Vivre entre Biarritz et Paris : « Ça change la vie ! »

Suite du dossier sur les « birésidentiels ». Voici une pendulaire heureuse : Emilie, lassée de Paris, fait le choix de poser ses valises à Biarritz tout en conservant son poste dans la capitale. Récit.

Jeudi après-midi, TGV Paris-Biarritz. Une jeune femme aux allures très parisiennes entame en basque une partie de poker avec un contrôleur, sous le regard médusé du wagon. « Je me suis mise au basque, s’amuse Emilie, contrôleuse de gestion. Cuisine, histoire locale, langue, littérature. Tout y passe et j’adore ça. Quitte à investir une région, autant le faire à fond ! » Retour en arrière. En juin dernier, lassée de la vie parisienne, elle fait le pari de s’installer à Biarritz. Le reste ? Simple comme bonjour ! Rémi, son compagnon, cherche du travail sur place, trouve très vite une opportunité, tandis que Emilie négocie avec son employeur un assouplissement de ses horaires de bureau. Tout s’enchaîne alors très vite.

Comment s’organise la famille ?

« Partir s’installer en province nous a amenés à adopter un nouveau rythme, explique Emilie. À Paris, tout est cyclique, nous étions pris dans un engrenage. Aujourd’hui tout est simplement magique », se félicite-t-elle. La seule question qu’ils se posent encore tous les deux : pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt ? « Cette prise de décision a radicalement changé notre vie, renchérit-elle. On peut vraiment parler d’effet boule-de-neige, tout devient plus facile, plus fluide. La pression sociale, l’inutilité de certaines activités parisiennes nous paraissent aujourd’hui si loin », se réjouit Emilie. Question travail, pas de souci : elle a la chance d’exercer une activité qui lui permet de travailler à distance. Elle monte sur Paris en général par période de trois jours, histoire de garder un lien fort avec l’équipe et d’en profiter pour caler tous les rendez-vous qui doivent s’effectuer sur la capitale. Sur place, à Biarritz, elle travaille mieux et profite de l’absence de bruit. Sans oublier le confort de pouvoir travailler sereinement à bord du train pendant le trajet. Elle ne tarit pas d’éloge sur son nouveau statut : « Faites-le ! C’est un détail, mais ça la change vie ! ». La preuve ? Depuis leur installation, Emilie et Rémi se sont mariés, et attendent leur premier enfant !

Leave a Comment