Se faire licencier pour non présence sur son lieu de travail, mythe ou réalité ?

GeorgeMeyer_AvocatVous souhaitez vous faire licencier. On vous a conseillé de ne pas vous présenter à votre poste de travail pour qu’une procédure démarre. Info ou intox ? Est-ce ça marche à tous les coups ? Georges Meyer, avocat spécialisé en droit du travail, démêle pour vous le vrai du faux.
Ecoutez les réponses d’Yves Deloison sur France Info.

Vous rêvez de quitter votre entreprise parce que vous n’en pouvez plus, ou parce que vous envisagez de changer ou de créer votre job. Mais en attendant de rebondir, il est vital pour vous de percevoir des allocations chômage. Vous ne pouvez donc pas démissionner et votre employeur ne veut pas entendre parler de rupture conventionnelle. La situation peut s’éterniser. Certains prétendent pourtant qu’il existe une solution : ne plus vous rendre sur votre lieu de travail. Ainsi, une fois votre absence constatée, l’employeur mettrait en place une procédure pour vous licencier. Et le tour est joué ?

Procédure

Pour George Meyer, le salarié qui ne vient plus travailler est en situation d’abandon de poste ou d’absence injustifiée. En aucun cas, l’employeur ne peut considérer le salarié comme démissionnaire. « La démission se caractérise par une manifestation claire et non équivoque, ce qui n’est pas le cas ici ». Première conséquence de l’absence, la rémunération est suspendue car « pas de travail, pas de salaire ». D’autre part, il s’agit d’une faute qui peut être sanctionnée par un licenciement.  Mais l’employeur doit d’abord adresser un courrier recommandé avec accusé de réception stipulant l’absence du salarié depuis telle date sans motif. Il doit demander la justification de cette absence. Si le salarié ne se manifeste pas et n’adresse aucune explication, ni justificatif, l’employeur peut envoyer une deuxième mise en demeure ou engager immédiatement une procédure de licenciement pour faute grave.

Conditions

Ce type de licenciement ne coûte rien à l’employeur. Sa seule obligation : verser au salarié l’indemnité de congés payés due. Le départ de l’entreprise se déroule sans préavis, donc immédiatement. Pour le salarié, pas d’indemnités de licenciement. Ce qui pour les salariés qui disposent d’ancienneté peut représenter un manque à gagner important. Autre inconvénient : si vous êtes sur le point de décrocher un nouveau poste et que le recruteur décide d’appeler votre ancien employeur, « il est peu probable qu’il vous fasse une bonne publicité ». En revanche, une fois le contrat rompu, vous pouvez bénéficier d’indemnités du Pôle Emploi.

Ni salaire ni indemnité Pôle Emploi

Ne pas vous présenter à votre poste de travail peut donc se révéler un moyen radical d’accélérer votre départ de l’entreprise tout en vous assurant des allocations chômage. Mais attention, ça ne marche pas à tous les coups : l’employeur peut décider de ne pas vous licencier. « On entre alors dans une sorte de no man’s land juridique. Le contrat n’est pas rompu, le salarié reste intégré à l’effectif de l’entreprise, qui de son côté cesse de le payer. » Vous n’avez donc ni certificat de travail ni attestation permettant de vous inscrire à Pôle Emploi.

Autre solution

Et cela peut durer longtemps. « Ce n’est cependant pas le conseil que nous donnons à l’employeur. S’il ne rompt pas le contrat, au bout d’un ou deux ans, ce sera difficile pour lui ensuite de trouver un motif valable de licenciement sans avoir agi auparavant. »
Il est donc préférable pour vous de tenter la rupture conventionnelle. Plus sûre, elle vous garantit des indemnités au moins égales a l’indemnité de licenciement et le bénéfice de l’allocation chômage. Mais c’est l’employeur  qui a la main. « Il risque de dire au salarié que s’il veut partir, il n’a qu’à prendre ses responsabilités, et démissionner. » Alors avant d’agir, pesez bien le pour et le contre pour ne pas vous retrouver piégé.

Si vous avez des questions, remarques et bien sûr des solutions permettant de quitter l’entreprise sans démissionner, envoyez vos messages à toutpourchanger.com, nous diffuserons.
Ecoutez les réponses d’Yves Deloison à ce sujet sur France Info.

 

202 commentaires

  1. Kamala

    Bonjour,
    Pour casser un CDI, je propose de faire usage de la méthode de négociations par gains mutuels. Chacun doit tirer profit de la négociation, ce que je n’ai pas vu une seule fois dans les commentaires. Un patron ne négociera pas si vous êtes la seule personne à vouloir tirer un profit. Allez voir votre patron et dites lui que vous voudriez travailler pour lui en auto-entrepreneur, car vous voulez votre autonomie et devenir votre propre patron. Et afin de démarrer votre nouvelle vie, proposez lui la rupture conventionnelle, qui vous permettra d’avoir un peu d’argent. En échange dites lui qu’il ne paiera plus de charge et qu’il pourra se séparer de vous sans risquer les prud’hommes en cas de litige. Vous lui demanderez juste un espace de travail contre un gain mensuel négocié moins une commission. S’il n’est pas idiot, il devrait vite y trouver son avantage (pas de charge, pas de vacances à financer et une rétribution moins une commission) et accepter. Ensuite, il faut juste bien remplir la rupture conventionnelle et pas se faire entuber sur le montant de la négo de départ (penser aussi à la période de carence). Une fois l’acceptation de la rupture par l’inspection du travail, vous avez gagné votre liberté.

  2. ALAIN

    Bonjour est il possible de ne pas aller travailler pour son employeur par ce que je ne veux pas démissionner et aller travailler pour un autre patron qu’es ce que je risque ou bien est-ce que je démissionner sans préavis je n’ai que 6 mois dans cette entreprise et aller me faire embaucher dans les heures qui suivent par une autre entreprise . Merci d’avance .

  3. Ambre

    Bonjour,
    Salariée depuis 3 ans dans une entreprise, je souhaite me mettre à mon compte. J’ai proposé une rupture conventionnelle à mes employeurs mais ceux-ci n’ont apparemment pas les moyens financiers de le faire. Ils me proposent donc un licenciement pour faute grave dont je dois faire la demande par mail.
    Est ce que cela vous semble « réglo » ou dois-je me méfier ?
    Je dois leur donner une réponse sous 4 jours. Merci d’avance.

  4. Dumas

    Bonjours j’ai fais un abandon de poste y a 5 mois mes mon patron ma envoyer de courrier pour revenir travailler je voulais savoir si mon CDI était rompu ou pas SVP merci

  5. Le bellu

    Bonjour ,
    Depuis bientôt 2 ans j’ai obtenu la garde de mes deux enfants, étant Technico commercial depuis 9 années dans la même entreprise et cela sur toute la France je ne peu pu exercer mon travail normalement maintenant car je dois rentrer chaque soir pour mes enfants, et vivant seul j’ai aucune autre solution, mais question est que mon employeur n’est plus d’accord du faite que je ne soit plus mobile donc ma envoyer un avertissement, quelle sont mes droit ? Puis je demander une rupture conventionnelle et sur quoi ce baser au niveau du montant des indemnités ?
    Merci

  6. Johnny

    Je viens de parcourir un peu les réactions à ce post. Je constate malheureusement que beaucoup de personnes sont un peu maladroites dans la façon dont elles abordent la question du départ d’une société, dans le cas d’un CDI.
    Partons d’abord du principe qu’il n’y a que 3 façons de rompre le contrat d’un CDI classique :
    – la démission, qui doit être exprimée par l’employé.
    – la rupture conventionnelle qui doit être acceptée par l’employeur et l’employé.
    – le licenciement, qui est exprimé par l’employeur.
    Pour le licenciement, il y a différentes formules d’indemnités, allant d’indemnités importantes à rien du tout selon les cas; mais dans tous les cas, cela donne accès aux allocations de retour à l’emploi.
    La rupture conventionnelle offre une indemnité conventionnelle d’au moins 1/5 de mois par année d’ancienneté, cela peut-être plus important selon les accords de branches. Après une rupture, il est aussi possible d’avoir accès aux allocations de retour à l’emploi (ARE).
    La démission quant à elle ne donne accès à rien dans l’immédiat, ni indemnités, ni ARE; un réexamen est fait au bout de 4 mois, mais rien n’est garanti.

    Sachant cela, si vous voulez quitter votre entreprise et selon les prétentions que vous avez, il faut absolument mettre en place une stratégie. Évidemment, la plupart des gens préfèreront la rupture conventionnelle ou le licenciement selon les indemnités d’ancienneté en jeu. Il faut donc orienter sa pensée vers cela.

    De quoi s’agit-il ? Si on analyse correctement ce qui a été dit, on peut dire que les formules les plus avantageuses ne peuvent être obtenues qu’avec l’accord de l’employeur et/ou de sa volonté de vous voir quitter l’entreprise. Comment obtenir cela ?

    La première chose à faire, c’est d’en parler à votre supérieur hiérarchique, puis de prendre un rendez-vous ‘officiel’ avec le responsable des ressources humaines, prévenez aussi le représentant du personnel et éventuellement le syndicat si vous y avez accès. Il faut que votre volonté se sache. Faites-vous assister aussi durant l’entretien. Faites d’abord preuve de bonne volonté et exprimez votre souhait de partir dans de bonnes conditions, éventuellement de former un remplaçant…

    Que faire si malgré cela l’employeur refuse ?
    Cela dépend de vous en réalité. Mais si malgré tout, vous persistez à vouloir partir, il faut le faire à votre avantage. Le cas le moins favorable c’est l’abandon de poste : dans le pire des cas, l’employeur peut faire durer les choses pendant des mois, ne plus vous verser de salaire, et vous avez des risques de vous retrouver dans un vide juridique qui tournera la plupart du temps à votre désavantage.
    Si vous avez la force de conviction, vous devez renoncer à quitter votre poste, mais vous pouvez négliger le travail, arriver en retard, partir tôt, devenir faussement irascible, faire du mauvais esprit, prendre de longues pauses; bref, rendre votre présence pénible à l’employeur, rendre votre travail improductif mais sans donner l’occasion de pénalités financières importantes. Faites preuve de mauvaise foi s’il le faut, c’est un combat d’influence avec la personne responsable de la décision. L’objectif n’est pas de nuire mais de faire comprendre qu’il n’y a aucun intérêt à conserver un employé, n’importe quel employeur conséquent comprend la réalité économique, le temps est votre meilleur arme.
    Durant cette période, les tentatives de pressions psychologiques vont devenir plus importantes, il faudra être solide, montrez clairement et physiquement que vous êtes désolé de cette situation et que vous en êtes aussi la victime, expliquez que cela ne dépend pas de vous : vous êtes complètement démotivé et vous n’avez plus envie de travailler pour cet employeur; faites planer que vous déprimez un peu et qu’un arrêt maladie est proche…

    On risque de vous dire : « si vous voulez partir, vous n’avez qu’à assumer et démissionner », c’est un argument facile et qui ramène à la morale. Si vous voulez répondre, ramenez la question au réalisme car la morale n’a rien à faire dans une négociation de ce genre : la rupture conventionnelle est légale et l’employé est dans son plein droit lorsqu’il négocie à son avantage les conditions de son départ.
    Votre intérêt se porte sur la rupture conventionnelle, assumez ! ce n’est pas honteux et c’est parfaitement légal, vous y avez droit si l’employeur vous l’accorde ou s’il ne veut plus vous voir : à vous d’être convaincant !

  7. Nelly

    Bonjour,

    Je suis routier dans le TP depuis 2 ans en CDI
    Depuis le début d année pas de travail donc avec un affreteur j’ai découcher sur Paris pendant 2 mois pour travailler aux aéroports au début mon patron sa ne l’intéressait pas
    A ce jour j’ai voulu ne pas découcher cette semaine je le préviens jeudi il me dit OK tu resteras chez toi y a pas de boulot
    Vendredi je reçois un message de l affréteur pour dire le travail qu’il y avait lundi sur Paris alors je réponds que je ne decouchai pas le patron était au courant
    Mon patron m appel et me dis que je suis virée, arrivée a la boutique sa crie me dit que je suis virée je récupère mes affaire et je rentre
    Hier dans ma boite à eux lettre je reçois un recommander pour dire que je me suis pas presenter au travail
    Mais j’ai une preuve qu’il ma virer car il a voulu envoyer un message a un destinataire mais il s’est tromper il me la envoyer et c’est marquer qu’il ma virer
    Que dois je faire sachant que je n’y retournerai pas et comment avoir gain de cause car je laisserai pas passer sa?

  8. martin

    Bonjour, en cdi depuis 3 ans dans un magasin,j’ai prévenu mon supérieur que, suite a mon arrêt maladie d’1 mois ( du 1er avril au 1 et mai ),je ne souhaitais pas reprendre (perte de mon papa ,50 km de trajet aller,chef de magasin très désagréable,mauvaise entente générale…).Je n’ ai pas repris le 02 mai comme je devais le faire. Aujourd’hui, j’ ai eu mon supérieur au téléphone, qui me dit que le licenciement est en cours pour absence injustifiée et que je devrais sûrement passer une visite de reprise. Dois-je y aller? Que ce passera t-il si je ne m’ y rend pas? Et ,serais-je quand même licenciée si j’ y vais ? ? Merci de vos réponses.

  9. Andrea

    Bonjour,
    Je suis en congés parental depuis le 25 avril, j’ai envoyer 2 fois une lettre informant mon employeur, ne l’ayant pas reçu ils me menace de me mettre en abandons de poste, n’ayant plus de travail si il me mettent en abandons de poste le temps qu’il reçoivent à nouveau mes papiers du conge parental est ce que si je suis en abandons de poste je continu à toucher mon conge parentale et si est je le droit au chômage ?

  10. Philippe

    j’ai été vire et traite de tous les noms devant tout le personnel le 1er décembre 2015.
    j’ai envoyé deux lettres pour demander des explications et savoir ce qu’on voulait faire de moi (j’étais directeur financier). Pas de réponse jusqu’au 29 décembre ou on me dit que je n’ai pas été viré mais qu’il s’agit d’un abandon de poste sans rémunération. Le lendemain j’ai reçu une convocation à un entretien préalable. Que me conseillez vous de faire

  11. Terrancle

    Bonjour je vien vers vous car je vien de me faire licencié pour faute grave mais mon probleme et que mon employeur ma donner ma derniere fiche de paye a -240€ chose que je ne comprend pas comment peut on quitter une entreprise en leurs devant de l argent je sais pas vers qui me tourné
    Merci pour votre aide

  12. Sarah

    Bonjour,

    Je vous expose mon cas pour avoir des réponses CLAIRES et PRÉCISES.

    Je travaillais dans un Quick franchisé depuis le 7 Juillet 2014, j’ai fis un abandon de poste le 21 Juillet 2015, je ne me suis plus présenter à mon travail car j’en avais marre de la pression et l’attitude hautaine des managers !! Et du patron.

    Je sais que ce dernier refuse les rupture conventionnelle car sa lui coûterait cher. J’aimerais savoir ce que je dois faire, envoyer ma lettre de demission ou attendre que mon patrion m’envoie une lettre de licenciement. Quels seront mes droits au chômage pour un abandon de poste ?

    Merci

  13. tii-tessa

    Bonjour j’étais licencié de mon travail a cause des absences et je n’étais pasiinscrits au pôle emploi comment faire pour touché mon assedic??

  14. grenot

    Bonjour,
    J’ai signé pour une mission intérim de 4 mois. Cela se passait au plus mal. Je suis suis en abandon de poste depuis 3 semaines. La boite veut ma démission et ne m’a payé. Si je retourne sur mon lieu de travail et qu’il me refuse l’entrée dois je obligatoirement faire constater par un huissier (cher) pour que cela soit légal?

  15. Lucie

    Bonjour merci pour votre reponce je vous raconte je suis maman d’une petite fille de 1ans ma maman qui garde quan je travail ma fille etai malade suis pas aller au travail durant 2 semain j prevenu que ma fille n’allai pas bien je pourrai pas venir mon patron il a facher car j’avais beaucoup d’abcent vu qu’il ma dit sa j’etai pas bien ma fille malade je me sens pas bien durant 2 semaines suis pas aller j pas prevenu j pas appeler il mont appeler j pas repondu a votre avis que vont il faire? Si un salarie ne vien pas au travail que va t’il faire l’employeur??? Svp repondre merciiii

    • AL75

      Bonjour Lucie,
      Je pense qu il serai raisonnable et responsable de ta part d appeller ton patron et de lui demander un rendez-vous au plus vite pour discuté de ta situation.
      Dans quelle région habite-tu ?, car saches que tu peux avoir accès a des avocats gratuits spécialisés dans le droit du travail, qui pourront te conseiller et t’aider. Il y a aussi les maisons de justice où tu peux obtenir un rendez vous avec des personnes spécialisées dans le droit du travail, renseigne toi.
      bonne journée.

  16. Lucie

    Bonjour
    Je travail dans un grand magasin je voudrai plus travailler alors j’ai fai sa il m’ont donner mon congé payé j’ai mes vacances 2 semaine avant mes vacance sa fai 2 semaine que suis pas aller au travail j’ai pas envoyer de justificatif à l’employeur je l’ai pas appeler il m’ont contacter j pas répondu je voudrai qu’il me licencie à votre avis que vont-il faire???

  17. sarah

    Bonjour j’était en vendeuse en contrat d’apprentissage j’ai arrêter en janvier 2015 parce que ça ce passer plus très bien..et je suis partie depuis je ne suis pas retourner à mon travail.. et je n’ai toujours pas eu ni assedics ni contrat fin de travail ni solde de tout compte.. est ce normal que ça prenne autant de temps ?

  18. francois

    Bonjour,
    Je suis commercial et reçu une lettre de mise à pied conservatoire… j ai appris par un collegue que c était parceque j était trop souvent dans un bar… oui c est vrai j y vais tous les matins vers 7h45 prendre mon café et de temp en temp déjeuné. ..avec ou sans client… (je pense que c est une personne qui est jalouse de moi qui a prévenu ma société ) je suis salarié statut cadre.
    Dans la lettre c est stipulé en vu d un licenciement pour faute grave…
    Est ce une faute grave cela?
    Que dois je faire?
    Comment ça se passe pour les indemnités de préavis ect…
    Merci de vos réponses! !

