi, puis le soir, de l’ordi au dîner. Si vous avez un coup de barre dans la journée, levez-vous et faites un tour dans la rue ou au jardin. D’ailleurs, toutes les activités qui vous font bouger sont saines et vous évitent de rester collé à votre écran. Impératif : sortez au moins une fois par jour, de 30 minutes à 1 heure. Marchez, faites du vélo, courez… N’oubliez pas non plus de faire une vraie pause déjeuner pour décompresser et vous changer les idées. Prendre de vraies vacances fait aussi partie de leurs propositions. Et elles ont raison !

Vie sociale

Un des classiques du travail à la maison c’est de craindre de perdre du temps ou de d’argent dès lors qu’on ne s’active pas. Mais mieux vaut couper tout lien avec vos activités professionnelles pendant quelques jours que de manquer d’énergie. Enfin, s’il vous arrive de vous sentir un peu seul, c’est normal. La vie sociale est essentielle. Sachez vous entourer d’un noyau de personnes avec lesquelles partager les moments de détente ou de doute, les bonnes nouvelles, les expériences, les bons plans professionnels, etc. C’est l’occasion de se créer un pool de compétences complémentaires pour, par exemple, ne pas rester seul face au bug de l’ordi.

Travailler chez soi : Méthodes, conseils & outils d’organisation
Stéphanie Benlemselmi

Un commentaire

  1. Ping : Meilleurs blogs marketing et développement personnel : le top 70 !

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>