S’installer, vivre, travailler à la montagne

vivre-montagne_toutpourchangerAngélique et son compagnon vivent actuellement en Ardèche, face à Montélimar. Ils cultivent un rêve : vivre à la montagne, en Haute-Savoie, « en contact permanent avec la nature ». Ils désirent repartir de zéro :  changer de lieu de vie, d’environnement, de relations et de job. Le souci : « la peur de l’inconnu ». Ils interpellent toutpourchanger.com et ses visiteurs : « Avez-vous des conseils à nous donner ou connaissez-vous des personnes qui ont eu  cette envie de s’installer à la montagne ? » Un climat plus rude, d’autres habitudes, un contexte bien différent de la Provence… en bref, ils ont besoin de vos témoignages et remarques pour être sûr de prendre la bonne décision.

Les voyageurs de passage à la montagne restent rarement insensibles à la beauté des paysages et au charme des petits villages nichés entre deux vallons. L’hiver, les pistes sont envahies par les skieurs, qui laissent ensuite le champ libre aux randonneurs, amateurs de faune et de flore. Idyllique. Mais qu’en est-il pour les résidents permanents, qu’ils vivent de la montagne et de ses spécificités ou de toute autre activité ?

Vivre à la montagne

Être montagnard à l’année, c’est vivre au rythme des saisons. Le climat varie fortement et le tourisme suit le mouvement. En dehors des périodes de neige ou de la saison estivale, ceux qui y vivent soulignent le calme qui confine parfois à un manque cruel de vie. En particulier au cœur de l’automne et en fin d’hiver. A moins de choisir une des nombreuses villes implantées en montagne, cela ressemble à une vie rurale classique, mais souvent un peu plus isolée. Vous aimez le calme et la tranquillité, vous ne serez pas déçu.
Sachez que la période entre mars et mai n’est pas la plus jolie. Les paysages virent au marron et la neige dégouline. Mais c’est à ce moment là que la végétation pointe à nouveau le bout de son nez et redonne un coup d’éclat au décor. En septembre et octobre, la montagne devient magique, surtout lorsque l’été décide de se faire indien.

Circuler en montagne

A savoir, sans voiture point de salut. Routes escarpées, longues distances pour la moindre activité, il faut être conscient qu’au quotidien c’est parfois laborieux. Sans compter le coût de chaque déplacement. Seules les routes principales sont déneigées. Les intempéries n’empêchent heureusement pas de circuler l’hiver contrairement à d’autres régions peu habituées à ce type de climat. Les pneus neige sont obligatoires dans certaines régions. Et de toute façon, chaque situation comporte son lot d’inconvénients et d’avantages qu’il faut savoir peser pour décider en conséquence.

Travailler à la montagne

Côté emploi, que les monts soient pyrénéens, jurassiens, auvergnats ou alpins, les populations qui y vivent ont besoin comme partout de professionnels en tous genres. Il y a donc des places à prendre, que vous souhaitiez vivre de l’élevage, du bois ou du tourisme ou exercer une profession de la santé, de l’industrie, de l’artisanat, etc. Certaines zones sont beaucoup plus peuplées que d’autres. La Haute-Savoie bénéficie de nombreuses activités économiques, d’où une population bien plus importante que dans les Hautes-Alpes ou en Haute-Maurienne. A vous donc de choisir l’environnement qui vous convient le mieux.

A vous de jouer

Vous qui vivez ou avez vécu en montagne, racontez votre expérience à Angélique et à tous ceux qui rêvent d’y habiter et n’hésitez pas à souligner les avantages et les inconvénients d’un tel choix.
Vous avez des pistes en matière d’emploi ou de nouvelles activités à proposer. Comment se déroule la recherche d’un job à la montagne ? Quelles sont les spécificités ? Nous attendons vos témoignages.

 

Angélique a dit : « J’ai trouvé votre site par hasard et suis très contente qu’il existe. Il permet de se rassurer et de sentir que nous ne sommes pas seuls à souhaiter la même chose. c’est enrichissant d’avoir l’avis de ceux qui ont déjà vécu l’expérience. »

Découvrez un extrait du documentaire Vivre en montagne. Il présente quelques témoins qui racontent leur vie de montagnard.


Vivre en montagne, s’adapter ou disparaître

23 Comments

  1. Cynthia
  2. Jérome
    • JUGAND
      • Sophie
  3. Benjamin
    • Aurélie
  4. LANDAIS
    • Julien
  5. Olivier
    • gilles berthier
    • Max
    • Sebastien
    • Habiba
  6. Guillaume
    • janin
  7. Najia
  8. Laenger
  9. mattBGlol
  10. jade
    • Quesnel
    • Seb
  11. Manu
  12. TAffin

Leave a Comment