  19. heino

    Bonjour
    Suite à une rupture conventionnelle pour licenciement économique après 22 ans d’ancienneté, j’ai contacté un avocat car j’estime que mon employeur m’a licencié à tort ( 3 postes sur 6 supprimés dans mon service, 47 licenciements au total sur 200 postes ). Mon poste a été supprimé car soi-disant j’avais moins de points que mes collègues, et j’ai refusé les reclassements régressifs proposés, tout c’est fait oralement.
    Suite à l’envoi d’un courrier de la part de mon avocat à mon ancien employeur pour lui faire part d’irrégularité, celui-ci m’envoie un courrier de mise à pied pour abandon de poste + un entretien, car il estime que si je ne suis pas volontaire pour partir je devais rester travailler car mon poste n’était pas supprimé!!.
    Suite à mon entretien me voila licencié une 2ème fois!! ,ce qui permet à mon employeur de ne pas me verser mes indemnités de licenciements et d’économiser mon congé de reclassement. Je me retrouve donc sans salaire, sans aide pour retrouver un nouvel emploi,
    Je suis bien coincé, en face c’est une grosse multinationale.

  20. Leila

    Bonjour,
    Après mon conge parental la reprise de travail était complique pour moi ( changement horaires, 3 enfants, un mari souvent en déplacement),mon employeur n’a voulu rien savoir après plusieurs propositions.je me suis pas présenté à mon travail le 3 decembre( jour de reprise après conge parental)et à ce jour j’ai reçue deux couriers.cela fait plus de deux moi et pas de nouvelle de mon employeur. Que dois je faire sachant qu’il ma fait comprendre qu’il ne voulais pas me licencier .merci de votre réponse

  21. Laurent

    Bonjour,
    Mon assistante, en CDD dans notre entreprise depuis 4 mois, donne pleine et entière satisfaction tant à moi qu’a mes collaborateurs. J’ai donc proposé au Directeur de mon entreprise de la garder en lui proposant un CDI à lissue de son CDD. Il a validé cette proposition. Depuis, le Directeur est lui-même en cours de procédure de licenciement pour faute. Le RH demande à mon
    Assistante détester chez elle à lissue de son CDD faute de responsable habilité à signer son CDI. Que puis-je faire pour la garder et pérenniser sin emploi comme il était prévu de le faire ?

  22. Virginie

    Bonjour actuellement en congé parental judqu en octobre j ai fait la formation d assistante maternelle. Pouvant exercer ce metier rn conge parental je me lance vers le mois de mars le probleme est que je dois reprendre mon activité en cdi au mois d octobre.j aimerai savoir si je peux faire un abandon de poste tout en continyant d exercer le métier d assmat mon premier employeur refusant tout accord a l amiable.metci

  23. Cindy

    Bonjour moi j ai demander a mon patron a plusieurs reprise une rupture conventinnellle car mes horaires sont en décaler je quitte tard le soir a une heure trente du matin et Jai un enfant en bas âge qui va a l ecole donc travail de plus en plus difficile mais celui ci ne veut pas du tout malgres mes raisons et me propose de de planifier un abandon de poste que dois je faire en sachant qu il faut que je quitte cette entreprise merci

  24. oser

    Moi jai eu un souci je suis pas ales un jour a mon travail et len.demain je.suis retourne et il mon mi une autre personne et il mon dis de rentre chez moi sa veux dire je suis viré ou pas

  25. benoit

    Bonjour. Depuis le 22 novembre je ne donne plus signe de vie à mon employeur. Je voulais savoir si celui ci avait un délai pour m’envoyer ma première lettre recommandée pour que je puisse être licencié? ??? Merci de m’aider

  26. blondeau

    Bonjour
    je suis en cdi depuis bientôt 9 ans et le 12/12/14 on me demande de signer un avenant, on nous rajoute du travail mais le salaire reste le même. Je voulais savoir si je suis obliger de signer cette avenant et si je signe pas, que ce passera t’il si je signe pas ? Merci d’avance pour votre réponse.

    • blondeau

      Bonjour
      quelqu’un peut répondre a mon message d’hier ? J’ai besoin de savoir si je suis obliger ou pas de signer un avenant ? Merci d’avance pour vos réponses

  27. babouch

    bonjour
    apres une altercation avec mon chef , j’ai quitté mon poste , a 9 h alors que je devai finir a 13h , j’ai donc entre temps vu mon docteur qui m’as delivré un arret maladie pour depression , je viens d’apprendre que mon patron va m’envoyer une lettre pour abandon de poste , qu’est ce que je risque ? a t’il le droit ?

  28. Lucianalilou

    Bjr j ai un gros pb voilà je suis remonter sur la région parisienne pour région personnelle g trouver un travaille grâce a une ami la responsable savais que je partait en mai elle m’a fais signer un CDi fin janvier et devait rompre le contrat a la fin de la période d essai le pb c que elle a di que on co tu je sur le CDi et que elle allais faire par la suite un licenciement alamiable. Le pb c que le directeur a di que il font plu de licenciement alamiable et que j ai 2 choix soit je démissionne et j ai pas le chômage ou alors abandon de poste mais le pb c que il me faut rapidement le chômage car je retourne dans le sud et avec abandon de poste avec les absence injustifiée sa peut prendre du temps comment je peut faire? Car je part fin mai dans le sud et j ai un loyer etc a payer

  29. Nicolas

    Bonjours ,
    Je suis actuellement technicien de maintenance dans une usine , cela fait 10 mois en cdi , mais depuis decembre pour cause de baisse de production mon employeur a mis fin au contract des saisonnier et depuis je suis obliger de travailler a la chaine comme il n’y a plus assez de monde . Je n’ai pas etait embaucher pour cela , donc j’aimerai partir tout en gardant mes droit au chomage et reprendre des etudes en septembre .
    Ne plus retournée travailler serai la meilleur solution ?
    Merci pour le temps accorder .

  30. PAULINE

    Bonjour,
    je viens demander un conseil,
    voilà j’ai quelqu’un de ma famille qui travail sur la région Parisienne entant que fleuriste.
    Il a un contrat à durée indéterminé, d’un peu moins de 35h ( 30 heures quand même), il vient de se séparer de son conjoint et il ne peut pas se permettre de payer le loyer à Paris ( trop cher ), et sa patronne ne veut pas de rupture conventionnelle (car au prix ou elle le paye par beaucoup plus que le SMIC, et il fait du très bon travail).
    Il se demande si le dernier recours ne serait pas de ne plus aller au travail, mais le problème c’est que j’ai peur qu’elle le licencie pour faute grave et donc qu’il ne touche pas les allocations chômage.
    Si vous avez une autre solution pour que cette personne puisse toucher les indemnités de licenciement, je suis à prête à tout entendre.
    Merci de prendre le temps de répondre

  31. imane

    j’ai fait un abandon de poste aprés mon congé maternité depuis Juillet pask je croyait avoir droit a mon congé parentale du coup javais pas envie de retourner ! ils m’ont envoyés 3 Lettre Avec AR! j’ai pas rependu ! et j’attend tjr qu’on me licencie ! savez-vous quand est ce qu’il va me licencier ainsi que si j’ai le droit de travailler ailleurs en attendant?
    Merci pour vos rep.

  32. Maryne

    Bonjour, je viens vers vous car je suis désespérée!
    Je ne sais plus vers qui me tourner pour avoir des réponses CLAIRES à mes questions..
    Je vous expose la situation :
    Je suis actuellement employée comme contractuelle au CHU depuis presque 2ans, en tant qu’agent de service.
    Mon dernier contrat prend fin le 31 décembre et je voudrai ne pas être renouvelée car je souhaite déménager dans une autre ville pour rapprochement familial et par la même occasion faire ma formation d’aides soignants dans cette même autre ville.
    Le problème est qu’apparemment , si c’est moi qui demande à ne pas être reconduite, ils considéreront ceci comme étant une démission..
    Ce qui entraînerait l’impossibilité pour moi de me représenter un jour dans n’importe quel hôpital de France, pour n’importe quel poste car nous avons un dossier qui nous suit à vie.
    De plus je n’aurait pas droit à mes indemnités de chômage, indemnités dont j’ai besoin pour déménager, me réinstaller et vivre décemment durant la période de ma formation professionnelle.
    J’ai demandé conseil auprès des syndicats, qui n’ont pas été capable de me répondre; et pas plus tard qu’hier, j’ai posé la même question à un agent faisant partie de la DRH, qui m’a dit de faire un courrier expliquant la raison pour laquelle je désire ne pas être renouvelée , et que ce genre de courrier était étudié au cas par cas et a ajouté mots pour mots que c’était « à la tête du client »…!
    J’ai du mal à comprendre comment on peux agir de cette manière, surtout dans un établissement comme celui-ci..
    Je travaille là bas depuis 2 ans, j’ai aujourd’hui 25 ans et je souhaite évoluer professionnellement, et je ne comprend pas pourquoi je serait privée de quelque chose auquel j’ai le droit et pour lequelle je cotise depuis mon embauche.
    Et c’est d’autant plus incompréhensible que je ne veux pas « casser » mon contrat, je veux simplement aller jusqu’au bout et m’en aller ensuite.
    J’entend souvent autour de moi qu’ils agissent comme ça pour « économiser »…
    Je ne veux pas être une victime de l’économie de l’état!!
    Je ne connais pas les conventions qui s’appliquent dans le public , je ne comprend pas grand chose de ce qui se passe la bas d’ailleurs..!
    et je voudrai avoir toutes les bonnes réponses et les bons arguments en mains pour pouvoir me défendre.
    La fin d’année approche et je suis terrorisée à l’idée de me retrouver sans rien du jour au lendemain.
    Si vous pouviez m’aider je vous en serait très reconnaissante.
    Merci mille fois.

  33. Anitha77

    Bonjour, je suis étudiante et depuis début janvier 2012, je travail à temps partiel dans un super marché (mise en rayon) et les horaires sont samedi de 5h à 12h et dimanche de 6h à 13h. Mais depuis la rentrée septembre 2012, je suis dans une école qui est loin de chez moi et je fais 3h de trajet aller-retour. Et le week-end je suis très fatiguée. Depuis début septembre, j’ai demandé de travailler qu’un seul jour et ils sont d’accord mais il n’y a toujours pas de démarche faite. Et e suis tellement fatiguée que le dimanche il m’arrive de ne pas aller au travail mais peuvent ils me virer pour sa? Et que je leur demande de modifier mon contrat depuis septembre!

  34. avenir59

    Bonjour,

    désolée, c’est un peu long mais je pense que mes explications sont indispensables pour une réponse:

    Je suis actuellement en CDI salariée comme hôtesse d’accueil/standardiste avec reconnaissance COTOREP, je cherche à me faire licencier car après avoir été en contrat pendant 14 mois chez le client (tri partie) je suis en « reclassement »(salaire payé même si pas de travail, c’est une clause du contrat) mon employeur a essayé de me placer chez un autre client sans prendre en compte les soucis de santé et n’en a pas parlé à la cliente(mensonge par omission? car le poste n’était ps adapté, mais il n’avait rien d’autre pour moi), ne me faisant pas entendre, ça m’a angoissé et m’a stressé, je me suis retrouvée en arrêt maladie. Depuis j’ai été convoquée pour faire le « point », j’ai entendu lors de cet entretien, qu’il avait contacté le service juridique, on m’a fait comprendre qu’avec la conjoncture actuelle, il y aurait de moins en moins de » postes adaptés », on m’a même parlé de rupture conventionnelle. J’ai été surprise, et ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait, à froid, j’ai compris (en cherchant sur internet ce qu’est la RC)qu’on me mettait la pression pour partir…puis une personne de la mission handicap est intervenue, pourtant à ce moment j’étais très mal, j’étais en larmes devant eux et je demandais la rupture conventionnelle, on me l’a refusée (puisque mission handicap était là je suppose, le discours était différent: je ne me sépare pas de mes collaborateurs comme ça) !maintenant on m’a envoyé sur un poste où j’y perd de l’argent en km et en temps et beaucoup de temps, la route qui prend normalement 20 minutes, là je mets 1h15 à cause du trafic bien connu sur cette route pour me rendre à mon poste, j’arrive en retard même en partant très à l’avance, le midi pose de 2heures, je ne peux pas rester là à attendre, c’est trop long, et repartir chez moi est encore un risque de revenir en retard(donc reproches du client et de mes responsables), le soir idem 1h30 pour rentrer ! et étant mère célibataire, j’ai des contraintes familiales aussi. Après avoir discuté avec des personnes de mon entourage, on m’a conseillé l’abandon de poste. J’ai d’abord fait un mail à mon directeur d’agence avec les raisons fondées de ne pas accepter ce poste à Lille centre, il m’a répondu textuellement: « la route ne convient pas! » (c’est tout ce qu’il a retenu)et que je devais me présenter à leur agence pour (re, re)faire le point en me précisant qu’il avait le tour pour le moment(sachant que je ne suis pas la première hôtesse à ne pas revenir sur ce même poste au bout de quelques jours(pour les même raisons??je ne sais pas), infos entendues par les autres hôtesses, sans que je leur demande quoique ce soit., je ne me suis donc pas présenter au rdv, j’attends qu’on me licencie car je n’en peux plus moralement, quand j’entends certaines choses quand on fait « le point », ça me poignarde… je ne suis donc à mon avis plus payée puisque là je ne me suis pas présentée à leur agence pour faire le point..il me fait passer pour celle à qui rien ne convient, alors que je suis une battante, qui refuse un arrêt maladie même en étant souffrante, car si je ne travaille pas, pas d’argent et je suis seule avec mes 2 enfants! Il à même été raconter à la médecine du travail que j’étais dans un état pitoyable car le médecin m’a pris un rdv chez un psy(chiatre!!) que j’ai annulé. Je vais très bien suis équilibrée et heureuse dans ma vie (mes amies en sont outrées), c’est mon employeur qui me déstabilise.
    Quand j’en parle autour de moi pour expliquer ce qui se passe, on me dit je subi du harcèlement moral…Ma question: étant salariée COTOREP va t’il prendre un risque de me licencier? Merci pour votre réponse, j’ai besoin de conseils.

  35. Amelie

    Bonjour,

    Je vois que nous sommes nombreux a être « victime » des employeurs.
    J’aimerais aussi avoir des conseils pour mon conjoint qui travail depuis 7mois 7j/7j sans aucun jours de congé. Son contrat stipule une durée de travail de 39h, il en fait plus de 50h par semaine. De plus quand il censé terminé a 20h30 son patron qui prend la relève arrive 1h en retard… Depuis 2 mois il parle de rupture conventionnelle avec son patron mais rien n’a été fait, il a donc envoyer au patron un courrier en AR avec la rupture pré-remplie et un courrier lui expliquant noir sur blanc ce qu’il subit chaque jours. Il a pris soin d’envoyer ce courrier en copie a l’inspection du travail aussi. Mais depuis la réception de ce courrier, il s’est fait insulté par sa patronne, puis le patron l’a menacé de mort (je suis témoin). Il n’a pas repris le travail depuis 2 jours car il craque complètement, il va aller voir le médecin pour se mettre en arrêt mais il fait vraiment une dépression. La rupture conventionnelle ne sera jamais signé et il ne veux pas démissionné. Quel recours a t’il? Il a abandonné son poste depuis 2 jours ( après une menace de mort c’est compréhensible). Cette situation me fait peur car j’ai peur que son patron le licencie pour faute grave et qu’il n’est pas de droit assedic.
    C’est scandaleux mais nous sommes démunis face a la violence de ce patron.
    Merci d’avance pour votre réponse.

  36. sérena

    je ne souhaite pas effectuée d »heures supplémentaires je travaille dans une petite boite et l’ambiance se dégrade, que peuvent faire mes patrons si je me présente pas aux heures supplémentaires merci

  37. Plantin

    J’ai envoyé ma lettre de démission hier, je travaille dans une société de service j’ai été placé sur une mission chez un client par force, la mission ne m’intéresse pas, c’était clair bien avant dy aller.
    J’ai signé un contrat dans une nouvelle société qui souhaite que je commence début septembre chez un client que j’ai rencontré et qui souhaite me prendre début septembre pour contrainte de projet, j’ai donc demandé de raccourcir mon préavis à fin août.
    Si ce n’est pas accordé qu’est ce que je risque si je ne me présente pas début septembre?
    Merci pas avance pour votre réponse.

  38. jojo

    bonjour!
    j’explique mon cas!
    je suis actuellement second de cuisine depuis a peu près 2ans!
    je ne m’entend plus avec mon chef, et patron! je lui et donc proposé de faire une rupture conventionnel, chose qu’il m’a refusé!
    je veux partir mais aucun boulot qui m’attend derrière!*
    que dois-je faire pour avoir au moins le droit au assedic, le temps de retrouver du travail!
    stressé du reveil au couché je ne sais donc quoi faire…
    omment s’arranger??
    merci d’avance

  39. bd

    Je n’arrive pas à obtenir un rendez vous pour proposer un licenciement conventionnel avec la RH de l’entreprise, cela fait 15 jours.
    Je suis passé par ma voie hiérarchique (procédure de l’entreprise). La réponse est d’attendre. J’ai su qu’elle partait en vacances alors je lui ai adressé un mail directement, elle ne m’a pas répondu.
    Que dois je faire ?

  40. marine

    Bonjour, je vous explique mon cas et j’aurai besoin de conseils svp.
    Je suis actuellement en cdi et avec mon chéri on envisage de déménager vers chez lui (80 km de chez moi) donc je ne vais pas faire la route tout les jours. Mon boulot ne me plait pu donc j’ai envie de partir sauf que le directeur ne veut pas faire de licenciement a l amiable. donc j’envisage de ne plus aller travailler. Mais j’ai besoin de conseils svp Merci

  41. remy

    Bonjour à tous,

    Voila mon problème, j’ai demandé à mon employeur une rupture conventionnelle de mon CDI de 12 heures hedbo, par lettre recommandé, ça été refusé.
    Je pense faire un abandon de poste,l’ambiance me plait plus, trop de sacrifice pour rien,
    pour info je suis en cdi depuis janvier 2012.
    salaire net par moi 380 euros.
    J’attends vos conseils avec impatience, et merci d’avance de vos réponses.

