Seniors : les avantages d’une nouvelle carrière


evenement-seniorPas évident d’entamer une reconversion après 50 ans. Pourtant, la maturité présente aussi des avantages. Atouts, pistes, conseils pour rebondir.

 

Vous avez 50 ans ou plus et la reconversion s’impose à vous, soit parce que vous avez décidé de vous engager dans une nouvelle voie, soit parce que vous n’avez pas le choix : la conjoncture vous oblige à changer de métier.

Les inconvénients liés à l’âge

Si vous n’avez pas été préparé à vivre un changement professionnel, le subir ne facilite pas la démarche de reconversion. Surtout les premiers temps, quand on n’a pas encore réussi à tourner la page. En outre, vous vous persuadez que les chances de décrocher un nouveau job se font de plus en plus rares au fur et à mesure que le temps passe. Bien sûr, vous n’avez pas tout à fait tort, les statistiques le prouvent. Les freins rencontrés par les seniors en matière de recherche d’emploi sont bien réels. Il ne faut donc pas les nier. Il y a bien discrimination. Pour autant, mieux vaut ne pas focaliser sur ce point. C’est le meilleur moyen de ne pas rester sur le carreau.

Les bons côtés de la maturité

Avoir constamment en tête que la somme d’obstacles qui vous attend est insurmontable rend à coup sûr la tâche encore plus difficile. Avoir conscience des problèmes ne doit pas vous empêcher d’avancer dans vos nouveaux projets. Et c’est vrai que plus les années passent et plus l’angoisse de vieillir nous tenaille. En réaction, certains quinquas envisagent de changer de métier pour donner un coup de fouet à leur vie. Du coup, la reconversion devient le véritable ressort. L’occasion de démarrer une nouvelle carrière. D’autant qu’ils ont quelques atouts à leur actif. D’une part, libérée des contraintes familiales, on a tout loisir de mener à bien sa recherche d’emploi. D’autre part, riche d’une expérience personnelle et professionnelle importante, on ne part pas de zéro comme à 20 ans, loin de là. C’est d’ailleurs un aspect qu’il va falloir mettre en valeur.

L’avenir devant soi
C’est sûr, de nouveaux horizons vous tendent les bras et vous avez bien des possibilités pour vous reconvertir. Vous voulez des exemples ? Doté d’une capacité d’expertise dans votre domaine d’activité, vous pouvez troquer un statut de salarié contre celui de consultant. Et si l’esprit d’entreprise vous titille vraiment, pourquoi ne pas lancer votre propre business. Des formalités administratives simplifiées devraient vous y aider. Bonus si vous êtes demandeur d’emploi : vous pouvez bénéficier d’aides spécifiques. Autre piste : si vous avez déjà pensé à l’expatriation ou à un changement de région, pourquoi ne pas partir vivre ailleurs et autrement ? Bien d’autres perspectives s’offrent à vous, sachez les saisir. L’espérance de vie croissante vous laisse quelques belles années devant vous. En outre, l’actualité nous le rappelle chaque jour, il va falloir travailler plus longtemps pour bénéficier de droits à la retraite. Alors au risque de vous accabler un peu plus, il vous reste dix à quinze ans d’activités à solder. De quoi faire une deuxième carrière pour terminer votre parcours en beauté !

Yves Deloison

5 commentaires

  1. Ping : Meilleurs blogs marketing et développement personnel : le top 70 !
  2. Poupie

    Bonjour, tous mes meilleurs voeux pour vous et vos proches en cette nouvelle année qui commence.
    Mon commentaire est un petit peu différent des précédents.
    Pourquoi ?
    Depuis 10 ans environ, j’ai des soucis de santé qui m’obligent, à présent, à être mise à la retraite pour invalidité (j’ai 55 ans). Le dossier est « acquis ». Cela ne m’effraye pas.
    De toute façon, je ne peux plus travailler dans une entreprise.
    De surcroît, je n’en ai plus envie.
    J’ai effectué divers « métiers » dans différents secteurs.
    Pour résumer, dans le commerce ou dans le secrétariat tant juridique (avocats) qu’un peu médical, de la comptabilité basique, du contact avec la clientèle, les représentants… etc.
    Je pense que j’ai acquis une bonne adaptabilité grâce aux différentes situations et expériences « sur le terrain ».
    J’ai, également, appris l’efficacité, la rigueur, le sérieux et le secret professionnel.
    De plus, je ne me suis jamais dispensée de formations quand je le pouvais.
    Au vu de mon profil, je recherche un emploi dans le télétravail/secrétariat à domicile et à mon compte.
    J’ai parcouru différents sites (il y en a beaucoup) proposant ce genre de prestation et ne sais absolument pas lequel choisir pour son efficacité, son sérieux, une rétribution salariale correcte et pourquoi pas une formation dans le domaine juridique et/ou médical (éventuellement une bonne remise à niveau : je suis exigeante avec le travail que je dois rendre.
    C’est un de mes projets pour les années à venir car, dès le départ, je souhaite mettre en place quelque chose de sérieux.
    Je compte sur vos précieux conseils et aide afin de m’orienter au mieux vers les démarches à entreprendre et les sites sérieux.
    Je ne suis pas « encore » libérée des contraintes familiales ! Eh, oui !!
    J’ai un fils de 19 ans qui est à l’Université.
    Au plaisir de vous lire prochainement,
    Bien cordialement,
    Brigitte HERVOIS

  3. ANNA

    J’aurai 60 ans dans quelques mois, et je viens de recevoir mon préavis, dur dur à digérer!
    Surtout que depuis quelques années j’additionne les tuiles et celle-là ça en fait une de trop!
    J’envisage donc de raviver mon statut d’indépendante complémentaire en passant par la case »chomâge » mais j’avoue, j’ai un peu peur, ça doit être dû à la sagesse de l’âge !

  4. Denis

    Je partage entièrement ces points de vue.

    Un peu avant 50 ans, alors que j’étais cadre commercial, correctement rémunéré, j’ai décidé de tout lâcher pour me lancer dans ce qui était ma passion (et un don, évidemment)… J’ai lancé une activité novatrice : la relecture-correction de documents sur Internet… Les besoins existent. Et je dois dire que je m’éclate mille fois plus qu’avant !

    Je relis et corrige les documents que les gens du monde entier m’envoient par mail…
    Le métier est particulièrement varié… Manuscrit, roman, BD, CV, thèse, mémoire, revue, magazine… Dans tous les domaines : sport, juridique, médical, pharmacie, histoire, géo, science, nature, environnement…

    Bref, une reconversion particulièrement réussie… Une seule exigence : la qualité de mon travail… Le bouche à oreille fait le reste… Mes clients sont ma publicité, merci à eux

  5. evemp

    Je partage complètement ce point de vue. J’ai toujours changé et c’est pour moi le meilleur moyen de ne pas se scléroser dans une place ou un métier.

    J’ai juste un souci, c’est de faire admettre aux recruteurs que le changement n’est pas un synonyme d’instabilité et que le fait de vouloir changer à partir de 50 ans n’est pas forcément bien vu.

    Les opportunités restent quand même présentent et il faut les prendre si ce n’est les créer !

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>