Devenir comédien ou artiste à 40 ans, c’est possible ?

Pascal-emmanuel-luneau.jpgCoach depuis plus de vingt ans, Pascal-Emmanuel Luneau a préparé entre autres Anne Parillaud pour Nikita, Juliette Binoche et Benoît Magimel pour Les Enfants du Siècle, Marion Cotillard pour La Môme, et actuellement Jérémie Rénier pour le film Cloclo en cours de tournage… Le métier de comédien, il le connaît sur le bout des doigts. Lumière !

TPC.com : Devenir artiste à 40 ans, c’est possible ?

Difficile de répondre : il n’y a pas de règles ! L’expérience montre toutefois que certains démarrent à 40 ans, et réussissent. Devenir comédien est un vrai choix, c’est adopter une façon de penser, de vivre. Laisser une place un peu plus importante à son âme. Et donc accessible à tout le monde. Petite mise en garde, quand même : il faut évacuer l’idée d’avoir son nom en haut de l’affiche, ce n’est pas ça être comédien. Il ne faut pas non plus s’orienter dans cette voie uniquement pour approcher l’univers du spectacle : pas besoin d’être comédien pour côtoyer ce monde. Quoi qu’il en soit, si quelqu’un à 35, 40 ans, se sent inspiré par un métier au point de déséquilibrer sa vie et celle des gens qui l’entourent, il doit se lancer ! Au risque sinon d’entrer dans un processus de frustration. Quant aux chances de réussite, cela dépend du temps qu’on est capable de tenir. Au pire, quelqu’un qui se jette dans cette aventure pour s’apercevoir au bout de quelques années qu’il s’est trompé n’aurait pas perdu de temps pour autant : cette période aura peut-être été essentielle dans sa vie avant d’arriver à l’étape suivante.

TPC.com : Arriver sur le tard est-il un atout ? Un inconvénient ?

Ce qui prime c’est l’investissement. Il faut se donner les moyens et y aller à fond, sinon on se met soi-même des bâtons dans les roues. Le désavantage de démarrer tard est compensé par l’avantage de savoir ce qu’on veut. À vingt ans, il y a beaucoup de confusions : des craintes, des peurs, une revanche à prendre sur la vie. À quarante ans, on n’est pas naïf, on sait dans quoi on s’engage. Résultat, ceux qui commencent tard, en règle générale, travaillent plus, sont plus « performants » que les autres, pas parce qu’ils en veulent plus, mais parce qu’ils sont plus libres, heureux d’être là. Ils ont un peu l’impression de vivre la bohème, que les choses deviennent simples. Je les comprends. Comédien reste un beau métier qui donne l’impression de moins mourir.

TPC.com : Justement, quels conseils donner aux apprentis comédiens ?

Il y a un écueil à éviter absolument : chercher la reconnaissance des autres, l’amour des autres, à travers cette « discipline artistique ». Les premières fois qu’on joue, on est gamin, on est seul dans son coin ou dans sa chambre, et on le fait sans public, sans applaudissements ! On est alors dans la vraie dimension du jeu, celle dont on aura besoin sur scène ou devant une caméra : le simple et profond plaisir d’inventer, de réinventer la réalité ! Exactement ce qu’on vous demandera de faire au nom d’un rôle ou d’un personnage. Les soucis de reconnaissance, les manques d’amour, ça se règle ailleurs que sur les plateaux (rires). Le principe, c’est de s’amuser. Tout est un jeu. Dernier aspect à prendre en compte : être artiste est aussi un métier. Mêmes remises en question, mêmes galères. La seule différence réside au moment où on est dans l’acte du comédien, où on « recrée la Vie et les émotions humaines ». Et là c’est magique.

Articles sur le même thème
Vivre de sa passion : devenir artiste, artisan, jardinier, aventurier, sportif…
Devenir écrivain
L’improbable destin de David Arveiller, ex-RH devenu comédien

25 commentaires

  1. hébrard

    bonjour a tous , j’ai 53 ans et tout comme vous je rêve d’être comédienne(surtout faire du théâtre) et pouvoir en vivre . j’ai eu une révélation a l’âge de douze ans . Mais nous sommes nombreux a vouloir exercer cette profession ,si vous avez des tuyaux ils sont les bienvenus .

  2. Sophie

    Bonjour , heureuse de voir Que je ne suis pas la seule à vouloir prendre cette voie à 38 ans je suis perdue en pleine reconversion et vos messages m encouragent , qui a réussi dans ses projets ?dans l attente de vous lire .bonne journée

    • Sophie

      Bonjour , heureuse de voir Que je ne suis pas la seule a etre dans le doute je souhaite aussi m orienter vers ce métier , je suis en pleine reconversion a 38 ans et vos messages me soulagent un peu , et je voulais savoir qui avait réussi à atteindre son objectif ?