  42. bb

    bonjour je voudrai faire un abandon de poste car avec mon patron c’est pas la joie pourrait je travailler dans une autre entreprise en attendant le licenciment merci de votre reponse d’avance

  43. liza

    Bonjour,

    jai lu votre article sur l’abandon de poste et j’ai bien noté que dans ce cas precis, je pourrais pretendre aux allocations chomage.Cependant, une amie me dit quelle connait un DRh qui lui aurait dit qu’une nouvelle loi etait apparue et que ds le cas dun abandon de poste, on ne toucherait desormais plus les ASSEDIC.Pouvez vous me confirmer cela?C’est tres important pour moi de savoir les choses avant de quitter mon entreprise…
    Merci d’avance
    LIZA

  44. marylin

    J’aimerais trouver un texte sur un site officiel de l’état qui certifie bien que l’employeur ne payera rien pour se type de licenciement. j’aimerais aussi savoir se qu’il doit payer en cas de licenciement normal

  45. cece

    s il change d avis comme de chemise je sais pas si tu risque de te plaire dans ce nouveau boulo parce que un coup il te jette et un coup il te reprends . pour moi c est pas un super patron et ca sent les problemes plutard

  46. wilde2

    bonjour a tous ..

    juste une question mon employeur ma embaucher le 29 fevrier jai une periode d’essaie de 15 jours mais il ma licensier apres ces 15jours d’essai en stipulant que je suis licensier pendant ma periode d’essaie qui na pas eter concluante hors celle ci eter terminer depuis 5 jours puis il a decider de me reprendre tout de suite apres et ma dit que la lettre qu’il m’avait envoyer que je dever la dechirer ..

    donc ma question a t’il le droit de faire sa ??

  47. floriane

    bonjour,

    j ai etait en arret maladie de juillet 2011 a octobre 2011 et de 15 novembre 2011 a aujourd hui.
    durant les 15 jours entre les arrets maladie je ne me suis pas presenter a mon travail vu que je ne suis pas apte a travailler ayant eu une operation.
    j ai deja eu 2 lettres avec accussé de reception et la deuxieme il me disait que si je me presenter pas au travail je serai licensier.
    j ai ensuite recu une troisieme lettre ou il me disait qu il ne voulais pas me licencier.
    du coup je suis coincer de tout les coter l assurance maladie me payer plus et mon employeur ne sait pas se qu il veut.
    que dois je faire?
    merci de votre reponse!
    au revoir

  48. rodier

    Bonjour,
    surtout ne pas démissionné c’est eux qui ne vous veulent plus, il faut pas tout mélanger.
    Par contre pour les obliger à une rupture conventionnelle il faudrait peut être avant d’envisager de ne plus y aller, leur faire comprendre que s’il n’accepte pas vous ne partirai pas non plus et peut être comme le disent certains commentaires ralentir votre avancement sur le travail tout en évitant toute faute de travail. A l’époque moi j’avais pris quelque renseignement au pole emploi par téléphone…..

  49. isabelle

    bonjour,
    J’ai demandé il y a 4 jours a ma direction une rupture conventionnelle suite à des problèmes personnelles : notamment un bébé de 1 an et demi et un mari en déplacement …, donc il arrive parfois des aléas de la vie : voiture qui ne demarre plus, nounou malade… je travaille à envrions 1 h de chez moi, je n’ai pas de famille auprès de moi et ne peut donc pas continuer ainsi… ma direction a accepté jusqu’à aujourd’hui ou j’ai du aller recuperer ma fille parce que la fille de ma nourrice etait malade et qu’il fallait qu’elle l’emmene aux urgences. J’ai prevenu mon employeur, et cest la qu’elle m’a dit q’elle ne pouvait plus « subir » et que je n’avais qu’à démissionner… Ils refusent desormais la rupture conventionnelle. Je sais pas quoi faire, surtout que j’ai toujours été honnete avec eux, que j’ai toujours bien travaillé, mes clients sont satisfait de moi…etc… Je ne veux pas demissionner pour perdre mes droits…. Pareil dois je envisager de ne plus aller au travail?? Ou dois je consulter l’inspection du travail pour demission forcée suite à « une vie de famille quelque peu complexe » ??? Une maman n’a t-elle pas plus de droit ??
    merci de me répondre au plus vite, je suis censée me rendre à mon travail demain…

  50. cece

    bonjour rodier , le probleme c est quand on est employee comme aide menagere et qu on vous traite comme qqun qui est bete et sans diplome et aucun respect pour la personne meme ses enfants , je trouve que si elle veux pas une rupture conventionnee il faut mettre un terme. la difference entre elle et moi c est qu on a pas le meme salaire a la fin du mois et que j ai une famille aussi qui eux recoivent une education .

  51. rodier

    Bonjour
    j’ai m’a propre société, j’ai été employé 2 ans avec une année sans être payé et là je regarde un peu avant d’employer des salariés.
    Mais vous rendez-vous compte qu’une rupture conventionnelle parce que le salarié veut partir coute à l’entreprise tout cela parce que la salarié veut toucher le chômage, c’est l’employeur qui devrait être indemnisé par le salarié qui suite à la rupture va toucher 3/4 de son salaire sans rien faire. Pareille, pour un salarié qui va ralentir sa production tout ça pour toucher le chômage pour se faire virer alors que c’est lui qui veut partir. Je ne comprend pas tout je pense dans la justice française encore pour une grosse entreprise mais pour une petite entreprise je trouve que de pousser les salariés à faire cela est inadmissible.

  52. cece

    bonjour , c est moi qui est lance ce sujet et aujourd hui j ai ete licencier pour abandon de poste . je l ai eu au telephone et je lui ai dit que je souhaitais une rupture conventionnee mais c est nul parce que s il decide de pas te payer tes indemnites de licenciment il refusera et lui c est pas son but de les payer ,alors la rupture conventionnee ne meme a rien donc c est pour ca que j ai abandonne mon poste . elle a essayer de me dire que vu que j abandonne mon poste je demissionner mais moi je lui ai ecrit un recommander en lui disant que je n etais plus presente sur mon lieu de travail et que si elle souhaitait me licencier pour abandon il n y avait pas de probleme mais que en aucun cas j avais donner ma demission et elle a rien pu faire contre moi et du coup elle m a licencier 1 ou 2 mois apres elle a fait trainer les choses pour m enmmerder mais j ai eu gain de cause et j ai eu le droit au chomage et plus de nouvelle d elle .

  53. VIRG59

    Bonjour,

    J’ai lu pas mal des commentaires cités et arrive finalement à la même conclusion car étant dans une situation ou je reverai de pouvoir bénéficier de la rupture conventionnelle car on ne me fourni plus de travail, si l’employeur ne veut pas payer il ne fera pas la rutpure conventionnelle, mais si lui a décidé que vous deviez partir là il n’y a aucun problème.

    Si le poste ne convient plus au salarié, l’employeur qui ne souhaite pas payer, n’acceptera pas la rupture conventionnelle, vous devrez démissionner, par contre, si il a envie de vous virer, là il n’y a plus de problème, vous aurez peur de travailler dans une mauvaise ambiance et vous penserez que vous n’aurez le choix que d’accepter

    est-ce que des sanctions disciplinaires ne seraient pas plus avantageux, retards répétés par exemple

  54. nina

    Bonjour,
    Je ne suis plus aller a mon travail depuis 31 juillet 2011. La première semaine du moi d’Août, j’ai reçu une première lettre pour justifier mon absence. Le mois d’après j’ai reçu la deuxième lettre. Je pensais que la troisième lettre aller suivre. et enfin étre licencier. Mais j’ai reçu ma fiche de paie a 0€. Je continue de recevoir mes fiche de paie a 0€.
    Je pense que mon employeur ne veut pas me licencier, cette situation est vraiment horrible.

    Avant que je décide de ne plus aller travailler, j’ai parler de mon mal être au travail, avec mon employeur, et de la possibilité de faire changer les choses. Mais il n’a rien fait.
    Une rupture conventionnelle de contrat était hors de questions.
    Je suis tombé dans une profonde dépression, car j’étais prise au piége. Et je n’avais pas d’autre choix que de ne plus aller travailler.

    Aujourd’hui, je veux trouver une solution. Et tous faire pour être enfin débarrasser de mon employeur qui ma pourri la vie pendant plus de deux ans. Et qui continue car il ne veut pas me licencier.

    J’ai vraiment besoin d’aide.
    Merci

  55. LOLO11

    Bonjour,
    je suis actuellement en cdi depuis 4ans et je souhaite m orienter vers une autre voie professionnelle ,j’ai trouver un autre emploi mais pour cela il me faudrait etre etre remunerer par les assedics car pendant 3mois je doit suivre une formation pour l employeur!!
    Mon patron ne veut pas me licencier a l amiable ni rupture conventionnelle,donc je decide de faire abandon de poste de quelques jours par mois des absences injustifié!
    Donc il va me licencier pour faute est ce que je vais quand meme percevoir mon alloctaion chomage dessuite et combien de temps peut durer la procedure de licenciement?
    Merci pour votre reponse c’est tres important pour moi.

  56. elo

    bonjour
    je suis actuellement dans une entreprise et j’en ai marre trop de pression …. j’y suis depuis 11mois !! j’aimerais partir et desuite touché les assedics c’est mieux que je fasse un licenciement ou une rupture conventionnelle ? merci d’une reponse rapide cordialement

  57. francky24

    Bonjours à tous.
    J’ai besoin d’aide pour moi car mon patron ne veut pas me lacher.
    Je suis tombé tomber gravement malade le 13 septembre 20011 et j’ai été arrete presque 3 mois .Et voila une semaine avant de reprends mon boulot des rumeur bizard circulait sur moi comme par exemple que je suis un voleur j’ai vrai expret d’etre malade bref etc.Voila si quel qu’un peut m’aider merci.

  58. GUYISA

    Bonjour, j’ai besoin d’aide pour ma maman de 79 ans.
    Voilà, elle a travaillé en tant que femme de ménage pour un homme « société » pendant une période de 20 ans, sans contrat, mais fiche de paye tous les mois. Or, il y a de cela 2 ans, cet homme a appelé ma mére pour lui dire qu’il n’avait plus besoin d’elle, elle l’a rappelé le lendemain et toujours la même réponse. A-t-il le droit de faire cela, n’y a t il pas rupture de contrat (car fiche de paye vaut contrat), ne devait il pas la licencier?
    quels sont ses recours? merci de votre aide car je trouve cela injuste de se moquer ainsi des personnes agées…..

  59. lili

    bonjour
    voila il y a deux ans de ça j’ai déménagé pour suivie mon conjoint pour son nouveau travail de sous directeur de magasin dans la grande distribution . je me suis donc inscrite dans une boite d’interime qui mon vite trouver du travaille mais au même endroit que mon conjoint la place que j’occupais c’est libérer et j’ai saisi l’opportunité d’avoir un cdi . hélas nous somme aujourd’hui en séparation et je ne peut reste dans l’entreprise ni dans la région car je ne connais personne , j’ai parler avec mon directeur pour un licenciement a la amiable mais il me dit que le pdg ne sera pas d’accord je n’ai aucune ressource autre que mon petit salaire je ne peu payer un loyer seul en ville il faut vraiment que je parte mes avec mon chômage AU SECOURS j’ai peur de ne pas aller travailler et que sa serve a rien et me griller dans mes prochaines travaille aider moi

  60. Marion

    Bonjour,
    Je suis en contrat de professionnalisation (BTS NRC) pour 2 ans que j ai commencé au mois de septembre. Mon patron veux me licencier car je ne suis pas rentable a ses yeux (sachant que je n’ai reçu aucune formation de sa part sur le produit et le technique de vente). J’ai école le lundi et le mardi ou je doit avoir 3 absences injustifiés. Peu-t-il me licencier pour sa? Sachant que l’école est de son coté et non du mien (il lui ont déjà trouvé quelqu’un pour prend ma place). Je continu a me rentre au travail et a l’école mais cette situation deviens insoutenable. Que dois-je faire comment réagir?
    Merci de vos réponse

  61. val

    Bonjour,
    Voilà je suis dans la situation d’un « abandon de poste » (pour de multiples raisons que je pourrais énumérer mais on me conseillerait d’aller aux prud’hommes directement surtout que les deux anciens salariés à mon poste ont lancé la procédure)
    Donc je suis rendu au stade ou j’ai été licencié pour faute grave le 1er décembre 2011 et il me demande de me présenter au siège pour récupérer mes attestations et solde de tout compte en me précisant que ces documents sont quérables et non portables. Mais je n’ai pas la force de revoir mon ancien patron.
    Est ce qu’il y a une possibilité de contraindre mon ex-employeur de m’envoyer ces documents?

  62. bakike

    bonjour alors voila je travail dans une pizerria depuis 1 an et demi suite a un changement de direction jai une incompatibilité d humeur avec le nouveaux gerant je compte donc partir comment faire pour avoir mes allocation chômage démissionnais ou abandonnais mon poste car un abandon de poste et une faute grave et licenciement pour faute grave dit pas d assedic il me semble ?

  63. Diena

    AIDEZ MOI
    Cela fait 3 mois que je suis en CDD pour deux ans. Mais mon employeur ne m’a toujours pas demandé ni ma carte d’identité, ni ma carte vital. Est-ce normal ? Dois-je aller voir l’inspection du travail ?
    Merci de m’informer

  64. zz

    Bonjour tout le monde

    merci pour ce site.

    je vous explique briévement ma situation: je travaille en tant que femme de
    ménage dans un magasin, suite à des raisons personnelles nous avons déménager sur une autre ville (plus grande pour faciliter les choses pour mes enfants qui font des études supérieurs et etre prés d’eux).

    avant de quitter mon travail j’explique la situation a mon patron qui me dit de ne pas faire de lettre de démission, il me licencie pour que je puisse avoir droit aux assedic, mais depuis septembre il m’envois que des bulletins de salairs vide, et je n’ai jamais reçu de courrier pour un licenciemment……je l’appel il me répond jamais

    a ce jour je me retrouve avec un budget trés modeste, javec 4enfants à charge je ne peux pas bénéficier des assedic, je ne sais pas quoi faire…..

    auriez vous une réponse pour moi!!!!!!!! :(, je suis épuisé par cette situation

    merci d’avance

  65. jaque

    Bonjour a tous voila mon soucis,

    Je travail dans une entreprise qui fait les déplacements et l’entreprise souhaite me muter loin de chez moi mais je ne veux pas car j’ai une femme et un enfant en bas age.

    J’ai fais la demande d’une rupture conventionnel mais celle ci a était réfusé.

    Je souhaite donc ne plus me rendre au travail, mais je me demande si je dois accepter les lettres en recommander ou pas ?

    Cordialement.

  66. Co

    Bonjour, je devais reprendre mon poste de secrétaire après 3ans de congés parental mais je ne souhaite pas y revenir car ça fait trop loin de chez moi. Mon employeur a refuse la rupture conventionnelle (trop compliquée et sa leur coute de l argent) il préfère que je fasse un abandon de poste et il m enverront les courriers rapidement pour que je puisse avoir droit au ASSEDIC et m inscrir a pole emploi. Est ce que je vais les toucher ? Merci d’avance j angoisse car c pour le 17 décembre. Cordialement

  67. nono64

    réponse à Kakashoo : peut-être une chance s’il y a eu une ordonnance de médoc avec facture du pharmacien avec la bonne date. Aller à la Sécu expliquer le problème avec. Si vous montrez votre bonne foi avec cette preuve, y’a moyen de discuter en expliquant que cette erreur du médecin provoque un gros souci dans votre emploi. On voit bien que l’arrêt ne pouvait pas être du 28/11 au 02/11. Bonne chance

  68. kakashoo

    urgent!!!!
    Bonjour voila j’ai ete malade du 28/11/11 jusqu’au 02/12/11 oui mais voila ne pouvant pas sortir de chez moi car j’étais cloué au lit j’ai ete chez le medecin le lendemain matin . le verdicte tombe gastro. je lui dit que j’ai pas pu aller au travail lundi et de me faire un arret a partir de lundi, il me dit d’accord . helas il c’était trompé de date je m’en suis rendu compte quand j’allais l’envoyer donc je rectifie son erreur et le comble c’est que j’avais q’un seul volet et qu’il avait mis un petit postit pour dire qu’il avait plus de feuille d’arret avec la date du 29/11 et je l’ai envoyer au travail tel quel .
    Aujourd’hui mon chef de production qui m’harcèle depuis longtemps me dit que j’ai donner un arret bidon car j’avais pas vu que mon medecin c’est trompé dans le mois au lieu de mettre arreter jusqu’au 02/12 il a mit jusqu’au 02/11 en aucun cas je n’ai voulu falsifier sinon je n’aurais pas laissé le petit postit avec la date . qu’es que j’en cours vis a vis de mon travail et le pire c’est que mon medecin ne veut pas rectifier son erreur de date mais juste le mois car il a envoyé les donné a la secu. je suis cuit aider moi stp

  69. Yves

    @ lilOow : Relisez bien le post. Il n’est pas écrit qu’on perçoit l’allocation chômage à tous les coups. Il est dit au contraire que c’est très risqué de tenter cette option qui n’ouvre aucun droit car cela s’apparente à une démission. A moins que votre abandon incite votre employeur à vous licencier, ce qui n’est pas gagné. Donc danger…

  70. LilOow

    J’ai vu dans votre article que suite à un abandon de poste nous avons quand même le droit aux assédic… Sur d’autre site je vois que non… Alors au final je ne sais pas. Surtout que le Pole emploi demande une photocopie de la lettre de licenciement et elle stipule bien que c’est suite à un abandon de poste alors que faire ?

  71. Cerne l'or

    Bonsoir!

    « URGENT SVP!! »

    Il y a 1 mois j’ai négocier un rupture a l’amiable avec mon employeur, mais ma demande a était rejeter. Alors j’ai opter pour un abandon de poste. Cela fait 2 semaines que j’ai abandonee mon poste. Aujourd’hui j’ai eu une « convocation préalable », je me suis rendue a cette entretien et préciser a voix oral « que je ne souhaiter plus travailler au sein de l’entreprise ». Suite a ma réponse, mon employeur appel la comptable pour lui faire par de ma décision, puis mon employeur m’a demander de lui faire parvenir au plus vite une lettre de démission, et que si je ne la fessait pas il l’a fera pour moi. Sans mentionner qu’il a aussi préciser que s’il me licencie il fera tout pour que je ne touche pas de chômage. Est ce possible? Que dois-je faire? Q’elle serait la meilleur solution? Aidez moi svp!

