Démarrer une nouvelle carrière à 50 ans ou plus

SeniorsactifsPour beaucoup, se reconvertir après 50 ans est mission impossible. Certes, il n’est pas simple pour un senior de changer de job ou de métier. Mais dès lors que le nouveau projet est solide, il existe des tas de solutions pour atteindre ses objectifs. En outre, l’âge et l’expérience offrent bien des avantages. Conseils et pistes pour rebondir en beauté !

« J’ai déjà changé et je ne compte pas en rester là, annonce Martine, fidèle de toutpourchanger.com. J’ai 56 ans, je sais enfin ce que je veux. Et je vais le faire ! Il y a un an, après 32 ans chez le même employeur, j’ai négocié une rupture conventionnelle avantageuse de mon contrat. Grâce au DIF (Droit individuel de la formation), je bénéficie d’un accompagnement à la création d’entreprise. Mon but : ouvrir une librairie. En parallèle, je vends mon appartement parisien pour m’installer dans ma région d’origine, la Bretagne. Et si mon projet rate, j’aurai au moins essayé, et il me restera la mer ! »

Changement subi ou choisi

Pour Martine, pas question de se laisser aller malgré la retraite possible dans un horizon proche. Comme elle, de plus en plus de seniors – près d’un tiers des Français ont plus de 50 ans, soit 20 millions de personnes* – profitent d’une rupture de contrat subie ou choisie pour entreprendre ou s’engager dans une nouvelle voie. Libérés des contraintes familiales et le plus souvent en bonne forme physique, ils craignent de moins en moins de changer de vie à 50 ans, afin d’accomplir ce qu’ils n’ont pas eu le temps de réaliser auparavant. L’espérance de vie croissante y est pour beaucoup mais pas seulement. En effet, l’ouverture des droits à la retraite oblige à travailler de plus en plus longtemps. Au point que changer de job à 60 ans devient envisageable.

Trop vieux pour s’engager dans un nouveau projet de vie ?

Bien sûr, quand les années passent et qu’on n’y est pas préparé, subir le changement d’emploi se vit rarement bien car, c’est un fait, les perspectives de reconversion se font plus rares. Nul n’ignore les difficultés que rencontrent les seniors en matière de recherche d’emploi. Pour eux, trois fois moins de chance de décrocher un job. Au-delà des chiffres, on ne peut nier les obstacles qu’ils rencontrent et la discrimination dont ils font l’objet. C’est aussi la période où l’on craint de voir nos aptitudes physiques et intellectuelles diminuées. Alors, trop vieux pour s’engager dans un nouveau projet de vie ?

Des solutions pour changer de métier

Être conscient des limites et des freins imposés par l’environnement ou par l’âge n’empêche pas de vouloir démarrer coûte que coûte une autre carrière. Pourquoi ne pas chercher un nouveau job, devenir consultant, ouvrir un restaurant ou créer des chambres d’hôtes ? Attention cependant, transformer son logement en maison d’hôte nécessite de mesurer les contraintes réelles que cela impose ; d’ailleurs, il n’y a pas de place à l’improvisation, quel que soit le projet envisagé. Avant de changer de métier, testez-vous ! D’autant que la période d’exercice à venir se révèle plus courte et laisse peu d’opportunité de rebond en cas d’échec. S’en relever est donc plus difficile. En dehors de cette recommandation, se lancer à 50 ou à 60 ans, ça n’est pas simple mais c’est possible !

*Chiffres Insee / Notre Temps

 

21 Comments

  1. BRUNO69
  2. brarvet
  3. Michka
  4. tesson
  5. nouri
  6. PARFUMS YVES TANGUY
  7. hardy3737
  8. marie
  9. Poupie
  10. fanny2
    • Mona
  11. Maryne37
    • Joceline
  12. Executieve Office Branleur
    • Tchiptchip
  13. Alain90

Leave a Comment