  3. Linda

    Je suis contente et assez étonnée de voir que je ne suis pas seule à vouloir effectuer ce métier sur le tard …
    Mais ma plus grande peur reste mon âge 41 ans!

    • Marie S

      Bonjour Linda,
      Ma réponse au message de Ana vous est adressé à toutes les deux en particulier. Lis-le merci 🙂
      À bientôt dans une discussion je l’espère. Positivons et encourageons nous !! 🙂

  4. Patrice Haddad

    Bonjour à tous,
    Cet article est rafraîchissant.
    Vos commentaires sont très intéressant aussi j’aimerais vous partager mon expérience en quelques mots.
    Jai commencé le theatre a la Marine Nationale à l’âge de 24ans.
    J’étais élève à l’école « le bout » du onemanshow à Paris. J’ai fait du Standup entre 2010 et 2015.
    Je suis partis à Sao Paulo en mars 2015. Jai quitter l’armée avec en tête l’ambition d’être comédien. Je suis au Brésil et j’ai appris qu’il faut entreprendre et avoir l’ambition de ses rêves. Aujourd’hui j’ai créé ma troupe de theatre francophone ici et Jai joué dans des films. Je vis en donnant des cours de français et De theatre. Je me suis formé en tant que comédien en lisant Stanislavsky et Louis Jouvet et Michel Bouquet.
    Mes conseils de terrains :
    Participez à une troupe
    Inscrivez-vous à des castings
    Parlez dans des groupes sur Fbk
    Moi je suis très heureux de vous lire et j’espère pouvoir continuer à échanger car c ça la vrai formation.
    Anecdote : j’ai réussis un casting pour un rôle dans DonQuichotte mais mon visa n’a pas été accepté donc j’ai perdu 2000€ et une tournée à Rio et SaoPaulo. Pas grave car j’avais réussis le casting alors pourquoi pas un autre…
    Ce métier est aussi magique que cruel car sans rôle tu ne sera jamais pro. Donc si vous sentez que vous avez le don de passer des émotions lâchez rien !!!! Fbk : Patrice Haddad
    A très vite
    Théâtralement
    Ate já amigos
    )dslé pe ce long message vous m’avez inspiré(

    • wilk

      J’ai beaucoup aimé votre message, on voit que vous être très ambitieux.
      J’aimerais changer ma façon de vivre, et prendre des cours de comédie.

      Amicalement.

      Wilk Christophe.

  5. Ana

    Salut à tous,
    Moi aussi je rêve de réaliser le grand saut. Je suis au bord de l’implosion et je sais que si je ne réalise pas un minimum mes rêves, je le regretterai un jour. J’ai 52 années terrestres et j’ai une vie atypique aussi comme Xavier l’a écrit. D’ailleurs, je viens de lui envoyer un SMS… Je suis sur Bordeaux pour l’instant et ça bouge pas trop par ici d’autant que je suis de la Région Parisienne… Voilà je voulais savoir où vous en étiez car les mails datent de 2011 pour la plupart. En tout cas un grand merci à Pascal Luneau et son article… Je vous transmets mon portable si vous me donnez votre mail.

    • ALRIQUET

      Salut Ana,
      Moi j’ai 46 ans, je suis depuis 10 ans dans une troupe de théâtre amateur avec un metteur en scène professionnel et mon plus grand souhait (je devrais dire rêve) serait de devenir comédienne professionnelle. Mais je ne suis pas seule et mon compagnon est un peu matérialiste. Du coup, avec l’incertitude de pouvoir gagner sa vie dans ce métier, de manière assez rapide, je reste dans l’impasse. Pourtant, je n’ai pas eu de plus grande joie que celle d’être sur scène !
      Bien à toi,
      Sylvie

    • Marie S

      Bonjour Ana,
      Ton commentaire me plait car tu transcrit mon ressenti actuel. (Celui de Linda aussi qui a posté plus récemment)
      Ce n’est pas évident quand on a dépassé 40 ans pour une femme d’être sollicitée dans ce métier… mais j’ai envie ! Depuis que je suis sur Paris je me dit que c’est possible et que je dois tenter quelque chose sinon je le regretterai, comme j’ai regretté d’avoir laissé passer dans ma vie certaines choses et le temps aussi… Au plaisir de vous lire tous mais comment fais-t’on quand on ne veux pas laisser ses coordonnées en « public » ?
      Cordialement
      Marie

  6. Momo

    Slt
    Moi j ai 39 ans et j aimerais être comédien professionnel
    Actuellement je suis amateur
    Je prends des cours amateur
    Puis je arriver a percer un jour sans avoir fais une école de théâtre
    Merci

    • olivier

      salut Jack, je viens de voir tous les messages et le plus récent est le tiens. Je viens d’envoyer un sms à Xavier et j’espère avoir réponse.Par contre, si tu pouvais aussi repondre à mon commentaire afin de faire connaissance et partarger nos connaissances surtout n’hésite pas. Cordialement.