  72. lili

    Bonjour, je suis dans une situation délicate, je suis en CDD jusqu’au 30 janvier, et me retrouve en conflit avec un des cadres de mon entreprise (menaces physiques sans temoin, harcèlement moral et j’en passe) mais ma direction fait la sourde oreille. j’en ai parlé, puis demandé une rupture de contrat conventionelle qui m’a été refusée. Part dépit je me renseigne pour un abandon de poste, mais y a t’il une autre solution pour ke je puisse « m’enfuir » de cette entreprise sans perdre aucune allocation chomage qui me permette de me retourner?!
    Merci de me renseigner. Bonne soirée.

  73. hippocampe05

    16 novembre 2011.

    Bonjour,

    Peut-on contraindre un travailleur à tenir et être responsable de sa propre caisse nécessaire dans l’exercice de ses fonctions ? Sinon, quelle(s) sont vos proposition(s) ?

    Salutations,

  74. Carlos

    Bonjour
    Aprés avoir travaillé plus de 24 ans dans la méme entreprise comme prestataire.
    Pouriez vous me dire si cette entreprise aurait-du m’embaucher !!!
    Si oui,au bout de combien de temps
    Cordialement

  75. stephdu974

    bonjour je vous explique vite fait c’est mon ami il a eu deux arret de travail concecutif quand il a voulu reprendre le travail l’employeur l’envois en deplacement la enlever son camion d’entreprise et ne répond pas au téléphone quand mon ami l’appéle .il a demande a l’employeur de le licencier mais il ne veux pas .mon ami a décider de ne plus retrouner travailler sans arret travail et de faire un abandon de poste .
    l’employeur a t’il le choix au non de le licencieer suite a l’abandon poste ?
    mon ami aura t’il le chomage ?
    merci

  76. babygirl5

    bonjour,
    Je ne souhaite pas reprendre mon poste de travail, car après deux mois d’arrêt en A.T suite à un accident de la circulation,mon employeur n’a pas fait le nécessaire pour prendre un rendez vous auprès de la médecine du travail, avant ma reprise. Puis je le mettre à Prud’homme et demander un licenciement sans préavis? Merci de vos renseignements

  77. mimi

    bonjour
    je suis en arrêt maladie depuis le 13 mai 2011 pour une ald, je souhaiterais quitter mon entreprise avec le chomage car entre temps mon compagnon à été muté à 600 kms du lieu ou je travaille et de plus je ne supporte plus mes conditions de travail,
    ma question est à la fin de mon arrêt maladie puis je ne pas retourner sur mon lieu de travail que mon patron me licencie pour absence injustifiée et que je touche mes assedic
    merci

  78. Nono

    Bonjour ,

    Je travail dans une grande distribution et je vais bientôt déménagé , mais je ne suis pas sur de travaillé directement a mon arrivé , et vue qu’il faudra que je paye un loyer , il serait préférable que j’ai une petite rentré d’argent , est-il possible de ne plus venir mon travail pour qu’il me vire , ou vous me conseillé plutôt de demandé une rupture de contrat conventionnelle, vue que je ne pourrait plus me rendre a mon travail , merci d’avance

  79. Carlos

    Bonjour,
    Je souhaiterai savoir si je peut cherche du travailler aprés avoir refuse 3 propositon de poste alors que je ne suis pas encore licencié ?
    Combien de temps um patron dispsé pour licencier pour absence injustifie
    Merci de me répondre

  80. guyaum42

    bonjour,
    aider moi je suis dans une impasse : j’ai abandonner mon poste de travail le 3 juin 2011,
    sans donner de justificatif a mon employeur, j’ai reçu une seule lettre me disant que j’était considéré comme démissionnaire cependant je sais qu’il na pas le droit et je lui est fait remarqué toute fois il a reconsidéré le motif et la fait passer en abandon de poste (il ne veut pas me payer mes indémnité) j’ai mon attestation assedic certificat de travail ainsi qu’un solde de tous compte de 0.00 euros (2ans dans l’entreprise) il refuse de me livré la lettre de licenciment cela fait bientot 5mois que sa dure je ne touche rien et commence a etre vraiment endéttés… s’il vous plait aider moi quel recours j’ai?? je ne sais plus quoi faire…. merci

  81. altino

    bonjour, je voulai savoir o bout de combien de temps peut on se fairte licencier pour abandont du poste de travail? réponder o plus vite SVP urgent

  82. zej

    bjr moi je voudari savoir est ce ce que travaillant pendant 1mois sans avoir signe aucun papaier et la fin de ce mois on me dit tu ne fait pas laffaire reste chez toi et vien chercher ton solde et quand jai ete le chercher on ma marque sur mes papiers que jai demissione

  83. guelfat

    bonjour mètre jais été agresse sur nom lues de travail insulte rassi le est coups est blessure et je suis dépressive est la police a constate. est la agresser travail toujours est nom chef il les malade du cœur jais uniforme la police car je prouve par le frappe nom patron ma menasse de mort est je suis pâti voir inspection du travail 2010 /jais un arrêt de travail /en 207 je ne les pas valide je peut le pressente a nom avocat de-su le docteure a marquée injure un pitoyable merci veuillez agrée me salutation distinguée

  84. maevamaeva

    Je suis secrétaire et aimerai quitter ma boite pour une autre. Je dois un préavi d’un mois à ma société. par contre dans la nouvelle boite où je dois partir me demande d’être disponible dans 2 semaine (car poste urgent). Est-il possible de faire que 2 semaine de préavi et de prendre les congés que j’ai accumulés ?

    Merci de votre aide

  85. lilif

    ma situation et ceci : mon patron ma fais faire signe une rupture conventionnelle je les signe javais recu mes 3 lettre justifiant abandon de poste absence injustifiee sauf que jai remarquer apres que sur mon attestation cetait ecris demission
    avec mes 3 lettre etmon attestation je suis aller a pole emploi pour allocation chomage mais on ma di que je nen naurais pas car ses une demission que jai fai jai eu des doute car je nai pas demissionner mes sur la fiche setait ecrit demission je lui et fai montrer les lettre que jai recue et toujour non jai aple mon patron en lui demander si vraiment je nallais rien percevoir sauf que lui ma di si tu va les avoir mes jai des doute voila maintenant jatten un courrier de pole emploi si je vai recevoir mes allocation aurais je droit a votre avis je suis impatiente de le savoir

  86. nono64

    Bonjour, mon fils aîné en CDI, 29 ans, vient de faire un abandon de poste suite à un ultimatum de son employeur : cesser ses relations amicales avec un ex-collègue au motif que celui-ci le traîne en justice dans son affaire de licenciement. Bien que mon fils lui aie assuré que l’entreprise n’était pas leur sujet de conversation, l’employeur a ajouté que s’il persistait, il y aurait des conséquences sur versement des primes, mauvaise presse auprès d’un éventul futur employeur, en cas de départ. En effet, un départ avait évoqué au cours d’un entretien d’évaluation où cet employeur avait refusé toute perspective d’évolution. A plusieurs reprises même le jour de l’abandon de poste, il lui assuré ne rien avoir à lui reprocher sur son travail. Il s’agit de ses relations personnelles. Mon fils lui a proposé son départ : rupture conventionnelle avec date départ convenue pour former son remplaçant ou abandon de poste le mettant en difficulté (poste unique). Il a refusé LES DEUX, pas question de départ ! Ma question est : ayant le projet ancien de créer son entreprise en association avec son frère âgé de 24 ans(mis en stand by du fait de ses horaires, il ne pouvait faire les démarches), va-t-il barrer la route de ce dernier aux aides comme l’ACRE en l’absence d’un licenciement (avec docs à la clef pour inscription au chômage le temps de la création) ? Et d’ailleurs, son frère a -t-il droit seul aux aides alors qu’ils seront associés ? merci de me répondre

  87. laura

    bonjour, je suis actuelement en cdd dans une grosse entreprise au luxembourg mais je narrive pas a m’integré du tout en me rejete et on me fait des tonnes de réfléctions qui a cause m’on provoqué des angoisses et du stress je me suis plu senti capable de les affrontés donc j’ai abondonné mon poste depui 1semaine mais je n’est pas de nouvel de mon employeur .
    J’aimerais savoir si je peut envoyé une lettre de démission sans préavis ou je risque de me retrouver encor plus dans la galere??? dite moi ce que je dois faire svp je voudrez juste avoir mes papier et retrouver du travail ailleur que je puisse me sortir de la

  88. christophe

    bonsoir, moi j’ai un énorme souci avec mon employeur et mes collègue , mon patron ma envoyer un courrier pour un entretien préalable au licenciement ou sanction disciplinaire , pour des retard répéter et manque de respect sur mon responsable et collègue , cela dure depuis plus de 6 mois je tien plus , ses la 1er lettre mes plusieurs remarque mon été donner cela devient du harcèlement je tien vraiment plus je dor plus je mange plus j’ai même plus le gou de travailler que doije faire jai besoin d’aide svp .

  89. eloo

    Bonsoir, je souhaitai avoir un petit renseignement svp , je suis actuellement en CDI 15h par semaine,j’ai 2moi de Congé payé, je suis censé reprendre le travail le 25novembre2011, mais le soucis cest qu’il y a 2jours on m’a proposé un autre emploi plus intéréssant en CDI !! Je voulais savoir si j’étais autorisé a travailler ailleur en étant en Congé Payé en meme temps? car je compte toucher mes congé payé et travaillé ailleur en meme temps, ensuite je compte plus donner de nouvel a mon ancien travaille
    pour qu’il me licensiement si ça marche!!! Merci

  90. Carlos

    Bonjour,
    Je souhaiterai savoir si je peut cherche du travailler aprés avoir refuse 3 propositon de poste alors que je ne suis pas encore licencié ?
    Merci de me répondre

  91. pal

    bonjour,
    voilà en quelques mots mon conjoint doit se faire operer en urgences la semaine prochaine , je demande une semaine de congé aupres de mon employeur pour assister mon conjoint mais celui ci me le refuse et me menace de licenciement
    svp que dois je faire ?
    A t’on le droit d’etre aussi inhumain cela fait plus de 20 ans que je travaille a ce poste
    sans aucune faute bien au contraire
    aidez moi.
    Je garde le moral mais c’est tres dur a supporter moralement .
    Merci pal

  92. tinou

    bonsoir,

    suite a une reunion avec mon directeur ou m’etait reprochait des depart de 1h plus tot ou de pas avoir pointés de 3 jour. mais de faire faire 3h de plus dans la journée c t pagrave je voulait savoir si c ‘etait une faute grave pour licenciement car depuis le rdv 6 jour apres j’ai recu un courier par accuser de reception me disant ke je suis licencier a se jour je voulais savoir quoi faire ,coordialement tinou

  93. Sylvain

    Pr ma part c simple qui peut ns renseigner ? sa peut toujours servir… Je vs explique en abandon de poste depuis mai dernier jusqu a ce moi septembre 2011 … Qu est ce que je risque a part un licenciement pr faute ? S ils daignent le faire… Mon but ne pls bosser pr cette entreprise, vs l avez compris et percevoir mn chômage et ms indemnités de licenciement. Le restent ( congé paye et ce ki m’échappent je doute a en bénéficier ) bizarrement j ai recu la solde d octobre dont il y a de forte chance qu elle corresponde a mes congés paye…en attente d infos comp ki s ajouteront a notre dossier.
    Merci

  94. tchukit

    Bonjour ayant due remonter dans mon département natal de toute urgence, je suis mise en arrêt justifié(hors de mon département) jusqu’à la fin de mon CDD (1er octobre). J’ en ai informé mon employeur qui m a mise 1 journée de rtt et était au courant de mon arret. Or il me demande d’abandonner mon poste m’envoie une lettre AR alors que mon arrêt à été envoyé hier (48h, cachet de la poste faisant foi) Suis je dans mes droits et que puis je risquer si ce n’est déjà pas le cas? Cordialement.

  95. Mamzelnanou

    Bonjour,
    Je suis en CDI depuis 2 ans dans mon entreprise, ayant eu un enfant j’étais en congé et ai du déménager loin de mon travail. 2 semaines avant la fin de mon congé j’ai prévenue mon supérieur que je ne pourrais revenir à mon poste et que je souhaitais négocier une rupture conventionnelle, celle ci m’a été refusée et l’on m’a proposé ( la personne ma précisé qu’elle ne devrait pas m’en parlant mais vu ma situation elle ne voyait pas de meilleure solution pour moi) de faire un abandon de poste pour qu’ensuite elle me licencie et que je puisse avoir droit au chômage. Cela fait environ 3 semaines qu’elle m’a dit cela mais je n’ai aucune nouvelle depuis. Cependant je souhaiterais reprendre le travail près de chez moi. En ai-je le droit sachant que je ne suis officiellement ni licenciée ni démissionnaire???
    Merci par avance.

  96. AGATHE

    Bonjour,

    J’étais employée au CDI par une entreprise d’hôtesses d’accueil. Ayant essayé de négocier une rupture de contrat à l’amiable qui a été refusée, j’ai prévenu mon supérieur hiérarchique direct de mon départ prochain et ceci oralement.
    J’ai quitté mon poste le 23 juin et depuis la procédure de licenciement n’a toujours pas été mise en place.
    Sans rentrer dans les détails, je souhaiterai savoir s’il y a un délai pour démissionner? est-ce-qu’une démission même plus de 2 mois après l’abandon de poste peut-être prise en compte dans la mesure ou je voudrais ne pas faire traîner cette situation sur la longueur. J’ai cru comprendre que mon ancien employeur n’était pas contraint de respecter un délai avant de mettre en place la procédure de licenciement.
    Pourriez-vous m’aider à y voir plus clair?

    Par avance, merci bcp.

  97. chubasco94

    Bonjour ,
    J’ai bien reçu votre message mais pour traiter votre demande il faudrais déja s’avoir quel contrat avez vous (CDI) ou (CDD) pour déterminer votre date d’embauche au sein de votre organisme .
    Cordialement

  98. nadia

    bonjour
    suite a une réaffectation dans un autre service , je ne me plais pas du tout! je commence a déprimer…de plus mon employeur me propose de réduire mon activité du a un manque a gagner..j ai refusée et je sens une pression indirecte de la hiérarchie! que puis je faire pour partir en touchant des allocations? abandon ? demande de licenciement? merci de me répondre rapidement ! je suis au bout du rouleaux…

  99. audrey73

    bonjour
    voila mes patrons ne sont pas d’accord pour une rupture conventionnel les employés de la boutique ont beaucoup de soucis avec eux je voulai donc savoir si je fait un abandon de poste puis je aller travailler dans une autre entreprise si j’ai trouver du travail???merci de me repondre au plus vite

  100. dédé

    Bonjour,
    Je suis salarié depuis 10 ans, j’ai demander 1 rupture conventionnelle pour suivre mon conjoint qui part dans un autre département.
    Le patron ma dit c’est pas son problème c’est moi qui veux partir. Pourquoi je te licencierais?
    En plus soit disant j’ai plus la tête au travaille, que je le fais plus correctement et que j’avais une sale tronche…
    Et je suis aller chez mon médecin qui ma mis en arrêt pour dépression.
    Que dois je faire maintenant? je n’est plus envie d’aller au travaille l’idée d’y retourner me donne mal au ventre

  101. marylena

    Bonjour,

    Je suis actuellement en CDI de 130 H et un second CDI de 10 H. Auxiliaire de vie sociale DEAVS, auprès de personnes âgées pour le CDI 130 H (APA) et en emploi familiale pour le CDI de 10 H.
    Je voudrais partir de mon département pour vivre dans celui ou vivent mes deux enfants ainés à 140 km. Ma responsable me propose en accord morale, un licenciement pour absence injustifié ». Aurai-je le droit aux assédics pour les deux contrats ?
    Merci

  102. Sellinnia

    Bonjour,je viens de recevoir mes documents de licenciement pour absence injustifiée.

    ( Moralement au travail j’étais sur la corde raide…attaque morale et psychologique,rabaissement de la personne etc…Jusqu’au jour ou, chutant de l’ échelle, à force de pousser les gens a faire vite, voilà ce qui arrive :s je me suis blessé au genoux.Mon patron n’a pas fait de déclaration d’accident de travail, et de mon côté ne voulant pas les « encombrés » étant déjà en sous effectif, et ayant peur de la réaction du patron si je m’arrêtais :s j’ai attendue de ne plus tenir sur ma jambe et qu’elle lâche pour me faire arrêter par le docteur…et gronder au passage par mon ami et les médecin.Tout cela arriva vers fin Mai, et aujourd’hui les docteurs me refont un IRM, car ma jambe ne guérit tj pas…)

    Bref^^, je reçoit mes documents de licenciement,et je découvre qu’ils me demande de payer!!! 1058 euros ! accompagné d’une fiche de paye de juillet , en négatif, le montant étant apparemment rattaché à cette fiche ci,et mon absence.Par ailleur, auprès de la sécu, j’ai découvert que mon patron avait « caché » mon arrêt de juin car la sécurité S, m’a confirmée avoir eu tout les justificatifs… et je m’attendait à avoir ;
    une notification de licenciement
    une fiche assédic
    mon chèque de mes congés que je n’ai jamais pu prendre (660euros) quand même :s
    et TOUTES! mes fiches de paye manquante car je n’en ai pas eu une seul durant mes 3 mois passés!!
    et de plus il me comptabilise des tickets restaurant, dont je n’ai pas vue la couleur ‘( …
    Pour ensuite ne toujours pas avoir reçu, COMME PAR HASARD!! ma fiche de paye de Juin, NI mon chèque de mon soldes du!!! de vacances non prises…
    QUE DOIS JE FAIRE!!!! Ils me demandent de signer cela mais je n’ai rien touché du montant indiqué 🙁 et déjà à l’époque (décembre) ou je leur faisait confiance , ils m’ont fais signer ma fin de contrat cdd, pour noël, avec au lieu des montants correctes, 0 euros partout!! :s … je me suis tout de même de suite inscrite au pôle emplois, mais je voudrais surtout savoir comment faire et y a il un moyen de les « attaquer » au besoin, car pour moi c’est trop tard, mais si cela pouvait éviter à une /un autre personne ce genre de désagrément et de traitement ce serait juste…c’est URGENT!! je ne touche rien et je risque l’expulsion de mon domicile ‘( …
    J’avoue ne pas être « forte » moralement en ce moment…. et toutes les indications que je pourrais recevoir m’aiderais énormément!!! :s MERCIIIIIIIIII….

