Est-ce qu’un bilan de compétences peut vraiment vous aider à changer de métier ?

Manu, Informaticien, 42 ans écrit à toutpourchanger.com. Il a très envie de changer de boulot pour être en phase avec ses convictions. Son projet : se diriger vers des jobs « plus sains, plus proches de la nature ».
Il veut réaliser un bilan de compétences pour savoir comment s’y prendre. Mais il s’interroge : « Est-ce que le consultant, la personne qui sera en face de moi lors du bilan, a réellement la possibilité de ressentir mon besoin ? Connaît-il ces nouveaux boulots autour de l’environnement ? N’est-il pas formaté avec les voies professionnelles dites classiques ? J’ai vraiment du mal à penser qu’on puisse aujourd’hui apporter une réponse claire à mes interrogations. »

Manu, vos attentes vis-à-vis de celui qui a pour rôle de vous accompagner tout au long du bilan de compétences vont bien au-delà des missions qui lui sont attribuées. Le consultant n’a pas vocation à dire ce que vous devez faire, ni à connaître tous les métiers, ce qui serait d’ailleurs impossible. En outre, pourquoi faire ? Pour vous en proposer une liste comme quand on feuillette un catalogue de vente par correspondance ? Le rôle du consultant, bien plus complexe qu’on ne le croit, je vous assure, est de vous apporter tous les moyens qui vont vous permettre d’avancer par vous-même. Il ne doit surtout jamais s’immiscer entre vous et votre projet. Chaque décision doit être la vôtre et non la sienne. C’est donc à vous de jouer. Vous vous dites : « facile le rôle de consultant ! » Et bien détrompez-vous. C’est beaucoup plus simple de jouer à celui qui sait que de faire en sorte que vous soyez le décideur. C’est votre avenir professionnel qui se dessine, pas le sien.

Débrouillez-vous…

Le consultant doit donc faire en sorte de vous aider à trouver par vous-même les pistes à explorer, celles qui vont vous permettre petit-à-petit d’affiner, jusqu’à découvrir ce qui vous intéresse vraiment, puis faire les choix qui vous correspondent. Bien sûr, le consultant vous guide afin de vous mettre sur les bons rails, ceux qui vont vous aider à obtenir les informations clés dont vous avez besoin. Mais en aucun cas, il ne doit vous apporter la solution sur un plateau. Quel intérêt pour vous ? Il n’a pas pour mission de « ressentir votre besoin » mais celle de vous donner les moyens de les repérer. Ce qui importe pour la suite, c’est que vous soyez en capacité de vous débrouiller. Ainsi, à l’issue du bilan, qui n’est qu’une première étape, vous aurez toutes les cartes et maîtriserez la plupart des mécanismes nécessaires pour gérer la suite de votre parcours.

Vive l’autonomie !

Au final, c’est vous qui apporterez les informations au consultant et non le contraire. N’hésitez pas à faire ce bilan et à vous approprier la démarche pour ensuite être le plus autonome possible.
Bonne chance et surtout, racontez-nous la suite de vos aventures professionnelles !

A lire sur le même thème
Bilan de compétences : comment choisir le bon prestataire ?
8 conseils pour bien choisir un coach

Pour trouver votre nouveau métier : faites le bilan !
Changer de métier quand on est libéral, indépendant, entrepreneur

 

10 Comments

  1. zazou
    • toutpourchanger
  2. Yves
  3. Sandrine
  4. Eole
  5. Rd
  6. Famille06
  7. Jack

Répondre à Eole Annuler la réponse