Je veux vivre en Angleterre

IMG_5092Le royaume et sa Queen accueillent pourtant aujourd’hui beaucoup de Français ! Après avoir lu la première partie de l’article, la question du choc des cultures se pose. Et vous, ça vous tente ? Avantages et inconvénients.

Une fois affrontées ces problématiques matérielles, c’est l’état d’esprit général du pays qu’il convient d’appréhender. Accent so british, conduite à gauche, rôti à la menthe et autre Marmite… Autant de traditions ancestrales qui feront définitivement de vous un immigré. Car le Royaume-Uni, ce n’est pas la France, loin de là. C’est cette différence fondamentale de mentalité qui se révèle la plus difficile à appréhender pour des Français. On aime ou on n’aime pas. Asma, par exemple, s’est installée à Londres il y a quelques mois pour son travail. Elle explique : « la sensation d’anonymat est encore plus forte qu’à Paris. Quel que soit son look ou sa minorité ethnique éventuelle, chacun passe un peu inaperçu au milieu d’une telle diversité. »

Welcome to Britain ! Le choc des cultures ?

De fait, Londres est une ville incroyablement cosmopolite où de nombreuses communautés se côtoient sans jamais se mélanger pour autant. Une indifférence qui a aussi ses bons côtés : pas de suspicion ni regard de travers. Sachez toutefois qu’il vous faudra apprendre à exister autrement. Et ne comptez pas sur les Anglais pour venir vous chercher ! Comme le confirme Asma : « tant que vous ne rentrez pas directement dans leur vie, ils s’en fichent. On pourrait croire à tort que s’intégrer est un jeu d’enfant. Mais au final c’est très dur. D’ailleurs, renchérit-elle, je connais peu de Français qui sont vraiment amis avec des Anglais ! »

Si à plaindre que ça, ces expats ?

« Des broutilles, s’insurge Mickaël, 36 ans. Aucun pays n’est parfait ! » Il s’est installé à Coventry il y a une dizaine d’années. « Quand je vois l’ouverture d’esprit dont font preuve les Britanniques ! lance-t-il. En fait, le sentiment dominant, c’est que l’Angleterre vous autorise à être qui vous voulez être, sans autre forme de jugement. » Cette facilité à appréhender des parcours multiples et différents se retrouve en première ligne dans les parcours professionnels. Vous voulez changer du tout au tout ? L’Angleterre est faite pour vous ! « Ici, aucune culture du diplôme, ce qui compte c’est l’envie, l’énergie et accessoirement l’expérience, poursuit Mickaël. L’essentiel, c’est la valeur humaine. » De fait, la logique professionnelle est tout autre. La hiérarchie se fait très peu sentir, par exemple. En outre, rares sont les préjugés : vous pouvez avoir été pendant des années chef de projet et décider de devenir photographe. Personne ne s’en étonnera. Bien au contraire, une telle démarche paraîtra plutôt positive, sera considérée comme un choix de vie qui peut se justifier, quels que soient l’âge et l’expérience antérieure. L’Angleterre s’affiche alors comme l’univers de tous les possibles.

A lire aussi : S installer en Angleterre

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>