  103. Marjo

    Bonjour,

    je suis actuellement, en CDD 15h en tant que vendeuse, mon contrat se termine le 26 aout. Je ne peux plus remettre les pieds sur mon lieu de travail, c’est pour moi impossible, on me arcèle moralement, me traite de voleuse, c’est vraiment un monde de peste… bref je pensais donc abandonner mon poste sans prévenir. Sachant qu’il s’agit d’un CDD que me conseillé vous? je suis pour démissionner aussi ça m’est égal mais il me faudrait l’accord de ma responsable, ce qui me semble impossible. je ne veux juste pas d’histoire, pas de préavis, ne plus y retourner c’est tout!

  104. Marjo

    Bonjour,

    je suis actuellement, en CDD 15h en tant que vendeuse, mon contrat se termine le 26 aout. Je ne peux plus remettre les pieds sur mon lieu de travail, c’est pour moi impossible, on me arcèle moralement, me traite de voleuse, c’est vraiment un monde de peste… bref je pensais donc abandonner mon poste sans prévenir. Sachant qu’il s’agit d’un CDD que me conseillé vous? je suis pour démissionner aussi ça m’est égal mais il me faudrait l’accord de ma responsable, ce qui me semble impossible. je ne veux juste pas d’histoire, pas de préavis, ne plus y retourner c’est tout!

  105. Marjo

    Bonjour,

    je suis actuellement, en CDD 15h en tant que vendeuse, mon contrat se termine le 26 aout. Je ne peux plus remettre les pieds sur mon lieu de travail, c’est pour moi impossible, on me arcèle moralement, me traite de voleuse, c’est vraiment un monde de peste… bref je pensais donc abandonner mon poste sans prévenir. Sachant qu’il s’agit d’un CDD que me conseillé vous? je suis pour démissionner aussi ça m’est égal mais il me faudrait l’accord de ma responsable, ce qui me semble impossible. je ne veux juste pas d’histoire, pas de préavis, ne plus y retourner c’est tout!

  106. regine

    bonjour mont patron veux me licencee pour abandob de poste je suit an contra chez luis depauis le 20/02/2009 et me dit que jait droit a aucune prime pouver me dir sil a raisont je vous remerci

  107. juliette

    Bonjour,
    Je viens de parcourir ce fil de commentaires et je suis assez atterrée par la vision que cela donne des relations sociales dans notre pays. Quand on en est réduit à abandonner son poste pour mettre fin à une situation de souffrance au travail ou, inversement, quand on part lâchement pour éviter d’avoir à démissionner, c’est quand même bien le signe que le dialogue social est inexistant.

    Pour ma part, j’ai résolu le problème: je suis travailleuse indépendante et quand j’ai envie de quitter mon lieu de travail, je vais faire un tour sur un site, qui en référence (je vous conseille http://www.eworky.com) pour en trouver un autre.

    bonne chance à tous ceux qui ont de des problèmes avec leur employeur.

  108. lili

    bonjour,
    il y a 3 mois j’ai demander a mon employeur de me faire un rupture de contrat conventionnel et bien évidemment il a refuser. je lui est fais cette demande car je vais en formation d’aide soignant a la rentre. ne voulant rien savoir j’ai donc effectuer un abandon de pose fin juin et depuis je n’ai aucune nouvelle je ne sais plus quoi faire.
    merci de votre reponse.

  109. pjr

    bonjour
    Mon patron me refuse un licenciment conventionnel , mais il me propose un licenciement par abandon de poste.

    Je ne ces pas si ceci et bien , je ne veut travailler avec lui , quel risque pour moi un licenciement par abandon ?

  110. pjr

    bonjour
    Mon patron me refuse un licenciment conventionnel , mais il me propose un licenciement par abandon de poste.

    Je ne ces pas si ceci et bien , je ne veut travailler avec lui , quel risque pour moi un licenciement par abandon ?

  111. sonia

    bonjour
    je suis actuellement employée dans un magasin de prêt a portée voila maintenant 3 mois que je suis en conflit avec mon employeur . il y a 3 mois de sa jai demandé de faire une convention collective car je souhaite changé de métier cela ma été refusé du coup pour me faire licenciée on ma conseillé de me présenté au boulot mes de refusé de travail hors ma responsable me compte comme si jété en pause et refuse de me rémunéré jai beaucoup de témoignage de cliente ainsi que des gens de la galerie ou je travail qui sont prêt a témoigné que jété bien présente en magasin les jour ou elle ma notée en pause . a t elle le droit de me compté en pause et de ne pasme rémunéré alors que je passe toute la journée en magasin et que je fait du conseil client mercii de répondre

  112. soso

    bonjour

    cela fait 3 ans que je travaille dans une grande distribution, je ne support plus mon boulot, en plus les nouveaux patron m’ont retiré une partie ( le plus intéressant). je leur ai donc adressé un courrier AR pour une demande de rupture de contrat. évidemment ils ont refusé par courrier aussi. cependant je n’ai plus une goutte de motivation pour aller travailler ce qui fait que j’arrive au travail avec 20min de retard tous les jours et 1 jour sur 3 je suis absent sans justificatif.
    ma question est: mon employeur peut-il me poursuivre au tribunal pour dire que c’est moi qui essaie de me faire virer?
    merci de votre réponse.

  113. Christelle

    J’ai 12 ans d’ancienneté dans la coiffure je termine mon congés parental de 3 ans je voudrais faire un abondon de poste mon employeur me dit qu’il doit me verser des indemnités 3700€ et que ça lui coûte 1000€ de frais de dossier pouvez me le comfirmer. Dans l’attente merci d’avance de votre reponse

  114. nadia

    Bonjour,
    Je vous écris car je suis dans une situation désesperée.
    Suite à la mise en redressement du groupe dont dépendait la société dans laquelle je travaille, le PDG et le DG ont démissionné sans nommer de remplaçant. Pour information, je suis la seule salariée de cette société et me retrouve donc toute seule. Je peux actuellement me verser un salaire car j’ai procuration sur le compte.

    Le commissaire aux comptes et moi-même avons envoyé plusieurs courriers à l’administrateur allemand qui gère le groupe, afin qu’il nomme un nouveau PDG. Ces courriers sont restés sans réponse et le commissaire aux comptes a émis une procédure d’alerte au tribunal de commerce afin qu’il nomme un administrateur pour diriger la société et me licencier car il n’y a plus d’activité depuis le 01/01/11. Le président du tribunal a convoqué l’ancien PDG, qui biensur ne s’est pas présenté. Le tribunal de commerce n’a pris aucune décision et je suis donc bloquée dans cette société.

    Pouvez-vous, SVP, me dire quels sont les recours pour me faire licencier? Pour info, j’ai 17 ans d’ancienneté et je n’ai pas l’intention de démissionner (de toute manière, je ne sais pas auprès de qui je dois le faire).

    Merci d’avance pour votre aide.
    Nadia

  115. poupi971

    bonjour,
    Moi j’ai abandonnée mon poste car du jour au lendemain je me suis retrouvée à la rue en pleine tempête de neige ne savant ou aller je suis repartie chez moi au soleil ou j’avais une petite maison. Malgré mes explication mon employeur(l’Etat) m’a licenciée et je ne touche aucune indemnité assedic car je suis considérée comme demissionnaire. Ai-je un recours?

  116. Vanessa

    Bonjour,
    Voila,je travail en cdi dans une grande surface depuis bientot 2ans.
    Avec mon ami,nous voulons quitter la région parisienne pour aller s’instalés dans le sud de la france.
    Seulement voila,mon emploiyeur ne veut pas me faire une rupture de contrat conventionel.
    Mais j’ai besoin des assedic pour pouvoir demarer dans le sud.
    Que puis je faire?
    Ne plus aller travailler et ne pas envoiyer de justificatif?
    Aider moi svp,je suis perdu.

    Merci D’avance.
    Vanessa.

  117. Murielle

    bonjour,

    MON EMPLOYEUR SOUHAITE ME POUSSER A LA FAUTE GRAVE!!!!

    Je suis serveuse à temps partiel depuis 6 mois dans un restaurant et en cdi. Dans mon contrat il n’est pas précisé de jours de travail, seul la durée totale des horaires qui est de 69H par mois.
    Mon employé à voulu me virer mais etant en CDI il ne pouvait pas puisqu’il n’a aucun motif pour le faire. Il m’a demandé de démissionné et j’ai refusé et il n’a pas trouvé mieux à faire que de me plannifier en semaine; or je suis étudiante et stagiaire et la semaine je suis soit en cours soit en stage d’ou l’impossibilité de me rendre au travail en semaine pour des raisons académiques.
    Mon employeur a donc trouvé le moyen de me licencier. Je signale que j’ai toujours travaillé le wk car ce sont mes seules disponibilités.
    J’ai envoyé un courrier hier avec AR pour lui dire que je ne peux travailler la semaine pour des raisons académique et que je veux continuer à travailler le wk comme on l’a toujours fait et que mon travail est apprecié.
    Je ne sais comment faire il va m’envoyer un courrier en AR pour absence non justifié…

  118. ketchoupi

    bonjour, je me suis mise en at le temps de trouver une solution, les conditions de mon poste se deteriore de jours en jours et je souhaiterai faire un licenciement pour abandon de poste mais c’est surtout si je ne retrouve rien je ne sais pas comment faire. je voudrai avoir au moins le chomage mais il parait le l’employeu peut detourner l’abandon de poste pour que je ne touche pas le chomage.

  119. nenesse

    Bonjour et merci pour ce site car très instructif et facile d’accès .
    Voilà : mon mari est chauffeur routier depuis 4 ans pour la même société et effectue tous les jours les mêmes horaires sur la même tournée, mais demain ces tournées s’arrêtent . L’employeur a donc ordonné que lundi, en fonction des horaires habituels (5h/8h et 14h/18h) mon mari nettoie le dépôt et que le 09/05 il se rendre dans une autre société de transport pour faire, a priori, du transport de frais. Mais à ce jour nous n’avons reçu aucun courrier, tout cela lui a été signifié de façon orale, nous ne savons pas où il doit travailler ni sous quelles conditions ! (salaire, heures et lieu de travail).
    Que faire ? Est ce normal ? Puis je refuser cette nouvelle affectation le 09/05 puisque en je n’ai rien reçu d’officiel ? merci .

  120. Darwan

    Bonjour,

    Je suis employeur – mon salarié ; apres l’avoir surpris entrain de donner gratuit à ses proches , il a quitté l’entreprise voilà près de 1 an et 3 mois ; apres un mois d’absence ; je lui envoie un recommandé ; aucune réponse – j’ai appris qu’ il travaille ailleurs au black , j’ai laissé courrir sans le licencier en faisant des fiches de paies à 0€>> aujourd’hui, il revient pour reprendre son poste à défaut recuperer une attestation Assedic et il me menace d’aller aux prud’homme si je l’envoie pas au chomage pour etre indemniser. Je lui demande de remettre sa demission pour etablir l’attestation assedic chose qu’il a refusé. refuse egalemT la rupture convT°L.
    De mon coté je n’ai pas envie de licencier ,
    alors Que Faire ?

  121. Cynthia

    Bonjour, voilà ma situation j’ai demandé une rupture de contrat a mon patron
    qu’il a refusé, ainsi que la mutation et maintenant il me demande de démissionner ce que j’ai refusé.
    Je voudrais savoir si il y aurai une solution pour moi parce que depuis ma demande c’est devenu invivable.
    Merci

  122. dam

    Bonjour je voudrai avoir un ti renseignement . Je vous esplique je suis parti de ma boite causse ras de bol je voudrai savoir si jorai le droit au a.s.s.e.d.i.c ?

  123. Meli15

    Bonjour , actuellement en abandon de poste .. je souhaiterai avoir plusieurs renseignement … J’ai abandonner mon poste le 9 avril 2011 j’ai déjà reçu 2 lettres recommandées me demandant de justifié mon absence avec la date de l’absence …. J’ai reçu aujourd’hui un autre recommander que je vais chercher demain a la poste … est-ce possible que se soit le licenciement … Je n’ai répondu a aucune lettre et aucun de leurs appels car mes patrons m’ont harcelés pendant 4 jours … Voilà … Serait il possible d’avoir des avis des conseils ??
    Merci de bien vouloir donner suite !:
    Cordialement

  124. incognito

    Bonjour je suis apprenti,je souhaite arrêter ma formation au plus vite,j’ai été retirer une constatation de rupture à l’amiable que j’ai remis à mon patron aujourd’hui,pensez vous que je peux lui demander d’arreter des demain soir (fin de semaine)?Ou bien j’aurais dû anticiper car il y a un délais que j’aurais du respecter?Si il n’est pas d’accord sur cette date, y’a t’il une date butoire à laquelle il est obligé de signer dès l’instant ou nous en avons parlé?Au niveau de mes heures supplémentaires restantes,est il obligé de me les payer ou peut-il me les rendre en jours jusqu’à la date butoire?Pour mes congés payés restants comment ça se passe?Merci de me répondre au plus vite.

  125. SEB

    bonjour voila mon patron me fait souferir au travail et moi jaimerai trouver une solution mi rien na faire. Il me dit si tu fi mal ton travail je tenleve de la paye a til le droit svp ,,,,????Merci me repondre urgent merci beaucoup

  126. manuia56

    bonjour,je travaille dans une entreprise depuis 2 ans , où tout va mal, où les directeurs sont passés en garde vue.Plus moyen de travailler dans ces conditions.Lors de mon arrêt de maladie du 2/01/2011 au 28/02/2011suite à dépression,j’ai sollicité une rupture conventionnelle, j’ai eu une réponse mi janvier où elle dit être d’accord pour la rupture mais me demande ce qu’il en est de mon AR et de sa prolongation.Comme j’étais contente de sa réponse je lui ai dit que je reprenaisle 1er février est que si celà etait possible de prendre RV au plus tôt vu les délais imposés pour une rupture(le siege ne se trouvant pas au même endroit que mon lieu de travail), elle a répondu qu’elle n’etait pas à ma disposition.J’ai compris à ce moment qu’elle voulait que je reprenne le travail au plus tôt et se servir de moi de nouveau pour faire la gestion l’assistante et la compta(je suis comptable syndic) et me faire insulter par les copros et les locataires , confirmation
    par mes collégues.Je me suis donc remise en AR.Je reçoit donc 2 jours avant un RV pour signer les documents le 17 fevrier. Lors du RV avec la DRH ça c’est trés mal passé, elle a refuse de me donner ma prime d’objectif alors que mes bilans etaient fait,et plus même que mes compétences elle m’a repproché que dans mon service syndic tout le monde était parti, le gestionnaire parti depuis 6 mois apres rupture conventionnelle , l’assistante en maladie et moi bien sur le bouc émissaire restée seule dans le service pendant prés de 2 mois.Donc grosse dispute où j’ai dit ce que je pensais et à la suite elle m’a refusée la rupture et où elle m’a ecrit que ça l’obligent à ré-envisager les suites à donner à notre collaboration, suites dont je vous tiendrai informée très prochainement, et que j’attends toujours.
    Dans cette entreprise en syndic tout le monde part, et ils ne se posent pas la question pourquoi? ils sont de trés mauvaise foi c’est d’ailleurs ce que je lui ai dit,Je ne sais pas travailler dans ces conditions,mentir aux gens c’est pas mon truc.Et je ne vous raconte pas tout ce que j’ai vécu pendant ces 2 ans dans cette boîte.Depuis le 1er mars j’ ai abandoné le poste .J’ai reçu ma 1er lettre RAR le 8 mars où elle me demande de reprendre mon poste, depuis plus rien.Elle cherche à embaucher une comptable à ma place et à enfin trouver un gestionnaire et 2 assistantes alors que nous étions que 2 puis 1 dans le service et que tout le monde savait que ça allait trés mal,et soudainement du renfort.J’ai pourtant tiré la sonnette d’alarme à plusieurs reprises.
    Aujourd’hui j’aimerai me mettre à mon compte j’ai 54 ans,je n’ai jamais été absente de toute ma vie ni même avoir était en maladie,mes employeurs ont toujours été contents de moi.Pour moi travailler dans cette entreprise à été la pire des expériences de toute ma carriere professionnelle, j’aime mon travail mais aujourd’hui je ne désire plus travailler pour personne et j’ai besoin de l’aide des assédics pour se faire.Ce mois-ci je n’aurai ni salaire, ni assédic car je n’ai toujours pas de réponse.Que dois-je faire?Je vous remercie pour vos conseils.

  127. DANY30

    bonjour je suis en different avec mon employeur car il refuse de me donner une rupture conventionnel il me donne du travail qui n’a rien a voir a mon contrat je voudrais avoir des aides ou savoir si je demicionne combien de temps est la carence avant d’avoir le droit au chomage et en demissionnant puije le poursuivre au prud’homme? cordialement

  128. anna93

    bonjour,

    jai une question a vous posez, depuis lannonce de ma grossesse en janvier, ma patronne a change de comportement et a ete violente verbalement au point que mon medecin ma interdit dy retourne. jai contacte linspecteur du travail, qui a constate grace a un document interne a ma societe, que mon collegue et moi ayant les memes taches mais pas le meme salaire, il gagne beaucoup plus.
    IL lui a demande par ecrit une explication de cette difference, et mon patron, a envoyant un autre document ou il a retirer plus de la moitier de mes taches!!!!!!!

    jai demande a linspecteur du travail, que jai peur dy retourner, que mon medecin a constater ma depression et que je voulais un licenciement pour rupture conventionnelle! Mon patron a refuser cette demande, desire que je demisionne pour me detruire!
    Linspecteur mas dit qu’il ne pouvait rien faire, qu’il menverrai ce quil a constate au niveau du document interne des taches! et si je rajoutai le temoignagne dun ancien collegue qui confirme que javais les memes taches que mon collegue, que je devais lassigner au prudhome!
    je ne sais plus quoi faire! jai eu depuis janvier une enorme perte de salaire! car je navais pas un an danciennete, et je ne sais plus vers qui me tourner!

