Devenir comédien ou artiste à 40 ans, c’est possible ?

Pascal-emmanuel-luneau.jpgCoach depuis plus de vingt ans, Pascal-Emmanuel Luneau a préparé entre autres Anne Parillaud pour Nikita, Juliette Binoche et Benoît Magimel pour Les Enfants du Siècle, Marion Cotillard pour La Môme, et actuellement Jérémie Rénier pour le film Cloclo en cours de tournage… Le métier de comédien, il le connaît sur le bout des doigts. Lumière !

TPC.com : Devenir artiste à 40 ans, c’est possible ?

Difficile de répondre : il n’y a pas de règles ! L’expérience montre toutefois que certains démarrent à 40 ans, et réussissent. Devenir comédien est un vrai choix, c’est adopter une façon de penser, de vivre. Laisser une place un peu plus importante à son âme. Et donc accessible à tout le monde. Petite mise en garde, quand même : il faut évacuer l’idée d’avoir son nom en haut de l’affiche, ce n’est pas ça être comédien. Il ne faut pas non plus s’orienter dans cette voie uniquement pour approcher l’univers du spectacle : pas besoin d’être comédien pour côtoyer ce monde. Quoi qu’il en soit, si quelqu’un à 35, 40 ans, se sent inspiré par un métier au point de déséquilibrer sa vie et celle des gens qui l’entourent, il doit se lancer ! Au risque sinon d’entrer dans un processus de frustration. Quant aux chances de réussite, cela dépend du temps qu’on est capable de tenir. Au pire, quelqu’un qui se jette dans cette aventure pour s’apercevoir au bout de quelques années qu’il s’est trompé n’aurait pas perdu de temps pour autant : cette période aura peut-être été essentielle dans sa vie avant d’arriver à l’étape suivante.

TPC.com : Arriver sur le tard est-il un atout ? Un inconvénient ?

Ce qui prime c’est l’investissement. Il faut se donner les moyens et y aller à fond, sinon on se met soi-même des bâtons dans les roues. Le désavantage de démarrer tard est compensé par l’avantage de savoir ce qu’on veut. À vingt ans, il y a beaucoup de confusions : des craintes, des peurs, une revanche à prendre sur la vie. À quarante ans, on n’est pas naïf, on sait dans quoi on s’engage. Résultat, ceux qui commencent tard, en règle générale, travaillent plus, sont plus « performants » que les autres, pas parce qu’ils en veulent plus, mais parce qu’ils sont plus libres, heureux d’être là. Ils ont un peu l’impression de vivre la bohème, que les choses deviennent simples. Je les comprends. Comédien reste un beau métier qui donne l’impression de moins mourir.

TPC.com : Justement, quels conseils donner aux apprentis comédiens ?

Il y a un écueil à éviter absolument : chercher la reconnaissance des autres, l’amour des autres, à travers cette « discipline artistique ». Les premières fois qu’on joue, on est gamin, on est seul dans son coin ou dans sa chambre, et on le fait sans public, sans applaudissements ! On est alors dans la vraie dimension du jeu, celle dont on aura besoin sur scène ou devant une caméra : le simple et profond plaisir d’inventer, de réinventer la réalité ! Exactement ce qu’on vous demandera de faire au nom d’un rôle ou d’un personnage. Les soucis de reconnaissance, les manques d’amour, ça se règle ailleurs que sur les plateaux (rires). Le principe, c’est de s’amuser. Tout est un jeu. Dernier aspect à prendre en compte : être artiste est aussi un métier. Mêmes remises en question, mêmes galères. La seule différence réside au moment où on est dans l’acte du comédien, où on « recrée la Vie et les émotions humaines ». Et là c’est magique.

Articles sur le même thème
Vivre de sa passion : devenir artiste, artisan, jardinier, aventurier, sportif…
Devenir écrivain
L’improbable destin de David Arveiller, ex-RH devenu comédien

32 Comments

  1. SAMIRA
  2. Sam
  3. Jonathan bonnet
    • Sow
  4. Jonathan bonnet
  5. Solène
  6. Bakari
  7. hébrard
  8. Sophie
    • Sophie
  9. Linda
    • Marie S
  10. Patrice Haddad
    • wilk
  11. Aouatif Bekrarchouch
  12. Ana
    • ALRIQUET
    • Marie S
  13. Momo
  14. Jack
    • olivier
  15. Nawel
  16. jeandarc
  17. solespana
  18. olivier
  19. emmanges
  20. david
  21. emmanges
    • louis solly
    • olivier
    • ALRIQUET
  22. Caterina

Leave a Comment