      Olivier

  7. Nawel

    Bonjour,
    Je susi déja comédienne sur Montpellier où je vis car j’ai créé un one woman show que j’intrprète mais je suis aussi prof pour manger ! Et bientôt je joue un petit rôle ds une série policière tournée à Sète. J’ai vraiment envie de gagner ma vie de ma passion le théâtre et le cinéma ; je vis avec mon fils de 10 ans . Si je m’installe à Paris j’aurai aussi besoin de partager les frais et d’un coup de pouce pour mon fils. Qu’en pensez-vous ?

  8. jeandarc

    Bonjour à tous,

    J’ai 37 ans et me voici sur Paris pour ce changement de vie. Ca serait vraiment sympa de vous rencontrer!

    J’espère à bientôt!

    Olivier

  9. solespana

    je vois vos messages et je me reconnais, je viens d’etre figurant dans les petits meurtres d’agatha christie et j’aimerais suivre des cours afin de bosser dans ce domaine par la suite. je vais suivre une formation en parallele de reportage video. N’hesitez pas à m’ecrire à l’adresse ameriquelatine@hotmail.fr merci

  10. olivier

    Bonjour,
    Comme Xavier, je suis en plein questionnement sur cette reconversion, mais se pose le problème financier. je vis à Paris mais si je lâche mon job je ne pourrai plus payer mon loyer et faire vivre mon fils. J’ai 44 ans père isolé je n’ai aucune expérience dans ce domaine je pense prendre des cours de théâtre pour avancer, avez vous des adresse d’école pas trop chère ou il y a possibilité de décrocher un moyen de vivre après?
    connaissez vous des solutions?
    Merci

    Olivier

  11. emmanges

    slt,j’ai 40ans et j’ai décidé de vivre de ma passion,le théâtre,le cinéma,je n’ai aucune expérience en la matière, mais je sais une chose ma vie très étonnante,
    atypique,original,m’a permis de me dire qu’aujourd’hui il fallait que je tente l’expérience.
    Je pense pour cela qu’il faut démènager a PARIS,je suis libre comme l’air,j’aimerais bien trouver qq’un comme moi qui aimerait tenter l’aventure….ce qui me bloque,c’est juste une question financière alors pourquoi pas partager un loyer,les différents frais…et se lancer corps et âmes dans les castings etc…n’hésitez pas a me contacter
    XAVIER

    • louis solly

      Salut Xavier,

      j aimerais aussi tenter l aventure, J ai 35 ans. Je voudrais savoir si finalement tu avais franchit le pas et si tu étais content de ce choix.
      Bien à toi,

      Louis

    • olivier

      hello Xavier, je viens de prendre connaissance de ton commentaire, et je constate que je ne suis pas le seul à vouloir partir pour cette destination. Avant toute chose, quelques années sont passées depuis ton commentaire, alors je voulais savoir si tu avais franchi l’étape et si c’est le cas, et je le souhaite de tout coeur, pourrais tu quand même donner réponse afin de me guider, conseiller pour que je puisse moi aussi rejoindre le 7 éme art. merci
      Olivier

  12. Caterina

    Etrange, cet article arrive dans ma vie au moment où je me remets totalement en question, je suis attirée par le monde artistique depuis toujours, je chante, j’ai fait du théâtre d’impro, j’écris, j’adore faire rire,j’ai des ami(e)s comédien(ne)s, et je suis passionnée par ce qu’ils font, le plaisir d’être en harmonie avec soi même, faire ce que l’on aime même si on est toujours dans la fragilité de l’intermittence, moi je trouve qu’il s’agit là du plus beau luxe qu’un être humain puisse s’offrir lors de son passage sur terre.

    Je pense que peu importe l’âge, RIEN N’EST IMPOSSIBLE si on décide qu’il en soit ainsi, et je sais de quoi je parle, mon manque de confiance a été mon principal ennemi.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>