  129. lafurette

    Bonjour,

    Je suis actuellement Commerciale terrain avec un statut VRP depuis un peu moins d’un an. Je ne connaissais pas du tout ce métier avant, et je m’aperçois qu’il n’est vraiment pas fait pour moi. Du coup, manque de motivation et les résultats s’en ressentent. Mais jusque là j’ai toujours fait en sorte de rester correct avec mon entreprise et n’ai rien envisagé sans avoir trouvé un autre emploi.
    Par contre, il y a 3 semaines, mon responsable m’a mis un ultimatum, et me laisse jusque juin pour me ressaisir, sinon il devrait y avoir des retombées.
    J’y ai réfléchis depuis et envisage une reconversion, avec une formation à distance.

    Vu que mon responsable m’a « tendu la perche » avec son ultimatum, est ce que je peux lui proposer de me licencier avant ce délai de juin ? Ainsi je pourrais entamer ma formation et bénéficier des droits ? Tout en cherchant un emploi en rapport avec cette nouvelle formation.

    Merci d’avance

  130. Clara

    Bonjour,

    Je souhaite quitter Paris pour revenir vivre en Bretagne, près de mon ami (« près », et non pas « avec » Loll) et près de mon fils de 20 ans qui va être papa et me demande de revenir dans la région après 11 ans à Paris.

    Puis-je demander la rupture conventionnelle de contrat au motif du rapprochement familial, sachant que je ne vivrai justement pas sous le même toit que mon ami (ni pacsée, ni mariée) et sachant que mon fils est indépendant ? Dans quel(s) cas celle-ci est acceptée ou refusée ? Mon motif est-il « recevable » ?
    Et surtout, pour quelle(s) raison(s) un employeur peut ne pas accepter la rupture ? Me la refuser m’empêcherait de partir car j’ai besoin des Assedic pour me « retourner » le temps de trouver un nouvel emploi et pour payer le loyer de mon futur appartement !

    De plus, je n’ai qu’à peine 3 ans d’ancienneté donc la prime de départ ne devrait pas ruiner l’entreprise qui m’emploie Lol (1/5ème d’un tout petit peu plus que le smic sur 3 ans…. ce n’est pas ruineux !!).

    Merci de votre aide.

    Clara

  131. Clara

    Bonjour,

    Je souhaite quitter Paris pour revenir vivre en Bretagne, près de mon ami (« près », et non pas « avec » Loll) et près de mon fils de 20 ans qui va être papa et me demande de revenir dans la région après 11 ans à Paris.

    Puis-je demander la rupture conventionnelle de contrat au motif du rapprochement familial, sachant que je ne vivrai justement pas sous le même toit que mon ami (ni pacsée, ni mariée) et sachant que mon fils est indépendant ? Dans quel(s) cas celle-ci est acceptée ou refusée ? Mon motif est-il « recevable » ?
    Et surtout, pour quelle(s) raison(s) un employeur peut ne pas accepter la rupture ? Me la refuser m’empêcherait de partir car j’ai besoin des Assedic pour me « retourner » le temps de trouver un nouvel emploi et pour payer le loyer de mon futur appartement !

    De plus, je n’ai qu’à peine 3 ans d’ancienneté donc la prime de départ ne devrait pas ruiner l’entreprise qui m’emploie Lol (1/5ème d’un tout petit peu plus que le smic sur 3 ans…. ce n’est pas ruineux !!).

    Merci de votre aide.

    Clara

  132. cece

    bonjour . je fais de l aide a domicile chez un particulier et on s entend plus je lui ai proposer une rupture conventionnee mais elle veux pas du coup je suis plus retournee travailler pour pouvoir me faire licencier pour abandon de poste afin d avoir mes droits au chomage mais peut elle me remplacer un autre jour dans la semaine par une autre aide a domicile et laisser le contrat en cours avec moi ?

  133. JOH

    bonjour je vous explique mon cas je travail dans un restaurant depuis moin de un an ca ne marche pas et je suis en cdi il et en train de couler et mon patron me dit que il ne va pas pouvoir me payer donc je vient de me mettre en arret maladie car tout ca m occasionne des depression je lui et proposer de me licencier mais il ne veut pas il prefere que je coule avec lui mais ca me parait louche pourquoi ne pas me licencier ?

  134. JOH

    bonjour je vous explique mon cas je travail dans un restaurant depuis moin de un an ca ne marche pas et je suis en cdi il et en train de couler et mon patron me dit que il ne va pas pouvoir me payer donc je vient de me mettre en arret maladie car tout ca m occasionne des depression je lui et proposer de me licencier mais il ne veut pas il prefere que je coule avec lui mais ca me parait louche pourquoi ne pas me licencier ?

  135. Alena

    Bonjour,
    Je vous expose ma situation.Je fesais la garde d’enfants dans la famille de 4janvier 2010 au 1 juillet 2010(vacances scolaires non travaillés non payés ce qui est indiqué sur le contrat).Le 2 septembre je suis venue au travail mais une autre personne travaillait à ma place et l’employeur m’a dit qu’elle m’adressera un courrier explicatif .Je lui ai écrit un mail qui je vais joindre à la lettre recommandée le 15 ou 16 décembre en lui demandant d’une part les explications,d’autre part en lui indiquant ma nouvelle adresse pour m’adresser éventuellement la lettre de licenciement et autres infos.Le 3 janvier ,elle a apparemment envoyé une AR sur mon ancienne adresse pour me convoquer à un entretien (en sachant très bien que je ne l’a recevrai pas).Le 13 février elle me licencie pour faute grave (abandon du poste).Si éventuellement on suit son hypothèse d’abandon du poste ,pourquoi l’employeur n’a pas envoyé à son employé une lettre AR après son non retour de l’emploi??Pourquoi a t’elle attendu 5 mois pour le convoquer à l’entretien préalable??Merci

  136. sevy84

    bonjour,

    Ma situation : je suis actuellement responsable qualité cadre. Je me suis toujours donné a fond.
    Je ne supporte plus ma boite (mentalité, aucune rigueur..) j’ai donc demandé une rupture conventionnelle. Pour le moment un non mais il se donne la semaine pour réfléchir

    A savoir qu’il y a un mois nous avons eu un entretien ou il ma proposer de devenir responsable qualité environnement sécurité + devenir suppléante au CHSCT.
    Je lui ai demandé un avenant au contrat car modification de taches et missions. Aucun avenant a cette date.

    Je veux jouer sur le licencient s’il me refuse définitivement la rupture. Mais j’aurai voulu avoir des cartes en main pour le faire réagir de suite.
    Puis je lui dire que je refuse d’effectuer toutes tache env et securité car pas d’avenant.
    Et que je ne participerai plus au CHSCT car le statu suppléant n’existe pas.

    Ces affirmations sont elles justes?

    merci

  137. alouette

    Bonjour,

    A fin de me faire démissionner, mon employeur m’a privé de mon bureau, ma chaise et modifié le mot de passe de l’ordinateur afin que je ne puisse pas l’utiliser.
    Qu’a t’on le droit de faire sans risque sur son lieu de travail si l’employeur ne nous donne pas de travail de la journée ?
    Merci pour votre réponse

  138. dominique

    Bonjour,
    Avec mon employeur nous avons mis en place une rupture conventionnelle. Malheuresement, celle-ci a été rejetée par la DDTE car mon indemnité de licenciement était inférieure au minimum. Bref, d’après l’inspection de travail je suis toujours salariée de l’entreprise. Or, mon employeur ne veut pas en tenir compte et je ne suis plus rémunérée par lui. Je ne peux pas m’inscrire à Pole emploi. Cela fait trois mois que cela dur. j’ai porté l’affaire aux prud’hommes mais mon employeur m’a dit que puisque je ne travaille plus et que je reste à la maison (je n’ai plus de clefs pour ouvrir mon bureau, ni de matériel informatique, ni de téléphone (je suis infographiste)), il ne me paiera pas les 3 mois qu’il me doit. Il veut refaire une rupture conventionnelle, mais je ne sais plus quoi faire ?

  139. didine79fr

    Bonjour,
    Je voudrais revenir sur les abandons de poste. Il y’a quelques choses qui me chiffonne dans le sens ou l’employeur ne peut pas engager de procédure disciplinaire (soit convocation à un entretien préalable) plus de deux mois après avoir eu connaissance de la faute. Après l’entretien, l’employeur a 1 mois pour envoyer la lettre de licenciement. Si l’abondon de poste a été constaté par une lettre recommandée envoyé au salarié comment se fait il qu’il puisse attendre 1 ou 2 ans avant de licencier. N’y a t’il aucune possibilité d’aller au prud’hommes ?

  140. didine79fr

    Bonjour,
    Je voudrais revenir sur les abandons de poste. Il y’a quelques choses qui me chiffonne dans le sens ou l’employeur ne peut pas engager de procédure disciplinaire (soit convocation à un entretien préalable) plus de deux mois après avoir eu connaissance de la faute. Après l’entretien, l’employeur a 1 mois pour envoyer la lettre de licenciement. Si l’abondon de poste a été constaté par une lettre recommandée envoyé au salarié comment se fait il qu’il puisse attendre 1 ou 2 ans avant de licencier. N’y a t’il aucune possibilité d’aller au prud’hommes ?

  141. mystee41

    bonjour, je viens de m’inscrire a un concour les resultats sont prevus pour fin mai.j’ai donc demandé a mon employeur si j’obtient le concour est-il possibl de faire une rupture conventionnelle ce qu’il a refusé.j’ai besoin de toucher mes assedic si je suis recu au concour car en septembre je commencerai une ecole pour 10 mois.comment negocier avec mon patron pour ne pas me retrouver licencier sans concour ou le contraire nn licencier mais avec le concour dans la poche.merci par avance.

  142. brig22

    Bonjour Farago,
    je lis ton message qui retient toute mon attention….puisque moi même touchée par ce type de situation voilà un an .
    Sache que chaque salarié a des droits et des devoirs mais qu’il en est de même pour les employeurs!!La demande de rupture à l’amiable doit être faite par courrier avec accusé de reception et que ton employeur a un délais pr te répondre.Pour cela il serait bon contacter la direction départementale du travail qui te donnera toute les informations nécéssaires pr établir tous les actes a venir en bonne énuforme.C’est un lieu ou toutes les informations de démarches te seront données.Si suite à ton courrier la réponse de ton employeur est négative,et bien il ne te reste plus qu’a abandonner ton poste et te faire licencier aprés pour abandon de poste(absence) ce qui ne t’enlévera en aucune mesure tes droits assédic mais uniquement ton droit a la formation de 20h(cif) par an à laquelle chaque salarié a droit chaque année,par ailleurs cela ne t’empêchera pas d’avoir accés à des formations via le pole emploi..Surtout ne rend pas les clefs dans l’immédiat cela est un gage pr éviter de faire trainer les procédures même si cela peut paraitre long!!!et le jour ou tu les remettra fais un courrier sur lequel tu indiques le jour ,l’heure et la personne à qui tu les remets et fais signer ce courrier.
    Quoi d’autre…..va directement au pole emploi pr vérifier ce que je te dis en t’adressant plutot a une personne travaillant precédemment aux assédics.elles sont de bons conseils ,explique dans quel états physiques et psychologiques cela t’a mis et les bons conseils seront de mise.n’hésite pas à me contacter si besoin.La vie peut nous apporter tellement de belles choses ,ne baisse pas les bras et cultive des belles pensées cela t’aidera à avancer.
    UNE MAMAN SEULE AVEC DEUX ENFANTS!!!!qui aujourd’hui vit heureuse aprés avoir pris de grandes décisionS…BYE

  143. farago

    Après un AT prolongé en arrêt de maladie pas indemnisé depuis le déjà plus que deux mois, je ne peux pas reprendre ce travail qui m’a nuit ma santé et ou le rapport avec mon emloyeur est devenue intenable, pour moi maintenant la seul chose c’est maintenir l’état de santé-j’ai mis 4 mois à se refaire, pour pouvoir ensuite trouver une autre activité ou mon dos ne sera pas solicité autan et je pourrais travailler dans les conditions normales. J’ai proposé une rupture conv à mon employeur,qu’elle accepte sur le principe au mois de juin, mais depuis elle ne fait rien, elle ne répondait pas à mes appels, ne m’accorde pas un entretien, son comptable ne m’envoie pas des fiches de paie, jusqu’au jour ou elle essaye me licencier pour la faute m’envoyant 3 avertissements-toutes les 3 jours un.J’ai répondu à ses avertissements avec A/R.Toujours en arrêt de maladie elle m’envoie à un contravisite médical chez ou son collègue(parce qu’elle est médecin) justifie mon a
    rrêt et rajoute qu’une rupture conv est conseillée-il me fait signer ce doc en ne me donnant pas d’exemplaire.
    Mon médecin traitant me prolonge mon arrêt de maladie maintenant je suis dépréssive et je ne vois pas de fin. Hier j’ai reçu une A/R de mon employeur ou elle me demande la deuxième fois de lui rendre les clefs que j’ai possède(les conseils avocats m’ont dit que les clefs se restituent au moment du licenciement, et que surtout en étant en arrêt de maladie mon employeur n’a pas droit de me soliciter avec les lettres et demandes).
    J’ai trop peur que cela peut durer et moi je ne sais plus du tout quoi faire.
    (le médecin du travail après la consolidation par le médecin conseil m’a suggeré que je demande une rupture conv de mon empl, parce que a-t-elle dit un petit entreprise n’est pas obligé de changer les conditions de travail et que le rapport avec mon employeur va tout de même rester si je retourne aussi la chaise pliant sur laquelle je m’assoie avec 2 hernies discales).
    La tension fait craquer,on dit on ne peut, on nous pusse à démissionner, j’essaye tenir mais impuissante, je ne connais pas le droit au travail et je ne peut pas être aidé.
    Je n’ose pas me lancer en abandon la poste, c’est risqué on m’a déjà fait
    des pièges, je ne peux pas prendre aucun risque et rester sans assedic.
    Que pensez-vous de tout cela?
    Merci.

  144. Elsa76

    Bonjour a tous,

    je suis actuellement en cdi dans une entreprise de transport. Je suis quelqu’un qui aime le travail bien fait mais il y a des limites…pour cela je voudrai partir avec mes indemmenitees chomage.
    1er mon employeur me faire venir 1h le dimanche et je n’ai rien d’ecri sur mon contrat de travail stipulant clairement le travaile du dimanche
    2 J’ai deja demander une rupture conventionnelle sans succés
    3 j’ai des horaire décallées 15h 23h
    4 il y a un grand manque de respect mon patron m’insulte me fait passer pour une conne me rabaisse sans cesse je reprend le travail demain j’ai deja la boule au ventre depuis 4 jours, car j’etait en arret depuis le 8/12 pour etat depressif .

    Comment faire pour qu’il me licencie? JE SUIS AU BOUT DE ROULEAU j’ai un rdv avec un psycathre le 5/01

    Cdlt

  145. chubasco94

    Bonjour,

    J’ai connu votre site par un pur hasard

    Cette lette a pour buts de dénoncé un (Droit de retrait) a la CPAM du 94.
    Mon emploi consiste à vérifier, hygiène, sécurité, environnement, prévention.
    Ma qualification sur ce poste (Chef d’équipe du service Sécurité Incendie)
    Mon Emploi : Agent de Maîtrise
    Mon poste ce situe a la CPAM 94,je ne fait partir de la CPAM du 94.
    Mais je suis en qualité de prestataire de service envoyé par une boite de gardiennage
    Je suis sur ce poste depuis deux (2) ans sans jamais eu de lettre d’avertissement ou blâme par mon prestataire ou par la direction de la (CPAM94) .
    Aujourd’hui suite a rapport fait pour le motif d’avoir informer sur une main courante que le (Système de sécurité incendie SSI ) avez un le bruit sonore , que j’ai déjà signalé a plusieurs semaine en invoquant le droit de retrait que j’ai signalé lors de ma vacation du 05/12/2010.

    L’information que j’ai communiquée a a la direction de la CPAM avez pour buts d’avisé mes réclamations déjà faite depuis plusieurs semaine a un responsable, sans avoir eu de réponse.
    Le bruit sonore par vibration et sifflement, pouvez devenir dangereux et susceptible de produire une sensation auditif désagréable, a chaque prise de service.
    Ce bruit sonore qui risquera d’atteindre ma santé et celles des salariés, qui occupent ce poste 24/24, on refuse de m’assister sur mes doléances de peur d’être renvoyer du site. Mon silence et mon comportement dans l’avenir m’aurait apporté des pathologies ex : agressivité, stress, trouble physiologie, fatigue, etc….
    Alors je ne vois pas la faute pour mériter une sanction juste pour un rapport.
    Voici Les raisons réelle ou j’ai contesté dans la lettre d’entretient que j’ai envoyée a mon employeur : si dessous

    1°) – A aucun moment je n’ai en frein les règles des consignes de sécurité ou de règlement intérieure comme vous me le signifier en usant d’un pouvoir en vu de déstabilisé l’ontologie hiérarchique de la (CPAM 94).
    J’ai tout simplement fait un rapport sur une main courante de la (CPAM) et communiqué l’information au responsable du personnel puisque la copie de ce rapport que j’ai écris été fait en trois exemplaires,Main courante, au responsable du personnel de la CPAM, et a mon prestataire.
    Je suis dans mon droit de retrait comme le précise l’article L 4122-1 du code du travail.
    a) Le salarié confronté à un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé, a le droit d’arrêter son travail et si nécessaire de quitte les lieux pour ce mettre en sécurité.
    L’employeur ou son représentant du personnel doivent en être informé.
    Ce droit de retrait est un droit protégé.
    La décision du salarié ne doit cependant pas créer pour d’autres personnes une nouvelle situation de danger grave et imminent.
    b) Le salarié doit avertir immédiatement l’employeur ou le responsable du personnel du danger et de la situation dans le lieu du poste occupé.

    a) II n’a pas besoin de l’accord de l’employeur pour user de son
    droit de retrait.

    b) Le salarié peut aussi s’adresser au représentant du personnel
    Ou du comité d’hygiène et sécurité et des conditions de travail(CHSCT) du lieu de son poste de travail.

    mon employeur décide de me retrais de ce poste.
    Suite a ça mon employeur a décider de me faire croire sans preuve que le client a demander de me retirais immédiatement de la (CPAM).
    A la date du 10/12/2010, je reçois un courrier RAR, pour un arrêt de travail a titre conservatoire pour le motif FAUTE + une mesure de licenciement +mise a pied jusqu’a nouvelle ordre sans me donner les raisons concernant la sanction et cette mesure.
    Il m’invite a un entretient A la date du 20/12/2010 ,pendant l’entretient mon employeur m’invoque des allégations en me formulant des faute professionnelle, Ex fumé,cuisner,séparais un trousseaux de clés etc…….,sans me parler du droit de retrait, il me répond : que le client de la CPAM ne souhaiter plus que je face partie de la CPAM94, et que suite aussi que je n’avez a mettre mon grain dans les histoires qui ne me regarder pas et qu’il fallait avisez d’abord le prestataire, et ne pas s’approcher du client de la CPAM
    Il me propose un nouveau poste de travail qui ne correspond pas a ma qualification et mais diplôme.
    Sur mon contrat de travail signé, il y a la qualification et le titre de ma fonction.
    Aujourd’hui mon employer ne veut pas licencie et me menace de ne pas me payé mais salaire, si je ne retourne pas a mon nouveau poste de travaille
    J’ai quand répondu a la lettre RAR, pour contesté la mesure du licenciement et la mise a pied jusqu’a nouvelle ordre, et j’ai répondu a la lettre RAR de l’entretient, pour contester les allégations mensongère lors de notre entretient.
    Pouvez-vous me conseiller merci mille fois
    Je vous remercie beaucoup
    En attente d’une réponse favorable Veuillez accepter mes salutations distinguées

    Cordialement

  146. taousoui

    Bonjour,
    J’ai été prise par mon employeur du 4/10/2010 au 10/12/2010 sur une formation AFPR par pole emploi qui aboutissait directement sur un CDI derrière sans période d’essai, proposition faite par l’employeur alors que ma démarche initiale était directement un CDI, mais cela l’arrangeait j’ai accepté. Hors lors de la formation j’occupais le poste de comptable et assistante ressources humaines, une très grosses charges de travail qui m’a ammené durant la période de formation à faire plus de 50 heures d’heures supp, je n’avais pas le choix. Je suis allée voir mon employeur avant la fin de ma formation pour lui demander de revoir le salaire proposé et de m’attribuer la même prime d’objectif que les autres salariés et de me payer mes heures supplémentaires. Le 13 décembre je suis allée normalement au travail, ai relancé l’employeur pour la remise de mon contrat qu’il ne m’a remis que le 16/12, je lui ai demandé si il me payer mes heures supp, celui ci me dit « non », à la lecture de celui ci rien était mis comme prévu au point de départ, dénomination de poste « employé polyvalente » alors que c’était un poste de gestionnaire paie. Clause d’heure complémentaire alors que je travaillais sur un temps complet. Clause de confidentialité abusif, clause de mobilité qui leur permettait de me muter ou bon leur semble. Le 17 je décide de ne pas y remettre les pieds, envoi le même jour un A/R à l’employeur déclinant son contrat, fait une main levé au commissariat et me rend à l’inspection du travail qui vérifie si je suis déclarée, l’inspection se rend compte qu’il n’ont pas fait la DUE. J’envoi mon dossier au prud’homme, est il obligé de me payer mes jour travaillés du 13 au 16/12, également le poursuivre pour travail dissimulé, mes heures supp et également avec preuve de mise sur écoute téléphonique des salariés avec un dictaphone dissimulé derrière les classeurs et j’ai toute les preuves nécessaires de ma présence durant cette période.
    Aussi, je suis travailleur handicapé.

    Merci de votre réponse

  147. caroline

    bonjour,je suis hotesse de caisse et j’ai un cdi (contrat avenant)depuis le 4/03/2008 stipulant que mes horaires de travail sont du lundi au vendredi de 9h a 14h.depuis 1 ans mon patron m oblige a travailler l’apres midi donc n ayant pas le choix j effectue mon travail l apres midi,depuis quelques tant je n’en peu plus de travailler lapres midi surtout que je n’est pas signer pour sa.j’aimerai savoir si je peux revenir travailler le matin au culot.

    De plus vu le ras de bol que j’ai je fais beaucoup d absences injustifié mais qui ne depassent pas plus de 2 jours est ce une faute grave.peut il me licencier sans mes indemnité.merci

  148. caroline

    bonjour,je suis hotesse de caisse et j’ai un cdi (contrat avenant)depuis le 4/03/2008 stipulant que mes horaires de travail sont du lundi au vendredi de 9h a 14h.depuis 1 ans mon patron m oblige a travailler l’apres midi donc n ayant pas le choix j effectue mon travail l apres midi,depuis quelques tant je n’en peu plus de travailler lapres midi surtout que je n’est pas signer pour sa.j’aimerai savoir si je peux revenir travailler le matin au culot.

    De plus vu le ras de bol que j’ai je fais beaucoup d absences injustifié mais qui ne depassent pas plus de 2 jours est ce une faute grave.peut il me licencier sans mes indemnité.merci

  149. s@ne

    Voila je rajoute ma pierre à l’édifice.

    Ma situation est la suivante.

    J’occupe un poste (vente de chaussures) depuis le début de l’année. Depuis peu, mes supérieurs ne m’adressent plus la parole (si, pour me réprimander sur mon lieu de travail, et me faire remarquer que lorsque je remplis les bons de commande, je ne fait pas les choses correctement). Bref, je fais des fautes, mais personne ne me licencie ou quoi que ce soit, à part m’humilier directement devant les clients.

    Bref, j’ai cherché un autre travail, passé des entretiens, (peut-être même un poste à la clé…le dernier entretien m’a semblé très concluant et j’ai la réponse dans une semaine ;] ). Dernière étape de mon plan, faire prendre conscience à mes employeurs que je ne veux plus travailler pour eux.

    Je leur ai fait une lettre de démission sans préavis (notre convention collective prévoit ce genre de démission à condition de verser 50% du salaire que j’aurais dû toucher en période de préavis), notifié par AR, afin de prendre mon nouveau poste rapidement.

    Peuvent-ils refuser ? Quels sont les moyens de recours afin de partir le plus rapidement de son poste de travail, pour en retrouver un autre ? Merci de vos réactions et/ou réponses, car la situation devient de plus en plus urgente.

    S@ne

  150. s@ne

    Voila je rajoute ma pierre à l’édifice.

    Ma situation est la suivante.

    J’occupe un poste (vente de chaussures) depuis le début de l’année. Depuis peu, mes supérieurs ne m’adressent plus la parole (si, pour me réprimander sur mon lieu de travail, et me faire remarquer que lorsque je remplis les bons de commande, je ne fait pas les choses correctement). Bref, je fais des fautes, mais personne ne me licencie ou quoi que ce soit, à part m’humilier directement devant les clients.

    Bref, j’ai cherché un autre travail, passé des entretiens, (peut-être même un poste à la clé…le dernier entretien m’a semblé très concluant et j’ai la réponse dans une semaine ;] ). Dernière étape de mon plan, faire prendre conscience à mes employeurs que je ne veux plus travailler pour eux.

    Je leur ai fait une lettre de démission sans préavis (notre convention collective prévoit ce genre de démission à condition de verser 50% du salaire que j’aurais dû toucher en période de préavis), notifié par AR, afin de prendre mon nouveau poste rapidement.

    Peuvent-ils refuser ? Quels sont les moyens de recours afin de partir le plus rapidement de son poste de travail, pour en retrouver un autre ? Merci de vos réactions et/ou réponses, car la situation devient de plus en plus urgente.

    S@ne

  151. anonyme

    je souhaite abandonner mon poste en cdi pour obtenir un licenciement.j’ai trouver un autre travail est ce que je n’aurai pas de probleme si je travail ailleurs alors que je n’ai pas encore ma lettre de licenciement.merci pour vos reponse c’est urgent

  152. sonia

    Bonjour,
    mon frére était en accident du travail pendant un an puis il a été incarcéré pour raison personnel et pour sortir en semi liberté il lui faut une attestation employeur or celui ci trouve toujours des excuses,(il faut un document officiel de l’avocat(reçu) puis j’ai pas reçu vos arrêts de travail…sachant qu’une personne de ma famille lui a apporter les originaux comme preuves.
    Q:comment forcer son employeur à lui délivrer cette attestation sachant qu’il est toujours salarié de la société jusqu’a preuve du contraire.
    Merci infiniment.

  153. Nicowboy

    Bonjour Pierre.
    Votre ami a parfaitement le droit de retourner travailler, puisqu’il fait encore entièrement partie de la société. De plus, son poste n’a pas du être remplacé, puisqu’il n’a pas été licencié. Cependant, qu’il ne s’attende pas a être reçu les bras ouverts, et les taches les plus ingrates lui seront attribués.
    Bon courage à lui.

  154. Pierre

    Bonjour,

    Ma question est simple et va peut-être vous sembler absurde. Un ami a choisi de faire un abandon de poste afin d’être licencié, mais la direction ne le licencie pas, et il ne touche donc plus aucun salaire (à l’exception des primes, étrangement). La situation s’éternisant, et se retrouvant dans une situation financière délicate, pensez-vous qu’il pourrait retourner travailler, puisque techniquement il n’est pas licencié ? Est-ce que ce serait même son droit ?

    Merci à vous.

  155. Yves

    @Claudine et Nicolas : merci de votre message. Comme il est précisé plus haut, nous ne sommes pas en mesure de répondre aux questions juridiques.
    Nous vous recommandons de profiter de la semaine des avocats et du Droit, du 15 au 19 novembre 2010. Ils vous apportent leur expertise et leurs conseils gratuitement pendant une semaine, que vous soyez particulier ou professionnel, partout en France, de 9h00 à 18h00, au numéro de téléphone Azur : 0810 313 313 (prix d’un appel local).

  156. Jo

    Bonjour je suis dans le meme cas que ce dernier commentaire.
    Suis je obligé de fournir la lettre de licensiement ?Alors que sur l’attestation il est indiqué licensiement pour fauter grave?

    Merci de pouvoir nous répondre

  157. Claudine_med

    Bonjour,

    Mon employeur n’ayant pas voulu faire une rupture conventionnelle, nous avons donc opté pour un licenciement pour faute grave avec comme motif: absence injustifiée. J’ai été donc licencié en début novembre après deux mois de procédure.
    Sur la lettre de licenciement, mon employeur précise en détail la raison du licenciement (absence injustifée), en revanche l’attestation assedic ne comporte que la mention « licenciement pour faute grave ». Sur le dossier assedic, il est indiqué que seule l’attestation assedic est demandée mais en appelant pôle emploi pour la prise de rendez vous une dame m’adit qu’il fallait également ramener la lettre de licenciement quand il s’agit d’un licenciement pour faute grave.
    1- Suis-je contraint de founrit la lettre de licenciement?
    2 -Pensez que les assedics peuvent assimiler l’absence injustifiée à un départ volontaire et donc ne pas m’octroyer d’allocations chômage? Si oui, puis je faire un recours?

    Merci infiniment pour vos lumières…

  158. nikess

    Bonjour

    Je suis en CDI dans une entreprise commerciale et auto-entrepreneur. Mon auto- entreprise ne fonctionne pas, et je vais créer une autre entreprise, certainement une individuelle, et cherche à quitter mon poste actuel.
    Mon employeur ne veut pas faire de rupture conventionnelle, et je vais obpté pour un abandon de poste.
    N’ayant pas droit à l’ACRE et autres aides de l’Etat pour la création de ma nouvelle entreprise, est-il possible d’être salarié en CDI le temps qu’il me licencie et démarrer mon entreprise?
    Il est clair que je peux subvenir à mes besoins et je ne demande pas les ASSEDIC, mais je veux juste savoir si c’est possible au niveau de la loi.

    Merci de votre réponse.

  159. Yves

    @ Valydiom : votre assistante sociale n’étant à priori pas juriste, vous auriez dû vérifier l’information avant de vous lancer dans cette démarche très risquée.
    Vous êtes exactement dans le cas qu’évoque notre avocat, Georges Meyer : « On entre alors dans une sorte de no man’s land juridique. Le contrat n’est pas rompu, le salarié reste intégré à l’effectif de l’entreprise, qui de son côté cesse de le payer. » Vous n’avez donc ni certificat de travail ni attestation permettant de vous inscrire à Pôle Emploi. Et cela peut durer longtemps.
    On ne peut préjuger de ce que votre employeur décidera à terme, régulariser la situation ou en rester à ce stade tant que vous n’aurez pas démissionné.
    En revanche, il est peu probable qu’il vous demande d’effectuer votre préavis puisqu’il ne vous rémunère plus depuis votre abandon de poste.
    Pour obtenir des informations plus précises, vous pouvez profiter de la 5ème édition de la Semaine des Avocats et du Droit, du 15 au 19 novembre 2010. Ils vous apportent leur expertise et leurs conseils gratuitement pendant une semaine, que vous soyez particulier ou professionnel, partout en France, de 9h00 à 18h00, au numéro de téléphone Azur : 0810 313 313 (prix d’un appel local).

    Vous pourrez ainsi bénéficier gratuitement d’un conseil juridique personnalisé, quel que soit le domaine de compétence et donc aussi pour les questions liées au droit du travail.
    @Chris et Sibk : profitez de cette semaine des avocats pour poser vos questions !

  160. valydiom

    bonjour,
    je suis actuellement en abandon poste suite à la réponse négatif d’une rupture conventionnelle par mon employeur. j’ai étais embauchée, enceinte en 2009, en tant que travailleurs handicapée sur une plate forme téléphonique. En même temps, l’enfant de mon mari qui vivait à l’étranger , est venu par regroupement familiale. j’ai fait deux mois dans l’entreprise , puis je suis allée en congés maternité.
    A mon retour de congés, ma situation familiale avait bien changer, me retrouvant avec deux très jeunes enfants (un bébé et un enfant de 5 ans) à charge.
    mon mari s’est mis en independant pour son travail . il est en déplacement la semaine. Je n’ai pas eu de place en crèche et des difficultés pour trouver une personne pour garder mes enfants. j’ai employé deux personnes pour garder mes enfants et cela me revenais cher. je gagne le smic et je paye le smic à la nounou.
    A mon travail j’ai des horaires qui peuvent commencer très tôt comme très tard. c’est un boulot trop stressant. J’ai demandé un 80 % avec le complement de libre choix de la caf.
    les horaires proposées, arrangées mon employeur mais pas ma situation , puis au niveau financier je ne pouvais pas continuer à travailler à perte. je suis allée voir une assistance sociale qui m’a conseillé l’abandon poste pour garder mes enfants à la maison et recevoir mes assedics. Je me suis donc mis en abandon de poste, j’ai recu 2 courriers en recommandés m’invitant de justifier mon absence. Au bout de 2 mois et demi, la RH m’a appelé pour me dire qu’il me licencierai pas et qu’il veulent ma démission.je leur ai encore proposé la rupture conventionnelle . la RH refuse prétexant que ça leur reviens cher et qu’il renouvellerai tous les deux mois mon abandon poste en m’envoyant des courriers. Il m’a bien fait comprendre que je n’aurais pas mes assedics
    je voulais donc savoir si l’employeur au bout d’un certain temps me licenciera ou la situation peut rester à vie comme ça et qu’est ce que cela peut engendrer pour moi et ma vie ?
    est ce que si je demissionne, ils peuvent me demander de revenir dans l’entreprise pour faire le préavis ?
    qu’est ce que je dois faire ? demission ou rester en abandon poste, sachant que je ne retournerai pas travailler dans cette entreprise .
    merci pour votre réponse !

  161. sibk

    Bonjour, je suis en abandon de poste depuis plus d’un mois, et je n’ai toujours pas reçu de courrier d’avertissement ou de rappel à l’ordre, comment celà se fait-il ?
    Combien de temps prend généralement un licenciement s’il est fait en temps et en heure ? Car j’attends et je n’ai rien, je m’inquiète…

  162. Chris

    Je souhaiterai connaitre le délai entre le premier courrier recommandé signalant l’abandon de poste et la deuxième mise en demeure ou la lettre de licenciement

  163. Skunk

    @LOETITIA: Je ne suis pas avocat ou juriste mais je donne un petit conseille, déjà je crois que oui vous devez la rémunéré à partir du moment ou elle est dans l’entreprise donc lui envoyer une sanction de mise à pied non rémunéré (vous renseigner sur la durée maximale que vous pouvez lui mettre) et en générale sa fais chier le salarié car il ne perçois aucun revenu pendant la durée de la mise à pied, sinon une autre solution un licenciement à l’amiable ou elle ne peut pas allez au prud’homme par la suite me souviens plus du nom ni des modalités.
    Voilà maintenant je ne suis pas sur de tout demandé plus de renseignement auprès de l’inspection du travail.

  164. LOETITIA

    bonjour
    une salariée en cdi( de retour apres 6 mois d’absence maternité+ maladie) refuse de faire son travail ( ne fait rien toute la journéee) car j’ai refusée de la licencier ainsi que la rupture conventionnelle
    que me conseillez vous ? Dois je la rémunérer alors qu’elle n’effectue pas son travail et pertube l’entrep^rise?

  165. Sarah

    Bonjour,
    Merci, pour votre réponse rapide! Le problème c’est qu’ils sont très très durs à joindre! Je vais persister!
    Merci encore

  166. Yves

    @Sarah : merci de votre message, mais comme je l’indique à plusieurs reprises en réponse aux commentaires ci-dessus, je ne suis pas en mesure de répondre à ce type de questions. Contactez l’inspection du travail de votre département qui vous répondra précisément ou à un avocat spécialisé.

  167. Sarah

    Bonjour,
    Voila ma question : ma garnd-mère emploie une femme de ménage depuis 18 ans à raison de 16h par semaine. Cette dame a été en arrêt maladie durant 8 mois et celui-ci prenait fin le 30/09/10. Or entre-temps, l’état de ma grand-mère s’est dégradé et nous avons dû faire appel à une auxiliaire de vie. Nous avons donc signifié et proposé à la femme de ménage une réduction de ses heures à 4 heures par semaine car elle n’avait pas les compétences pour faire le travail d’auxiliaire de vie. Et nous n’avons pas les moyens de payer l’auxiliaire en + des 16 heures par semaine de la femme de ménage.
    Nous lui avons envoyé un courrier en LR+AR qu’elle a reçu le 30/09/10 date de la fin de son arrêt. mais comme nous lui en avons parlé avant de vive voix, nous avons reçu à la même date (les courriers se sont donc croisés) un courrier disant qu’elle refusait cette réduction horaires, que nous devions mettre en place un licenciement et que nous lui devions 2 mois de préavis. OK
    MAIS: depuis elle n’est pas revenue travaillé (alors que le préavis et la procédure n’ont même pas commencé), elle devait reprendre le 1er octobre 2010. Est-ce que nous pouvons donc dire que cela est un abandon de poste? et donc que c’est une faute grave avec licenciement sans préavis ni indemnité de licenciement? Et doit-on lui payer les heures où elle devait être présente mais où elle n’est pas venu? ou a-t’elle le droit puisque nous avons proposé
    Si préavis, est-elle obligée de venir travailler?
    merci de répondre au plus vite!

  168. Yves

    Bonjour Julie !
    Attention, vous ne bénéficierez pas d’allocations chômage si votre employeur ne vous délivre ni certificat, ni attestation. Et là, comme le souligne Georges Meyer, cela peut durer très longtemps. L’abandon de poste ne garantit évidemment pas les indemnités donc.
    Si vous démissionnez, vous pouvez éventuellement trouver le moyen de prouver que vous vous rapprochez de votre conjoint, mais sans mariage, PACS ni concubinage antérieur, c’est plutôt difficile.
    Concernant les autres questions, vous devez vous adresser à l’inspection du travail de votre département ou à une permanence syndicale.

  169. Julie

    J’ai lu avec intérêt l’article de Me Meyer concernant le licenciement pour abandon de poste.
    J’envisage cette solution car je compte déménager pour suivre mon ami (nous ne sommes ni mariés, ni pacsés, ni concubins) dans une autre région.
    J’ai d’abord pensé à faire une rupture conventionnelle de mon CDI, mais mon employeur n’accepte pas de me laisser partir sur le champ, prétextant des impératifs de fonctionnement du service (si je pars, l’équipe sera composée de 4 personnes, alors que cet été nous n’étions que 3 pour cause de congés des 2 autres personnes).
    De plus, les conditions de travail s’étant fortement détériorées, je ne me sens pas capable d’y retourner maintenant que mon supérieur et mes collègues sont avertis de mon intention de quitter mon poste.
    Est-il certain que je puisse avoir droit aux indemnités assedic après un abandon de poste, sachant que je ne suis pas certaine de pouvoir retrouver immédiatement un emploi sur mon nouveau lieu de résidence ?
    Je souhaiterais également savoir au cas où le licenciement se passerait mal, si je peux reprocher à mon employeur le fait de ne pas avoir eu de visite médicale d’aptitude au travail alors que je travaille chez eux depuis le mois d’avril (en CDI) et que nous sommes fin septembre, et que mon chef fait porter sur ses employés une pression constante, avec un système de primes aux plus méritants (calculées sur des bases parfois suggestives). Je ne parle pas non plus des différentes rumeurs dont j’ai été victime ldepuis de mon arrivée (j’aurai « fréquenté » au moins 3 personnes différentes de la société).
    Merci d’avance pour votre réponse.

  170. Yves

    @uto66 : merci de votre question.
    Ne plus aller travailler n’est pas la solution à privilégier. Je pense que vous devriez si ce n’est pas encore fait, revenir à la charge et poser les choses de manière claire : vous souhaitez partir, rupture conventionnelle ou licenciement, échéances, modalités, conditions… Vous pourrez ainsi vérifier s’il est vraiment d’accord sur le principe. N’oubliez pas que c’est votre projet, c’est donc à vous d’activer le processus. Et tenez-nous informés de la suite. Good luck !

  171. Yves

    @ Camy, relisez ce qu’explique justement Georges Meyer dans cet article, il peut ne rien se passer pour vous pendant très longtemps. C’est bien le risque encouru lorsqu’on décide de ne plus se présenter sur son lieu de travail. Et vous noterez aussi que je vous avez répondu le 06 septembre dernier…

  172. camy

    Bonjour,
    J’avais laissé un commentaire le 02/09/10 en vous expliquant les raisons pour lesquelles je souhaité ne plus me rendre à mon travail et ainsi etre licencier. Je suis cependant un peu inquiete car j’étais censé retourner au travail le 21/09/10 et je n ai eu aucun appel ni aucun courrier. Comment cela se passe t-il si mon employeur ne se manifeste pas? Dois je prendre contact avec l’inspection du travail?
    Merci d’avance de vos réponse

  173. uto666

    Bonjour je suis actuellement salarié dans une entreprise de distribution et j’envisage de racheter un entreprise artisanale à mon compte. Mais il me faut bien sûr un licenciement pour avoir le droit à l’ACCRE pour débuter.
    Je suis commercial (donc sur le terrain tout les jours) avec obligation de résultats.
    Jais expliqué à mon supérieur mon intention, et il est plutôt d’accord, mais pour le moment rien ne passe coté licenciement et je ne sais pas comment faire pour les accéléré dans la démarche.
    Dois-je ne plus aller travailler pour activer les choses ?

  174. Yves

    Bonjour Skunk, je ne peux répéter pour ce genre de questions ce que je dis déjà plus haut, il faut dans votre cas contacter l’inspection du travail de votre département qui met généralement en place une permanence et répond de manière très précise et irréfutable à ce type d’interrogations.
    Bon courage à vous.

  175. Skunk

    Bonjour,
    Voilà j’aurai aimé quelque renseignements, j’ai reçu un recommander à une convocation préalable à licenciement, il es écrit « nous envisageons un licenciement », donc j’ai été à cette réunion avec un conseillé du syndicat et voici ce qu’il me reproche:
    (je suis dans la restauration)
    -Que je ferme mal les portes des frigos du bar.
    -Que je sers de l’alcool gratuitement et que j’en consommerai.
    -Que je leur réponds sèchement parfois.
    -Qu’une fois j’ai enlevé les numéros de table de la terrasse qui étais scotché et que j’ai perturbé le service à cause de sa.
    -Que j’ai eu 1 absence non justifié. (j’avais appelé à la première heure pour prévenir mon absence).
    -Que sois-disant je jouerai en ligne au boulot sur les ordinateurs.
    Voilà donc j’attends sa réponse l’entretien a eu lieu le 27 septembre et ma question est « Si il me licencie ce sera surement pour Licenciement pour cause réelle … et moi n’acceptant pas sa je compte l’emmener au prud’homme et est ce que j’aurai des chances de gagner ? » car me licencier pour ses raisons je pense que 80% des gens seraient licencié et en sachant que je n’est jamais eu un seul avertissement auparavant. Ah oui j’oubliai son témoin est sa femme.
    Donc j’aimerai avoir votre avis. Merci

  176. Yves

    Bonjour,
    merci de votre message mais nous ne traitons pas les questions juridiques qui nécessitent des informations précises et irréfutables.
    Ceci dit, par rapport à votre question, s’il n’y a pas de trace écrite, vous n’êtes pas démissionnaire. Partez tranquille au travail.
    Comme nous l’indiquons sur le site, pour tous ces sujets, adressez-vous à l’inspection du travail la plus proche de chez vous.
    Bon courage à vous

  177. kaba

    URGENT URGENT UGRENT URGENT
    bonjour,
    Voila ma situation, vendredi je demande à mon employeur et mon tuteur un rdv pour leur exposer mon envie de partir et leur propose une rupture de contrat à l’amiable. Ils ont refusés cette proposition et m’ont demandé de démissionné et sur le coup j’ai dit que oui et que je leur transmet un acte écrit lundi.
    Ma question est la suivante, est-ce que je peux aller au boulot lundi en disant que j’ai changé d’avis (de toute facon il n’y a pas de preuve). ET je continue a bosser comme si rien n’était et j’essaie de me faire licencier. Peuvent -ils me dire que j’ai démissioné et que je n’ai pas le droit aux assedics?
    MERCI
    SVP répondez moi avant lundi c’est vraiment très urgent je vous en supplie

  178. nina66

    Bonjour, nous avons déménager il y a un an et demi avec mon mari dans le Sud pendant que j’était en congé parental, depuis le début Septembre mon congé parental c’est terminé!!!
    J’ai demander a mon patron si il pouvais me faire un licenciement par convention il y a un mois il ma répondu que non vu que j’était partie dans le sud je prenais mes responsabilité!!!!
    Depuis je ne suis pas retourner au travail vu la distance qui est de 900km, que dois je faire!!!
    Peux t’il me licencier pour absence injustifié et combien de temps sa va me prendre car en attendant je ne peux rien percevoir!!!!
    Vers qui je peux me tourner….?
    Merci d’avance pour vos réponse!!!!

    • aurelie

      bonjour nina66 tu peu demissioner le fait d avoir suivi ton conjoint tu rentre dans les justificatifs legale pour avoir droit au chomage

  179. titdom

    bonjour,voila ma situation,je suis membre du CHSCT,et je tiens a partir de mon travail,mais le souci,c’est que la direction ne veut pas negocier une rupture conventionnelle de contrat,l’idée de l’abandon de poste m’a traversé l’esprit,mais ce qui me gene,c’est que comme je desires changer de region,sans chomage,ca va etre compliqué ou sans indemnités egalement…….a 1eres vues,la procedure d’abandon de poste a l’air de prendre enormement de temps…….que faire……?

  180. Yves

    Bonjour Camy !
    Et merci de votre commentaire.
    Je crois que vous pouvez vous référer à ce que dit Georges Meyer, notre avocat, qui répond en partie à vos interrogations.
    Quant à Nicofleurs et TINE, vous devriez contacter l’inspection du travail de votre département qui met généralement en place une permanence pour répondre très précisément à ce type d’interrogations.

  181. camy

    Bonjour,

    Suite à des erreurs que j ai commise a mon travail et qui ont été raportés par mes collègues a ma responsable ( je suis vendeuse en cdi a 22h ), je me suis remise en question et souhaiterais changer de dommaine professionnel.
    J ai trouvé une formation qui commence le 18/10/2009. Je suis donc allez voir ma responsable avec une lettre demandant un licenciement conventionnel, elle m as repondu que je ne devait pas voir ca avec elle mais avec le siège, elle m as également précisé que la société n accordait jamais ce type de licenciement ou tout autre forme et que je devais demissionner.
    Le problème est que m as formation n est pas remunéré, j ai donc decidé de ne plus aller a mon travail apres mon retour de cp ( je dois reprendre le 21/09/10 ). Mais dois je quand meme envoyer ma demande de licenciement conventionnel? Sachant qu il y a de trés forte chance pour qu elle soit refuser.
    Cela m ennui de procéder ainsi mais ai je vraiment le choix?
    Merci par avance de vos reponse

  182. Nicofleurs

    Bonjour,
    Nous allons racheter un magasin avec mon épouse, et avons besoin pour cela des aides que l’Etat met à notre disposition (ACCRE, versement d’un an des indemnités chômages…). Ma femme est encore salarié, et à demandé à son employeur une rupture conventionnelle, que celui-ci a refusé. Ma femme ne peut pas démissionner, car nous n’obtiendrions pas ces aides de l’Etat puisque pour y avoir droit, il faut être chômeur indemnisé ou chômeur réunissant les droits nécessaire pour être indemnisé. Elle ne peut pas non plus rester dans son entreprise, puisque nous ne pourrions pas racheter ce magasin.
    Cette situation a bien été expliqué à son employeur, qui répond que ce n’est pas à lui de régler nos problèmes (réponse légitime, nous en sommes conscient). Nous n’envisageons pas l’abandon de poste, car trop risqué. Existe t’il une solution pour un cas comme celui là ? Si mon épouse se rend sur son lieu de travail mais fait autre chose que travailler, cela devient-il une faute lourde ou une faute grave ?
    Merci.

  183. TINE

    Bonjour,
    Je souhaiterai savoir si on peut travailler durant un abandon de poste alors que l’on est pas encore licencié ?
    Merci de me répondre rapidement car la situation est urgente.

  184. Yves

    Le mieux Erika pour répondre aux interrogations de cet ordre est de contacter l’inspection du travail. Des interlocuteurs spécialisés sont à même de vous apporter des éclairages précis sur les sujets liés au droit du travail. Chaque département dispose d’un service dédié au public. Bien sûr, si des spécialistes ont des infos sur ces questions, ils sont les bienvenus sur Toutpourchanger.com !

  185. Erika

    Bonjour à tous,
    N’étant pas encore spécialiste dans le monde du travail je sollicite donc votre aide. Je vous explique la situation. Une personne de ma famille travaille en tant que femme de ménage, son patron l’appelle a n’importe quelle heure le week-end pour changer ses horaires, il la fait travailler dans des conditions médiocres (elle devait ramasser des poubelles a mains nues les premiers jours car il n’avait pas de gants elle lui a fait remarqué et lui a dit que ce n’était pas son problème) mais maintenant il en a mis a sa disposition. Ces jours de travail étaient a peu près fixe, excepté quand arrivaient des jours féries il repoussait ses jours de travail pour qu’elle travaille un autre jour et non le jour férié. Elle n’avait également pas le droit au pause (a part s’il considérait que le trajet pour aller à un autre endroit était considéré comme une pause alors que pour moi ceci fait plutôt parti du temps de travail puisqu’elle allait nettoyé plusieurs entreprises dans la même journée .. . Et je dois en oublier). Et hier cette personne a laissé un message à son employeur pour lui prévenir qu’elle ne pourrait pas travailler le lendemain. C’est alors que le lendemain son employeur la rappelle en lui disant qu’il fallait qu’elle a récupérées ses heures dans la journée (sauf qu’elle ne pouvait pas puisqu’elle a un autre travail a mi-temps et que son employeur était au courant avant de l’embaucher) alors elle lui a annoncé qu’elle n’était pas disponible, il lui a rétorqué qu’elle n’avait qu’a prévenir avant. Sauf qu’elle l’a appelé le jour d’avant en matinée et il lui a répondu « on n’est pas obligé d’écouter nos messages lorsqu’on est au bureau ». Ensuite la secrétaire lui a dit « très bien votre comportement sera considéré comme une faute. »
    C’est alors que la personne concernée sur le coup de l’énervement lui a dit « je démissionne »
    Je sais que lorsqu’une démission est dite sous le coup de l’énervement, ne doit pas être prise en compte ; mais depuis un moment la personne concernée n’a pas le moral, se sent abusée, etc.
    J’aimerai avoir vos opinions concernant cette situation et savoir ce que peut faire cette personne pour qu’elle puisse avoir gain de cause dans cette situation. Doit elle réellement donner sa démission ou ne serait ce pas plus judicieux pour elle de demander une aide auprès de l’inspecteur du travail ? ou au conseil des prud’hommes sachant qu’elle ne souhaite pas retourner à ce travail.
    Je vous remercie de m’accorder un peu de votre temps.

  186. Yves

    @Thalie : merci de ces précisions qui soulignent bien que cette option -discutable certes- a des chances de mener au licenciement.
    @Gaëlle : discutable en effet.
    Ceci dit, pour avoir rencontré un certain nombre de personnes confrontées à des situations professionnelles difficiles à vivre, je sais que cette décision apparaît comme salutaire. Quand il n’y a aucune discussion possible et qu’on se sent pris entre les mailles du filet de l’entreprise, ce choix s’impose parfois. Tu as raison, comme je le souligne, la rupture conventionnelle est préférable. Malheureusement, certains contextes rendent impossible ce type de négociation. Quant aux recours juridiques, la durée habituelle des procédures en décourage plus d’un.

  187. Gaëlle

    Je vais peut-être sembler un peu idéaliste ou vieux-jeu mais cela ne me viendrait pas à l’idée de tenter de forcer la main de mon employeur à me licencier en abandonnant mon poste. Il me semble quand même plus correct d’expliquer que l’on souhaite partir et négocier une rupture conventionnelle. D’ailleurs, il me semble qu’une sérieuse baisse de motivation et une faible efficacité au travail devraient faire comprendre à mon employeur qu’une rupture conventionnelle est préférable. Ou alors si vraiment il y a incompatibilité d’humeur ou fait grave avéré, il y a dans ce cas des recours juridiques, non ?

    • liloOou77

      Bonsoir, je trouve votre commentaire pas très adapté à tous les cas.
      En effet, je suis en absence injustifié depuis le 25 décembre sachant que je me suis arrêté pour dépression (de juillet à décembre) du au harcèlement (verbale et par sms) de mon employeur et de ces malfaçons sur mes droits en tant que salarié mais aussi parce qu’il m’a interdit l’accès à son entreprise.
      Je me trouve depuis sans ressources quelconque et je ne sais pas quoi faire car le seul motif qu’il accepte de notre rupture c’est ma démission.
      Donc que faire dans se cas la précis ? Que faire quand c’est le patron qui se comporte mal??

      • toutpourchanger

        Bonjour et merci de votre commentaire.
        Comme nous l’avons écrit à maintes reprises dans le fil des commentaires, les seuls interlocuteurs habilités à répondre précisément à vos questions sont les agents de l’inspection du travail. Dans chaque département, il existe des permanences gratuites, téléphoniques souvent.
        Contactez-les. Tout ce que vous trouverait sur le web n’est pas à prendre pour argent comptant. soyez vigilante.
        D’autre part, il s’agit ici d’un site bénévole. Nous faisons donc ce que nous pouvons pour répondre dans la limite de nos compétences et de notre temps. En outre, il n’y a pas de juriste dans l’équipe. Merci de votre compréhension 😉

  188. Thalie

    Bonjour
    Je réagis sur cet article. Juriste en droit social dans un Cabinet d’avocats, j’ai eu 3/4 fois à gérer des licenciements pour abandon de poste. J’ai fait trainer la procédure de licenciement un maximum mais au bout du compte, je les ai licenciés. J’étais obligée de prendre acte de la rupture d’une manière ou d’une autre.
    En parallèle, un ami a refusé de licencier une employée de bureau qui a disparu du jour au lendemain. N’obtenant pas ses papiers pour les assedics, elle a assigné son employeur devant les Prud’hommes pour qu’il l’a licencié. Après 1 an de procédure, elle a obtenu gain de cause et il a été contraint de la licencier. Vert de rage, mais il n’a pas eu le choix.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>